• Un peu d’histoire…
    Voici d’autres exemples d’appellations géographiques autochtones au Canada

    • Chibougamau (Québec) : c’est un mot cri pour dire « un endroit où le cours d’eau rétrécit », soit une décharge étroite du lac.
    • Chicoutimi (Québec) : ce nom d’origine montagnaise vient du mot shkoutimeou, qui se traduit par « la fin des eaux profondes ».
    • Gaspé (Québec) : on croit que ce nom dérive du mot mi’kmaq pour « fin » ou « extrémité », qui désigne les limites nordiques du territoire mi’kmaq.
    • Chilliwack (Colombie-Britannique) : c’est le nom de la tribu locale, ch.ihl-KWAY-uhk. On donne généralement à ce mot le sens de « remonter ». Il rappelle le peuple qui retournait chez lui après avoir visité l’embouchure du fleuve Fraser.
    • Coquitlam (Colombie-Britannique) : l’appellation dérive d’un nom tribal des Salish Kawayquitlam, qu’on peut traduire par « petit saumon rouge ». Elle désigne le saumon sockeye qu’on trouve communément dans la région.
    • Kamloops (Colombie-Britannique) : son nom vient probablement du mot shushwap kahm-o-loops, qu’on traduit habituellement par « là où se rencontrent les eaux ». Il décrit la jonction des rivières Thompson Nord et Sud à Kamloops.
    • Penticton (Colombie-Britannique) : le nom vient d’un mot okanagan qui signifie « le lieu de toujours », dans le sens d’un endroit de résidence permanente.
    • Fort Chipewyan (Alberta) : la ville est appelée ainsi, du nom du peuple chipewyan qui signifie « peaux à pointes », soit une référence à la façon dont les Chipewyans apprêtaient les peaux de castor.
    • Medicine Hat (Alberta) : c’est la traduction du mot saamis chez les Blackfoots, dont la signification est la « coiffe de plumes d’un guérisseur ». D’après ce qu’on dit, le nom rappelle un combat entre les Cris et les Blackfoots au cours duquel un guérisseur cri aurait perdu sa coiffe de plumes dans la rivière.
    • Wetaskiwin (Alberta) : c’est une adaptation de l’expression crie wi-ta-ski-oo cha-ka-tin-ow, qui peut se traduire par « endroit de paix » ou « colline de la paix ».
    • Qu’appelle (Saskatchewan) : le nom de la ville vient de celui de la rivière qui se dit kab-tep-was en cri, c’est-à-dire « la rivière qui appelle ». La légende associée au nom raconte l’histoire d’un Cri qui se rendait en canot à son mariage. Celui-ci entendit prononcer son nom. Il reconnut la voix de sa promise qui se trouvait pourtant à encore plusieurs jours de voyage. Il répondit : « Qui appelle? » Un esprit l’imita : « Qui appelle? » Il se rendit en toute hâte chez lui pour y apprendre que sa fiancée était morte en chuchotant son nom à son dernier soupir. Les colons français en Saskatchewan ont perpétué la légende en nommant la rivière Qu’appelle, pour « qui appelle? »
    • Saskatoon (Saskatchewan) : ce toponyme vient d’une baie rouge comestible, indigène à la région, que les Cris désignent par mis-sask-guah-too-min.

     

     


    votre commentaire
  • Les cadeaux du petit peuple ((Makiawisug)
    ′′ Il y avait autrefois un garçon dont les parents étaient morts. Il vivait avec son oncle qui ne le traitait pas bien. L ' oncle a habillé le garçon en chiffons et à cause de cela, le garçon s'appelait Vêtements Sales. Ce garçon, Vêtements Sales, était un bon chasseur. Il passerait beaucoup d'heures dans la forêt à chercher de la nourriture pour son oncle paresseux qui ne voulait pas chasser par lui-même. Un jour, les vêtements sales marchaient près de la rivière, deux écureuils qu'il avait tirés pendus à sa ceinture. Il marchait près des falaises qui remontaient de l'eau. C ' est ici que les Little People, le Jo-Ge-Oh, battent souvent leur batterie. La plupart des chasseurs du village avaient peur d'aller près de cet endroit, mais Vêtements Sales se souvenaient des mots que sa mère avait prononcés il y a des années : ′′ Chaque fois que vous marchez avec du bien dans votre cœur, vous ne devriez jamais avoir peur. ′′Un arbre à hickory a poussé là-bas près de la rivière. Il a vu quelque chose bouger dans ses branches. Un écureuil noir qui saute sur le haut de l'arbre. Quand Vêtements Sales entendait une petite voix. ′′ Tire encore, frère," la petite voix a dit. ′′ Tu ne l'as toujours pas frappé. "Vêtements sales baissés et près de ses pieds étaient deux petits chasseurs. Pendant qu'il regardait, l'un d'entre eux a tiré une flèche mais il est tombé à l'écureuil noir. ′′ Ah," Sale Vêtements pensés, ′′ ils ne réussiront jamais comme ça. Je dois les aider." Il a tiré sa révérence et d'un seul coup a fait descendre l'écureuil. Les petits chasseurs ont couru vers l'écureuil. ′′ À qui est cette flèche ?" demanda l'un d'entre eux. Ils ont levé les yeux et ont vu le garçon. ′′ Eee-yah," a dit un des petits chasseurs, ′′ vous avez bien tiré. L ' écureuil est à toi."′′ Merci," Vêtements Sales répondus, ′′ mais l'écureuil est à vous et aussi à ceux que j'ai tournés aujourd'hui. "Les deux petits chasseurs étaient très contents. ′′ Venez avec nous," ils ont dit. ′′ Venez visiter notre pavillon pour que nous puissions vous remercier comme il se doit. "Vêtements Sales pensait à son oncle, mais c'était encore tôt le jour où il pouvait en chasser un peu plus après les avoir visités. ′′ Je viendrai avec toi," dit Sale Vêtements. Les deux petits gens ont conduit le garçon à la rivière. Il y avait un petit canoë qui attendait, seulement aussi grand qu'une de ses chaussures, mais ses amis lui ont dit d'entrer. Il a fait un pas... et a découvert qu'il était devenu aussi petit que les petits chasseurs et était assis avec eux dans leur canoë. Les petits gens ont trempé leurs pagaies et le canoë s'est levé dans l'air ! Il volait au-dessus de l'arbre à hickory, directement vers les falaises et vers une grotte, l'endroit où vivaient les gens Jo-Ge-Oh. Voilà les deux chasseurs racontent leur histoire aux autres petits gens réunis là-bas qui ont accueilli le garçon en tant qu'ami. ′′ Vous devez rester avec nous." ont dit ses nouveaux amis, ′′ pendant juste un peu de temps pour que nous puissions vous apprendre. "Puis le Jo-Ge-Oh a enseigné des vêtements sales qu'il n'avait jamais connu. Ils lui ont dit beaucoup de choses utiles sur les oiseaux et les animaux de la forêt. Ils lui ont appris beaucoup sur le maïs, la courge et les haricots qui nourrissent la vie humaine. Ils lui ont appris les fraises qui brillent chaque juin comme des braises dans l'herbe et lui ont montré comment faire une boisson spéciale que les petits gens adorent. La dernière fois, ils lui ont montré une nouvelle danse pour apprendre à son peuple, une danse à faire dans un endroit sombre pour que le petit peuple puisse venir danser avec eux invisible, une danse qui honorerait le Jo-Ge-Oh et les remercier pour leurs cadeaux ...Quatre jours sont passés et le garçon savait que le temps était venu pour lui de partir. ′′ Je dois aller dans mon village," disait-il à ses amis. C'était donc qu'avec les deux petits chasseurs, il s'est mis à marcher vers sa maison. Au moment où ils marchaient avec lui, ses deux amis ont pointé le doigt sur les nombreuses plantes qui étaient utiles et le garçon a regardé chaque plante attentivement en se souvenant de son nom Plus tard, lorsqu'il s'est retourné pour regarder ses amis, il s'est retrouvé debout tout seul dans un champ près du bord de son village. Vêtements sales entrés dans son village en se demandant combien de choses ont changé en seulement quatre jours. C ' était le même endroit, pourtant rien n'était pareil. Les gens l'ont regardé en marchant et finalement une femme est venue vers lui. ′′ Vous êtes les bienvenus ici, Étranger," dit la femme. ′′ S ' il vous plaît dites-nous qui vous êtes."′′ Tu ne sais pas ?" répondit-il. ' Je suis des vêtements sales."′′ Comment cela peut-il être ?" a dit la femme. ′′ Tes vêtements sont si beaux. "A cela, il a vu que ses vieux chiffons disparus. La chose qu'il portait maintenant était d'une belle peau de bucks, brodée avec des cheveux d'orignal et des plumes de porc-épic. ′′ Où est mon oncle," demanda-t-il à la femme, ′′ celle qui vivait là dans ce pavillon et avait un neveu habillé en chiffons ?"Puis un vieil homme a parlé de la foule. ′′ Ah," dit le vieil homme, cette personne paresseuse ? Il est mort depuis des années et pourquoi un beau jeune guerrier comme vous chercherait un tel homme ?"Vêtements Sale se regardait et voyait qu'il n'était plus un garçon. Il était devenu un homme cultivé et a tourné sur les habitants de son village. ′′ Je vois," a-t-il dit, ′′ les petits gens m'ont fait plus de cadeaux que je ne pensais." Et il a commencé à raconter son histoire. Le plus sage des vieux hommes et des femmes a bien écouté ce jeune guerrier. Ils ont appris beaucoup de choses en écoutant. Ce soir-là, tous ses gens ont fait la Dark Dance pour remercier les Jo-Ge-Oh pour leurs cadeaux et, dans l'obscurité du pavillon, ils ont entendu les voix des Petits Peuples qui se joignaient à la chanson, heureux de savoir que les êtres humains étaient reconnaissant pour leurs cadeaux. Et c'est donc, même jusqu'à aujourd'hui, que les Petits Peuples restent les amis des gens de la longue maison et que la Danse Sombre est faite, même à ce jour."
     
     
     

    votre commentaire
  • Le conte Amérindien présenté au FME 2017

     

     


    votre commentaire
  • dessins à colorier de Jackie Fawn

    je vous partage ce lien qui contient un fichier PDF à télécharger  trouvé sur la page facebook des Premières Nations  ( publié ici avec autorisation de Jackie que je remercie ) 

    "Social Distance Powwow".

    il contient des dessins à colorier 

    réalisé par ►  Jackie Fawn Illustrations   

    Aiyukwee! !!! Salut!!! Je suis Jackie, une fille de 25 ans de Klamath, en Californie, qui est à moitié native (Yurok et Washoe) et philippine.

    Salut tout le monde ! Je voulais avoir ça disponible pour tout le monde en cette période. En tant qu'artistes, nous sentons le coup de cœur de Corona avec tous nos événements annulés et je ne vais pas envoyer d'art pour la sécurité jusqu'à nouvel ordre. Donc, je voulais offrir les illustrations du livre de coloriage d'histoires que j'ai créé lors de Standing Rock et de ceux que j'ai rencontrés qui ont partagé certaines de ces histoires avec moi. Ce livre de coloriage me tient à cœur et j'espère qu'il pourra vous aider comme il m'a aidé.

    Si vous souhaitez soutenir mon art mon
    Venmo : @jackiefawn
    Paypal : paypal.me/jackiefawn

    Vous pouvez également consulter ma page d'art pour vous tenir au courant des projets à venir et de l'art. En espérant avoir un autre ensemble de coloriage bientôt fait. J ' aimerais aussi voir ce que vous avez coloré ! C : C :

     

    Encore merci à tous pour votre soutien et votre amour.

    #supportartists #coloringpages #allthatisacred #nativecoloringpages #wokhlew

    Si vous voulez le soutenir pour son travail ,il y a le lien plus haut. Merci pour lui 

    Et puis vous pouvez envoyez une photo du dessin que vous aurez fait sur sa page ,ça lui fera plaisir 

    facebook ► jackiefawnillustrations

     

     


    votre commentaire
  • Vous les aimez ,Noël approche c'est le moment , pour reconstituer un campement avec tipis ,totems etc... différentes boites playmobil existent Les personnages fabriqués maintenant sont plus soignés et les détails sont surprenants .

    regardez sur cette page il y a un diorama ou vous y verrez une superbe reconstitution d'un camp réalisée par des adultes ►ledauphine.com/vaucluse

     

     


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  • the last village

     sur jeu info (d'autres jeux vous sont proposés aussi )

    Sur cette page tu vas jouer au jeu Stratégie Indien , un de nos meilleurs Jeux de Stratégie gratuit !!!

    Ton peuple indien est menacé par l'ennemi! Tu dois former 5 armées que tu entraîneras et auxquelles tu désigneras un chef. Tu pourras construire des bâtiments sur ton territoire dont l'utilité sera de protéger le village des envahisseurs. Place des pièges autour de ton village et défends le quand il est attaqué en déplaçant le chef de tes troupes. Exploite la mine de fer et fais évoluer ton village!

     ▼

    cliquez ici  strategie-indien

     

     

     


    votre commentaire
  • « Il y a des centaines d’années de cela, vivait une jeune fille qui brodait à merveille. Aucune femme, dans aucune autre tribu, n’avait son talent. Elle savait arranger les piquants de porc-épic en motifs colorés et décorait aussi bien un vêtement ou un sac, qu’un carquois ou même un tipi. Un jour, elle commença un ensemble de daim blanc pour homme : tunique de guerre, guêtres, mocassins, gantelets, un costume complet. Elle mit des semaines à broder de piquants chacune des pièces et à border le tout de franges en poils de bison d’un effet superbe. Or elle habitait chez ses parents et sa mère s’étonna fort. La jeune fille n‘avait pas de frères, ni de soupirant : pourquoi alors confectionner un costume d’homme ? Comme si la chose n’était pas déjà assez étrange, voilà qu’elle se mit, à peine achevé le premier costume, à en attaquer un second, puis un troisième. Elle travailla une année entière à tailler et broder sept tenues d’hommes, dont une, en dernier, toute petite. La mère l’observait toujours, perplexe. Enfin, quand la jeune fille eut fini son septième costume, elle dit à sa mère : « Quelque part, à de longs jours de marche d’ici, habitent sept frères. Un jour le monde entier les admirera. Puisque je suis fille unique, je veux les prendre pour frères et c’est pour eux que j’ai fait ces habits. »

     


    votre commentaire
  • Pour les enfants dont ce serait l'anniversaire aujourd'hui.

     


    votre commentaire
  • Peaux- rouges contre Longs-couteaux un jeu de John Waddington édité par la société Capiepa en 1965.

    Le jeu retrace la bataille de Little Big Horn (25 Juin 1876)

     

     

     


    votre commentaire
  • "Les Indiens Sioux "

    en ce moment avec Playmobil

    Publié chez Altaya ce petit livre  Aventure de l'histoire " Les Indiens Sioux " ainsi que des fiches jeux et une figurine .

    Aventure de l'Histoire

     


    votre commentaire
  • signes4
     
    1472918_579855238820811_4309369071857868920_n
     
     
     
    signes2
     
    voici quelques planchettes des signes qu'utilisaient les Amérindiens des Plaines de différentes Nations pour communiquer entre eux
     
    signes 3
     
     
    et sur ce site  la parole du geste
     
    un travail titanesque de Vincent Rouard
     
     
     

    5 commentaires
  • Les débuts de la traite des fourrures au 16ème siècle 

    Lors du xvie siècle, les Français débarquent en Amérique. Une fois sur les côtes, ils y trouvent plusieurs tribus autochtones algonquiennes. Ceux-ci vivent de chasse, de pêche ainsi que de la trappe. Les Français commencent à établir un réseau d'échanges avec les autochtones vivants sur ces lieux. L'activité qui solidifie la fondation et la suivie de la Nouvelle-France et assurément la traite des fourrures. Ce système était basé sur le troc impliquant les peuples autochtones et les colonisateurs plutôt que sur une économie monétaire. Les Français obtiennaient des peaux et des fourrures contre des objets d'utilisées courante tel que des miroirs, des outils, de l'alcool, etc. En effet, les fourrures, qui sont faciles à obtenir pour les Algonquins, ne sont pas aussi aisées à obtenir pour les Français. Les Algonquins pensaient berner les Français en leur remettant de vieilles fourrures qu'ils disaient de qualités communes à leurs yeux

    ( sur wikipédia )

    Au Canada les Peaux-Rouges vendent des fourrures aux français

     
    Les tribus autochtones convoitent des étoffes et des bijoux, des chaudières, des couteaux et des haches. D'ailleurs, les haches représentent tout un progrès sur leurs instruments de pierre. Très vite, les outils de pierre sont remplacés par le fer.

    Le commerce des fourrures s'exerce par le moyen du troc. Les Autochtones échangent les fourrures contre des biens et produits européens. Au début, ils ne sont pas très exigeants. Tout est nouveau et tout les fascine : on a souvent évoqué l'image de quantités impressionnantes de peaux échangées contre des bouts de miroir et quelques couvertures. Mais les Autochtones ne tardent pas à reconnaître ce qui leur est le plus utile et deviennent plus exigeants. À part les couvertures et les miroirs, il faut aussi leur fournir des chaudières, des aiguilles, des ciseaux, des outils, ustensiles et autres objets en métal, des vêtements, du tissu, des chandelles, etc. Dans le jeu complexe des alliances qui se font et se défont entre les Européens et les tribus autochtones, les Français en viennent à échanger également des armes contre les fourrures, dans le but d'amener certaines tribus à les assister dans les différents conflits armés qui les opposent aux Anglais et à leurs propres alliés autochtones. Très souvent, l'eau-de-vie (alcool) s'ajoute également à la longue liste de produits que les Autochtones demandent en échange des fourrures. La question de l'eau-de-vie et de son usage par les Autochtones a suscité beaucoup de débats au cours du Régime français, et même après. Officiellement, le trafic de l'eau-de-vie est généralement interdit mais en réalité, il est fort répandu. Aux dires de nombreux observateurs, il cause beaucoup de tort car les Autochtones se soûlent et commettent des actes de violence. Les coureurs de bois sont souvent accusés des mêmes méfaits.

     

    troc
     
     image trouvée sur facebook 
     
    renseignements complémentaires ► HEC 
     
     
     
     
     

    1 commentaire
  • s'amuser pour apprendre
     
    voilà une page internet très intéressante pour ceux qui étudient les Amérindiens du Canada , qui voudraient faire un exposé ou autre pour leur classe.
    il y a plein de liens sur divers sujets ,mais aussi des activités interactives
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Maq et l'esprit de la forêt par Phyllis Grant, Office national du film du Canada

    Maq et l’Esprit de la forêt est un court métrage d’animation racontant l’histoire d’un jeune Micmac qui se fait apprendre les secrets de la vie par de discrets mentors. En traversant la forêt pour aller chez son grand-père et lui montrer un morceau de pierre qu’un Ancien lui a montré à sculpter, il croise un curieux voyageur nommé Mi’gmwesu. Celui-ci lui fait découvrir sa culture à travers les chansons, les contes et les plantes médicinales…

     

     

     


    votre commentaire
  • nom indien
     
    bien sur c'est en Anglais mais pas compliqué à traduire .Tu commences par le jour puis le mois.
     
    exemple : le 6.10 le 6 = Broken  10 = MAN
     
    Broken Man ou en Français = Homme brisé 
     
     
     
     
     

    2 commentaires
  • Brian day Cinnamon Bear
     
    une sympathique peinture réalisée  par  Brian Day  Cinnamon Bear
     
     
     
     
     
     
     
    "

    votre commentaire
  •  

     Yakari - l'ami des animaux, et le petit papoose le plus célèbre de la bande  dessinée, incontournable du Lombard — Éditions Le Lombard

     

    Le Musée du quai Branly propose du mardi 8 avril au dimanche 20 juillet 2014

    une exposition intitulée « Indiens des Plaines ». Yakari accompagnera les enfants pour la partie jeunesse, avec de chouettes animations à vivre en famille. Comme toujours, pour prolonger votre visite, le salon de lecture mettra à votre disposition de nombreux livres d’histoire de l’art, d’ethnologie et de géopolitique, CD et DVD sur le sujet.

     

     

    En parallèle à cette exposition, un atelier « Danse avec les Sioux » sera proposé aux visiteurs individuels et aux groupes scolaires pendant toute la durée de l’exposition.

     

    Le samedi 19 avril 2014, un événement intitulé « un après-midi en famille » proposera une rencontre avec les auteurs ainsi qu’un atelier spécifique thématisé Yakari et lancera une semaine événementielle autour des Indiens des Plaines.
    La rencontre sera suivie d’une dédicace.

     

    « Ils se nomment Cheyenne, Sioux, Blackfoot, Comanche ou Pawnee.

     

    Des noms de tribus ancrés dans notre imaginaire, véhiculés par les récits d’aventuriers et les westerns. »


    Au-delà des stéréotypes, l’exposition offre un voyage sans précédent au cœur de ces tribus dont les histoires ont passionné des générations.
    Coiffes et parures de plumes, peaux de bison peintes, peintures et dessins, vêtements de haute valeur symbolique richement ornés d’épines de porc-épic et de perles de verre, objets cérémoniels et sculpturaux faits de pierre, de bois, d’andouillers et de coquillages illustrent toutes les traditions esthétiques des Indiens des Plaines du 16e au 20e siècle.

     

     

    cet article vient de " Le Lombard "

     

    Clique ici  Quel est ton animal TOTEM  ?

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • lol

    le Père Noël est en facheuse posture non ?


    votre commentaire
  • indian-warrior
     
    voilà un petit site vraiment sympa pour les enfants qui aiment dessiner .
     
    Vous cliquez sur le dessin que vous voulez , la page s'ouvre en plus grand  et vous n'avez plus qu'à dessiner directement en ligne avec la palette de couleurs proposées.
     
    le site ici -->  oncoloring 

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique