• ►  il est temps de libérer LEONARD PELTIER

    Robert Kennedy discutant des besoins des Indiens avec Alfred Pilsmore, un Sioux Lakota de 86 ans, le 16 avril 1968 sur la réserve indienne de Pine Ridge (Dakota du Sud) - Crédit : Associated Press -

    IL EST TEMPS DE LIBÉRER LEONARD PELTIER1

     

    PAR LEVI RICKERT (SITE WEB NATIVE NEWS ONLINE, 29 AOÛT 2021)

    (TRADUIT DE L’ANGLAIS ET ANNOTÉ PAR ISMÈNE TOUSSAINT)

    L’historien Arthur M. Schlesinger fils a écrit dans Robert Kennedy et son temps2 : « le jour même où Robert Kennedy mourut, un membre de la Nation Sénéca de New York, dont il avait visité la réserve en 1967, adressa le message suivant à sa veuve : « nous l’aimions aussi. Mme Kennedy, aimer un personnage public officiel, c’est presque du jamais vu pour un Indien. Nous avions confiance en lui. Ce qui est aussi du jamais vu pour un Indien. Nous avions foi en lui. »

    Feu l’érudit indien américain Vine Deloria fils3 a également écrit ceci à son sujet : « c’était un homme qui pouvait se déplacer d’un monde à l’autre sans jamais être un étranger nulle part... Sur le plan spirituel, c’était un Indien. »

    Robert Kennedy (1925-1968) était un héros pour les Indiens américains parce qu’il était un des rares hommes politiques à avoir prêté attention à la pauvreté de masse, au manque de logements et à la précarité des services de soins dans les réserves.

    Frère cadet du président John F. Kennedy, il servait dans son administration en qualité de ministre de la Justice des États-Unis. Après l’assassinat de son aîné, il devint sénateur des États-Unis, représentant New York. En 1968, il chercha à être investi candidat à l'élection présidentielle par le Parti démocrate.

    Le 4 juin 1968, il remporta la primaire de Californie. Quelques minutes après avoir prononcé son discours de réception, il quitta le podium et on lui fit faire un détour par la cuisine de l’hôtel Ambassador. Sirhan4 attendait le sénateur avec un fusil chargé et tira trois fois sur lui à bout portant. On plaqua le tueur sur le sol, où on le maintint jusqu’à ce que les forces policières viennent l’arrêter.

    Ayant été condamné pour meurtre au premier degré, Sirhan est incarcéré depuis 53 ans. Vendredi dernier, à Los Angelès, le jury d’un comité de probation a recommandé sa libération. Cette recommandation n’accorde pas de libération immédiate. Le comité de probation a 120 jours pour réviser la recommandation des deux jurys. Puis on donnera au gouverneur de Californie la possibilité de rejeter la décision.

    La recommandation de vendredi, susceptible de mener à la libération de Sirhan, m’a fait songer à Leonard Peltier, un membre de la Nation chippewa de Turtle Mountain (Montagne-à-la-Tortue, Dakota du Nord), qui est emprisonné depuis 46 ans : il avait été accusé du meurtre de deux agents du FBI [Jack Coler et Ron Williams], qui s’était déroulé en 1975 à Oglala, sur la réserve indienne de Pine Ridge (Dakota du Sud).

    Pour de nombreux Indiens américains et bien d’autres gens, Leonard Peltier, qui aura 77 ans le 12 septembre prochain, est un symbole du système fédéral oppressif qui relègue les Autochtones à une place sombre dans la société américaine. C’est un prisonnier politique auquel nous ne pensons jamais, sauf quand il nous arrive de voir une étiquette collée sur le parechoc arrière d’un véhicule avec la mention : « LIBÉREZ Leonard Peltier ! »

    « S’ils peuvent recommander la libération de Sirhan, qui a tué une figure aussi emblématique que Robert Kennedy, ils devraient certainement libérer Leonard Peltier, me disait le conseiller spirituel de ce dernier, Lenny Foster, de la Nation Diné. Il souffre depuis des années de graves problèmes de santé. Ce sont ses croyances spirituelles qui le soutiennent. »

    Ancien juge en chef de la Cour de District des États-Unis pour le District du Milieu du Tennessee, Me Kevin Sharp, qui exerce aujourd’hui dans le secteur privé, a accepté de s’occuper à titre gracieux du cas de Peltier et de se battre pour sa liberté.

    « Plutôt que de recevoir la protection égale pour tous en vertu de la loi, Leonard Peltier a été accusé sur la base d’une preuve fabriquée, d’un faux témoignage et d’un test balistique disculpatoire qui est demeuré caché, déclarait-il samedi dernier à Native News Online. Même si le gouvernement fédéral admet aujourd’hui qu’on ignore qui a tué les agents, Leonard reste en prison non pas parce que la preuve se situe au-delà du doute raisonnable, mais pour des raisons politiques. Sa dernière chance de libération, c’est la voix collective des gens qui se soucient de lui et qui osent se lever pour la justice et la miséricorde. »

    Leonard Peltier n’est pas éligible à une libération conditionnelle avant 2024. Mais Me Sharp ne veut pas attendre pour essayer d’obtenir sa liberté. Il aimerait voir le président Joe Biden lui accorder la clémence.

    Kevin Sharp bénéficie de l’appui de l’ancien ministre de la Justice des États-Unis, James H. Reynolds, qui avait poursuivi M. Peltier au nom du gouvernement fédéral. Dans une lettre au président Biden datée du 9 juillet 2021, celui-ci lui demande de commuer la sentence de M. Peltier :

    « La condamnation et l’incarcération à perpétuité de Leonard Peltier sont le testament d’une époque et d’un système de justice qui ont fait long feu dans notre société », écrit-il. Et il conclut ainsi : « Je vous presse de tracer une voie différente dans l’histoire des relations entre le gouvernement et ses Autochtones par un geste de miséricorde, plutôt que par une indifférence continuelle. Je vous presse de faire un pas pour guérir une blessure que j’ai moi-même contribué à ouvrir. Je vous presse de commuer la sentence de Leonard Peltier en lui accordant la clémence exécutive. »

    Au mois de mai 2020, la représentante politique Deb Haaland5 « twittait » déjà ceci :

    « Le Congrès n’a pas pesé cette question depuis des années. Je presse l’administration de libérer de prison le militant des droits autochtones Leonard Peltier en raison du COVID-19. A 75 ans, avec des problèmes de santé chroniques, il est urgent que nous libérions Leonard Peltier. #FreeLeonardPeltier. »

    A présent qu’elle est secrétaire au ministère de l’Intérieur, peut-être pourra-t-elle bénéficier de l’écoute du président et lui murmurer à l’oreille : « il est temps de libérer Leonard Peltier. »

    Levi Rickert, directeur/fondateur de Native News Online

    Article paru dans le site Web Native News Online, August, 29th, 2021, https://nativenewsonline.net/opinion/it-s-time-to-release-leonard-peltier

    NOTES

    1. Leonard Peltier (1944-). Leader, artiste-peintre et prisonnier politique autochtone américain. Né à Grand Forks (Dakota du Nord), ce membre des Nations sioux-lakota, anishinabée et chippewa, d'ascendance métisse canadienne française, joua un rôle important dans les années 1970 au sein de l'American Indian Movement (AIM, Mouvement des Indiens américains), dans le réveil de la fierté autochtone et des revendications des siens. En 1975, il fut accusé du meurtre de deux policiers fédéraux qui avait eu lieu dans la réserve de Pine Ridge (Dakota du Sud), lors de la commémoration du massacre des Sioux de Wounded Knee (1890), puis condamné sans preuves en 1977 à deux peines d'emprisonnement à perpétuité. Malgré la pression internationale, il est toujours détenu au pénitencier de Coleman (Floride).

    2. Arthur Meier Schlesinger fils (1917-2007). Historien américain. Originaire de Columbus (Ohio), ce professeur d’histoire enseigna à l’Université Harvard (Cambridge, Massachusets) avant de devenir assistant particulier dans le gouvernement de John F. Kennedy : il était notamment chargé de coécrire ses discours. Spécialiste des présidences et du libéralisme des hommes politiques américains (au sens de « social-démocratie » à l’européenne), il publia de très nombreux ouvrages, dont The Age of Jackson (L’Ere Jackson, 1945) ; A Thousand Days: John F. Kennedy in the White House (Les mille jours : John F. Kennedy à la Maison Blanche, 1965) ; Robert Kennedy and His Times (Robert Kennedy et son temps, 1978) ; War and the Constitution: Abraham Lincoln and Franklin D. Roosevelt (La guerre et la Constitution : Abraham Lincoln et Franklin D. Roosevelt, 1988) ; The Disuniting of America: Reflections on a Multicultural Society (La désunion de l’Amérique : réflexions sur une société multiculturelle, 1991).

     

    3. Vine Deloria fils (1933-2005). Historien et théologien sioux, militant des droits des Autochtones américains. Né à Martin (Dakota du Sud), il grandit sur la réserve des Sioux de Standing Rock (Le Rocher Debout, même État). Après ses études de droit, de sciences politiques et de théologie, il effectua une carrière d’enseignant dans diverses universités du pays. Élu en 1964 directeur exécutif du Congrès national des Indiens américains (National Congress of American Indians, NCAI), il rejoignit le Mouvement des Indiens américains (American Indian Movement, AIM) dès sa fondation, en 1968. L’année suivante, il publia un ouvrage qui attira l’attention nationale sur le sort des siens : Custer Died for Your Sins: An Indian Manifesto (Custer est mort pour vos péchés : manifeste indien). Dans les années 1970, tout en professant à l’Université de l’ouest de Washington à Bellingham (Western Washington University, Washington DC), il se fit le défenseur des traités de droits de pêche des tribus locales. De son imposante bibliographie sur ses compatriotes, on retiendra en particulier God is Red: A Native View of Religion (Dieu est rouge : la religion vue par les Autochtones, 1974).

     

    4. Sirhan Sirhan (1944-). Originaire de Jérusalem (Israël), ce Palestinien d’origine jordanienne assassina le sénateur démocrate Robert Kennedy le 4 juin 1968 à l’hôtel Ambassador de Los Angelès, sous prétexte que celui-ci soutenait l’État d’Israël. L’homme politique de 43 ans venait de remporter la primaire de Californie et s’acheminait avec succès vers la présidence des États-Unis. Condamné l’année suivante à la peine de mort, Sirhan vit sa sentence commuée en détention à perpétuité.

    5. Deb Haaland (Debra Anne Haaland, dite ; 1960-) Femme politique métisse américaine. Née à Wislow (Arizona), d’un père norvégio-américain et d’une mère Pueblo Laguna, elle effectua des études de droit à l’Université du Nouveau-Mexique, à Albuquerque. Ayant rejoint les rangs du Parti démocrate en 2004, elle fut en 2018 la première Autochtone (avec Sharice Davids, au Kansas) à devenir membre du Congrès, représentant la Chambre du Nouveau-Mexique. En 2021, elle fut également la première Amérindienne à être nommée secrétaire au ministère de l’Intérieur dans le gouvernement de Joe Biden. Défenseure des ressources naturelles, elle est aussi activement engagée dans le dossier des Femmes autochtones disparues et assassinées (Missing and Murdered Indigenous Women, MMIW).

     

     

     


    votre commentaire
  • ►  Teepees will illuminate

    Sept tipis illumineront l'horizon sur Peets Hill à Bozeman, Montana, du 8 au 18 octobre pour célébrer la Journée des peuples autochtones 2021. (Photo de Mountain Time Arts)

    Arts du temps de la montagne

    Mountain Time Arts a commandé sept tipis illuminés qui seront érigés à l'extrémité sud de Peets Hill du 8 au 18 octobre pour célébrer la Journée des peuples autochtones cette année. Les tipis seront construits par le Rocky Mountain Tribal Leaders Council et la Pretty Shield Foundation. Les lodges honoreront les contributions des Indiens d'Amérique à notre communauté, à nos paysages et à notre riche culture. Les tipis seront installés sur les terres ancestrales des Salish Bitteroot, Pend d'Oreille, Kootenai, Blackfeet, Northern Cheyenne, Crow, Chippewa Cree, Assiniboine, Gros Ventre, Dakota et d'autres Nations autochtones de cette région.

    Sur la photo : sept tipis illuminés doivent être érigés à l'extrémité sud de Peets Hill à Bozeman, Montana, du 8 au 18 octobre pour célébrer la Journée des peuples autochtones 2021.

    Sur la photo : sept tipis illuminés doivent être érigés à l'extrémité sud de Peets Hill à Bozeman, Montana, du 8 au 18 octobre pour célébrer la Journée des peuples autochtones.

    (Photo: Arts du temps de la montagne)

    En tant que l'un des premiers partisans de la Journée des peuples autochtones dans l'État du Montana, la ville de Bozeman, a permis avec empressement et gracieusement d'élever les tipis sur Peets Hill. La mairesse de Bozeman, Cyndy Andrus, prononcera une reconnaissance de la terre et sa proclamation annuelle de la Journée des peuples autochtones des tipis cette année à 18 h 15 le 11 octobre. Sa proclamation renouvelle l'engagement de la ville à honorer les intendants originaux de notre magnifique paysage.

    William (Bill) Snell, directeur exécutif du Rocky Mountain Tribal Leaders Council, souligne que la Journée des peuples autochtones s'adresse à tous dans toute la communauté « Nous apportons espoir, respect et honneur à tous lorsque nous reconnaissons la « Journée des Autochtones ». Cette journée est pour tous les habitants de notre nation.

    C'est ce que pense Francesca Pine-Rodriguez, codirectrice exécutive de Mountain Time Arts. La Journée des peuples autochtones est importante pour tout le monde dans le pays afin de comprendre l'histoire de notre nation. "Faire avancer tout le monde ensemble, c'est reconnaître la vraie histoire", a déclaré Pine-Rodriguez. « C'est reconnaître que la terre sur laquelle vous marchez tous les jours était la terre d'une tribu et qu'elle est sacrée pour elle. Et le reconnaître est un minimum. La prochaine étape est de l'honorer et de le célébrer.

    La mairesse de Bozeman, Cyndy Andrus, reconnaît les contributions importantes des peuples autochtones, la riche histoire et les influences contemporaines qui font de Bozeman ce qu'elle est aujourd'hui. « En tant que ville, nous nous engageons à faire de Bozeman un endroit plus équitable et inclusif où tous sont les bienvenus », a déclaré Andrus. « Nous grandissons chaque jour et, ce faisant, nous devons reconnaître et conserver un espace pour les peuples autochtones et les terres sur lesquelles notre communauté est construite. » 

    La ville de Bozeman, Mountain Time Arts, le Rocky Mountain Tribal Leaders Council et la Pretty Shield Foundation invitent tout le monde à monter aux tipis entre le 8 et le 18 octobre et à célébrer le patrimoine autochtone de notre pays.

    Mountain Time Arts est actuellement à la recherche de bénévoles intéressés à agir comme guides pendant la journée pour les tipis. Les personnes intéressées doivent s'inscrire sur mountaintimearts.org/volunteer

    Les membres de la communauté sont invités à faire des dons pour l'éclairage des tipis sur mountaintimearts.org/illuminating-indigenous-peoples-day ou Mountain Time Arts, 104 East Main Street, Suite One, Bozeman, Montana 59715. 

    Les dons à la Fondation Pretty Shield seront acceptés aux tipis et peuvent être effectués par l'intermédiaire de la Fondation Pretty Shield, 3122 Brayton Street, Billings, Montana 59102. 

    Veuillez contacter MaryBeth Morand, marybeth@mountaintimearts.org, et Francesca Pine-Rodriguez, francesca@mountaintimearts.org pour plus d'informations.

    ( Article de Indian Country Today )

     

     

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce que Rock Your Mocs ?
    Créé en 2011, Rock Your Mocs est un événement mondial de médias sociaux virtuels pour les Amérindiens et les peuples autochtones organisé chaque année et pendant le Mois national du patrimoine amérindien aux États-Unis. Portez vos mocassins, prenez une photo/vidéo/histoire, ajoutez le hashtag #RockYourMocs et téléchargez aux médias sociaux.
    Rock Your Mocs a été fondée en 2011 par Jessica Jaylyn Atsye (Laguna Pueblo, NM U.S.A.) et début 2013 a été annuellement organisé et produit par la productrice d'événements amérindiens Melissa Sanchez (Acoma/Laguna Pueblos NM U.S.A.) de productions émergentes

    Suivez-nous sur Facebook facebook.com/RockYourMocs, Instagram et Twitter
    Site Web : rockyourmocs.org
    art graphique par :
    Cartes de vœux et de Noël Emergence
    Crédit photo : IG - Singing In the Timber

     

     

     


    votre commentaire
  • Voilà la dernière partie de l'histoire Mi' KMAQ . Merci à Treaty Education Nova Scotia d'avoir publié tout ces articles très intéressants.

    Jour 28 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq croient qu'il y a 6 mondes.Et ces mondes jouent un rôle important dans toute existence.
    Les Six Mondes sont :
    1. Le monde au-dessus du ciel2.2.2.2.2. Le monde au-dessus de la terre3. Le monde entre les mondes4. Le monde sur terre5. Le monde sous la terre6. Le monde dans l'eau
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
    Image 1 sur 1
     
    Jour 29 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq croient qu'il y a 6 mondes.Et ces mondes jouent un rôle important dans toute existence. Par exemple, un mot mi'kmaw pour les humains est Wskijinu, qui se traduit en réalité par des gens de surface. Notant que nous sommes dans le monde terrestre qui se définit par la surface de la terre jusqu'aux extrémités des arbres.
    Le terme mi'kmaw Wsitqamuimnu signifie se tenir à la surface. Alors que Wskitqamu signifie, Surface - Sphère, aussi connue sous le nom de Terre.
    Peut être une image de arbre et plein air
     
    Jour 30 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Halloween est une célébration coloniale, qui a été adoptée par les Mi'kmaq. En fait, il n'y a pas de mot direct dans la langue pour Halloween, plutôt le terme sk ītekmujuia'timk est la célébration des fantômes. sk ītekmuj est le terme utilisé pour désigner fantôme, qui est différent d'un esprit.
    Aucune description de photo disponible.
     
    Jour 31 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Nous n'avons pas à célébrer l'histoire, la culture, les traditions et la langue mi'kmaq juste pendant le mois d'octobre. Nous sommes meilleurs quand nous travaillons ensemble, quand nous nous comprenons et quand nous écoutons et partageons. Continuons à célébrer, reconnaître et réconcilier notre histoire commune, parce que nous ne pouvons pas oublier, nous sommes tous des peuples traités, Muiuatmu'kl msit kinu Ankukamkowe'l, Les traités nous concernent tous.
    Notre amie Tammy Maloney de Sipekne'katik a pris les messages du Mois de l'histoire des Mi'kmaq de Treaty Ed et les a transformés en une ressource qui peut être utilisée et partagée. Alors prenez le temps de partager s'il vous plaît.
    Comme toujours, restez à l'écoute de notre Facebook, alors que nous continuons à vivre et à travailler le traité !
     
    Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et texte
     
     
    Peut être une image de texte qui dit ’WELCOME TO OCTOBER and WELCOME I'KMAQ HISTORY MONTH! idyo know: Today marks the irst i'kmag History and dedicated deepen knowledge Mi'kmaw culture promote cultural Mi'kmaq OCTOBER 2021 heritage, and educational Octobe begin celebration 35th celebration. celebration Mi'kmaq, provincial governmentre relationships. Be sure check page month long, as share some interesting facts about the Mi'kmaq. and federa #mikmaghistarymonth#didyouknan dthe being planned.’
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Jour 24 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Dans toute la province, dans plusieurs régions, vous pouvez trouver des pétroglyphes mi'kmaq - sculptures dans la roche. En fait, dans le lieu historique national Kejimkujik, il y a plus de 500 pétroglyphes individuels. Ce qui en fait l'une des plus grandes collections de l'est de l'Amérique du Nord.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
     
      
     
     
    Jour 25 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq ont une excellente connexion avec Musikisk - le Grand Ciel. Beaucoup de pétroglyphes Mi'kmaques sont des représentations de créateurs trouvés dans le ciel nocturne. À travers l'histoire, c'est partagé les étoiles filantes sont celles qui vont à Wa'soq - le paradis, et le sang de l'ours tombé peint les feuilles d'automne.
     
    Peut être une image de 3 personnes et intérieur
     
    Peut être une image de texte
     
    Aucune description de photo disponible.
     
    de l'artiste alansyliboy
     
    Aucune description de photo disponible.
     
     
    Jour 26 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Skîte'kmujewawti est littéralement traduit en ghost road. Sa signification est beaucoup plus profonde que ça. Les Mi'kmaq croient que lorsqu'un esprit passe, il se dirige vers la Voie lactée - Skîte'kmujewawti - route fantôme pour commencer le voyage de retour au paradis wa'so'q.
    Photographe - Simon d'Entremont - Unama'kiCap Breton
     
     Peut être une image de nature et ciel
     

    Jour 27 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    La mort dans la communauté mi'kmaq, pour la plupart, est cérémonielle. Au décès d'un individu, un appel est lancé à la famille, aux amis et ensuite à la communauté. Souvent un feu sacré est une lumière qui brûlera pendant toute la veillée. Le corps est réveillé pendant 3 nuits et 3 jours, ce qui donne à ceux-là l'occasion d'offrir la prière.
    Avant la colonisation, après la cérémonie, le corps serait enterré sous une forme et une direction spécifiques.
    Après la colonisation - il y a un service religieux, suivi d'une fête et d'une Salitte. Une Salitte est une vente aux enchères communautaire soutenant le coût de la mort.
    Nous vous proposons cette phrase puissante.
    Ms īt No'kmaq (Mm-assis/Noo-gah-mah)Toutes mes relations.
     
    Peut être de l’art
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Jour 22 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Il y a un enseignement dans la culture mi'kmaw de Jipijka'm - le serpent à deux cornes. La légende raconte que quand il se déplace à travers le sol, le sol commence à trembler. Et, quand il siffle, son souffle peut voler votre vie.
    Sonne très similaire au processus naturel des tremblements de terre et des gaz nocifs libérés 
    En 2020, la Nouvelle-Écosse a connu 26 tremblements de magnitude 2,0 ou plus.
    Les Mi'kmaq connaissent très bien le paysage des Mi'kma'ki.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
    Jour 23 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq sont des maîtres tisserands. En utilisant de la cendre, les bandes minces peuvent être tissées dans des motifs spécifiques. Le travail est également extrêmement robuste pour fabriquer des paniers de récolte parfaits, des paniers à linge, des paniers de peigne fantaisie et plus encore.La communauté utilise cette compétence comme moyen de commerce.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
     
     
     
     
    Aucune description de photo disponible.
     
     
    Peut être une image de sandales
     
     
     
     
     

    2 commentaires
  • Jour 18 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Avant les contacts européens, les Mi'kmaq en tant que groupe isolé et en tant que membre de la confédération Wabanaki ont conclu des traités avec d'autres groupes de personnes. Cependant, ces accords n'ont pas été enregistrés sur papier avec un stylo. Ils ont plutôt été enregistrés à travers L'napskuk - ceintures wampum ; des cordes de perles formant des enregistrements visuels.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
     
     
    Jour 19 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Comme beaucoup d'autres groupes de personnes, les Mi'kmaq ont des artistes, des auteurs, des poètes et plus encore. En fait, voici une grande liste de livres de divers membres de la communauté et alliés qui partagent la culture mi'kmaq.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble#mhm #mikmaqhistorymonth2021 #keeplearning #keepsharingo
     
    Peut être une image de texte
     
    Jour 20 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq ont leur propre système de gouvernement. Il s'appelle Sante' Mawiomi - Grand Conseil. Ce conseil est composé des « capitaines » de Keptinaq venus de chacun des 7 districts de Mi’kma’ki. Il y a un Kji Keptin qui est le capitaine en chef. Il y a un Kji Saqmaw - Grand Chef et il y a aussi un Putu. Le Putu est le détenteur de L'napskuk - ceintures wampum ; en plus, des traités. Ils sont l'expert des relations mi'kmaq avec d'autres nations.
    Photo ci-dessous à la Maison du gouvernement, le jour du traité, Kji-Saqmaw Norman Sylliboy et sa femme Arlene Sylliboy, photographiés à côté d'un portrait d'Alan Syliboy du regretté Kji- Saqmaw Gabriel Sylliboy.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
    Peut être une image de 3 personnes, personnes debout et intérieur 
     
    Jour 21 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Chaque Mi'kmaw a une place, une responsabilité et une obligation de défendre notre façon de vivre. Il est intégré dans la compréhension de Netukulimk. Traditionnellement, les Sante' Mawiomi recevaient des conseils d'Aînés respectés, d'E'pitjik (Femmes), du Conseil E'pitJik et de membres de la communauté Ensemble, en tant que collectif, les conversations sur la chasse, la pêche, les mariages, les relations intérieures, les relations extérieures, les limites etc ont souvent été discutées comme moyen de partage, de mise à jour, de rassembler un consensus. Quoique, chaque district avait sa propre autonomie.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble#mhm #mikmaqhistorymonth2021 #keeplearning #keepsharing
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Jour 13 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
     
    Saviez-vous ?
    Le premier traité étranger signé par les États-Unis d'Amérique après leur déclaration d'indépendance était avec les Mi ' kmaq, dans le cadre de la Confédération de Wabankai.
    Il est connu sous le nom de Traité de Watertown de 1776.
    Ce traité est toujours honoré aujourd'hui. Dans le cadre du traité, les bénéficiaires de Wabanaki, y compris les Mi ' kmaq, sont autorisés à traverser la frontière américaine sans passeports canadiens. Plutôt utiliser des cartes de statut indien. Les Mi ' kmaw sont capables de trouver un emploi et de rejoindre les U. Les militaires de S.
    Pour obtenir un exemple :
    Les familles Mi ' kmaw font le voyage annuel dans le Maine pour récolter des bleuets comme une forme d'emploi d'été.
    Il y a également de nombreux vétérans marins au sein de la communauté.
    Mawkina ' masultinej - apprenons ensemble
     
     
    Jour 14 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Les Mi'kmaq ont un système clanique matrilinéaire, adhérant à un système de parenté dans lequel la descendance ancestrale est tracée par des lignées maternelles plutôt que paternelles.
    Kiju’aq, Kkijinaq, aqq Sukwisk, (grand-mères, mères et tantes) jouent un rôle important au sein de la communauté. Kkijinaq fournit le point d'entrée pour l'esprit pour entrer dans le royaume physique et nourrir la génération suivante. Ils tiennent du linage. Ils ont une voix dans la prise de décision. Ce sont des protecteurs. Ils sont puissants. Ils sont sacrés. Ils sont tenus en haute estime.
    Peinture de Loretta Gould
     
    Peut être une illustration
     
    Jour 15 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    La langue mi'kmaw est basée sur le verbe. « En tant que langue vivante, la langue est distincte et descriptive. " L'aîné Ernest Johnson - Eskasoni.
    Alors, qu'est-ce que ça veut dire ?
    En anglais si nous vous demandons, comment définissez-vous le terme Rabbit ?
    Alors qu'à Mi'kmaw, un lapin a DEUX étapes de sa vie en une seule année civile.Apli'kmu'j - celui qui saute sur de courtes distances- Retour à la couleur de l'arbre(Mois de printemps et d'été)Wapu's - celui qui saute sur de courtes distances- Il est blanc, il est sûr à manipuler et à manger.(Tard automne et hiver)
    Autres exemples :
    Exemples d'animaux :Wape'w - cygne - Celui qui est blancApuksikn - lynx - chaussettes chaudes *regardez leurs piedsKa'qawej - corbeau - quand prononcé ressemble au son qu'ils fontPutup - Baleine - souffler des bulles
    Exemples de couleurs :Nijinjewamu'k- rose- la couleur des œufs de saumonStoqnamu'k - vert - la couleur des sapinsNisqunamu'k - violet - la couleur d'un bleu
     
     
     
    Jour 16 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous?
    L'aîné Bernie Francis partage :
    « weji-sqalia'timk, est un concept profondément enraciné dans la langue Mi'kmaw, une langue qui s'est développée à partir de l'ancien paysage Mi'kma'ki. La forme « nous exclusif », weji-sqalia'tiek, signifie « nous avons germé de » un peu comme une plante qui pousse de la terre. »
    Jetez un œil à l'Atlas numérique Mi'kmaq. Découvrez le nom Mi'kmaq traditionnel de votre communauté.
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble #mhm #mikmaqhistorymonth2021 #keeplearning #keepsharing
     
    Ta'n Weji-sqalia'tiek - Noms de lieux Mi'kmaq
     
     
    Jour 17 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous ?
    Il y a des mots en Mi'kmaq qui se traduisent en phrases complètes en anglais.
    Par exemple :
    Le mot Mi'kmaw pour Honey est Mijipjamuejapu.Mijipjamuejapu traduit en anglais est, les abeilles alimentaires font que vous pouvez boire.
    Mijipjuwey - NourritureAmu - abeilleApu - boisson
    Oeuvre artistique de Nik Phillips
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Jour 9 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq

    Saviez-vous ?
    Les Mi ' kmaq utilisent les plumes Porcupine pour former des dessins détaillés en plusieurs pièces.
    Le travail de qualité est toujours une forme d'art et de design utilisé aujourd'hui. Découvrez notre Nitap ' skw (amie) Melissa Peter-Paul de la Première nation Abegwit. Une partie de son œuvre contemporaine figure dans nos photos ci-dessous.
    Si vous appréciez ces publications, veuillez aimer, commenter et partager. Ensemble, nous grandissons.
     
    Jour 10 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Saviez-vous ?
    Les traditions de remerciement avant l'arrivée des colons européens dans tout l'Amérique du Nord. Les Mi ' kmaq célèbreraient leur fête de remerciement après la nouvelle lune de Punamujuiku (janvier).
    Le Mi ' kmaw mi-hivernale s'appelle Wi ' k īpaltimk Aq ītipuk, qui est encore célébré aujourd'hui.
    Le but de la fête était de remercier toutes les forces spirituelles, en particulier le grand esprit, pour les bénédictions de la vie, de la santé, de la prospérité et des privilèges de la vie sociale. C ' était aussi un temps de pardon - pardonner à ceux qui vous ont fait du mal. Cela a éliminé la colère de l'intérieur pour pouvoir avancer dans les mois à venir.
    Mawkina ' masultinej - apprenons ensemble#mhm #mikmaqhistorymonth2021 #keeplearning #keepsharing
    Peinture de Loretta Gould - Artiste Mi ' kmaw.
     
    Peut être une illustration
     
    Jour 11 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous?
    Waltes, également appelé woltestakun, altestakun, est un jeu de dés qui aurait été utilisé il y a environ 5 000 ans.
    Le jeu se compose d'un bol, de 6 dés - plats d'un côté et arrondis de l'autre, souvent en os de caribou. Il y a 51 bâtons, 1 vieil homme et 3 vieilles dames.
    Le jeu est un excellent outil de calcul qui enseigne l'addition, la multiplication, la division et la soustraction. Le jeu était utilisé pour régler les différends et était utilisé dans les tournois, qui duraient souvent plusieurs jours.
    Pour en savoir plus sur Waltes, veuillez visiter :
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
    Aucune description de photo disponible.
     
    Jour 12 : Mois de l'histoire des Mi'kmaq
    Le saviez-vous?
    Les Mi'kmaq sont très interconnectés avec d'autres groupes autochtones traversés en Amérique du Nord.
    Par exemple, les Mi'kmaq appartiennent à la Confédération Wabanaki, qui est composée de divers groupes de langue algonquienne, dont les Mi'kmaq, les Abénakis, les Wolastoqey (Malécites), les Peskotomahkati (Passamaquoddy), les Penobscot et d'autres groupes plus petits interconnectés.
    Wabanaki - signifie peuple de l'aube. Nous sommes les premiers peuples de l'île de la Tortue (Amérique du Nord) à accueillir le soleil chaque jour
    Regardez ci-dessous
    Mawkina'masultinej - apprenons ensemble
     
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  
    Peut être une image de 1 personne, plein air et texte qui dit ’Mi'kmaw History & Culture’
     
    Peut être une image de carte et texte qui dit ’First Nation Communities of Mi'kma'ki NEW BRUNSWICK MALISEET MI'KMAQ 21 MADAWASKA 27 EEL RIVER BAR 22 TOBIQUE 28 PABINEAU 23 WOODSTOCK ESGENOOPETITJ KINGSCLEAR 30 GROUND METEPENAGIAG INDIANISLAND ELSIPOGTOG 34 BUCTOUCHE 35 FORT FOLLY 26 OROMOCTO NEWFOUNDLAND QALIPU 2MIAWPUKEK QUEBEC GESPEG GESGAPEGIAG LISTUGUJ PRINCE EDWARD ISLAND LENNOX ISLAND 7ABEGWEIT NOVA SCOTIA 8 ACADIA BEAR RIVER 10 ANNAPOLIS VALLEY S+PEKNE'KATIK MILLBROOK 14 PICTOL PAQTNKEK POTLOTEK 17 WAYCOBAH 18 WAGMATCOOK 19 MEMBERTOU 20 ESKASONI’
    Aujourd'hui marque le premier jour du mois de l'histoire mi ' kmaq et du jour du traité.
    Octobre est un mois dédié à approfondir la connaissance et la sensibilisation de la culture, de l'histoire et du patrimoine microscopiques, et à promouvoir et encourager les activités éducatives et culturelles. Chaque premier octobre, nous commençons le mois de l'histoire des Mi' kmaq avec la célébration de la Journée des traités. Cette année est la 35 ème année de fête. Une célébration alors que les Mi ' kmaq, le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral réaffirment leurs relations avec les traités.
    N 'oubliez pas de consulter notre page tout le mois, car nous partageons des faits intéressants sur le Mi' kmaq.
     
    Jour 2 du mois de l'histoire des Mi' kmaq.
    Connaissez-vous la différence entre Mi 'kmaw et Mi' kmaq ?
    Mi 'kmaw ( mee-gah-maw ) est la forme singulière des Mi' kmaq. C ' est un adjectif qui procède à un nom.
    Exemple :C 'est une danse mi' kmaw. Mon mari Mi ' kmaw. C 'est un rassemblement de Mi' kmaw. Professeur Mi ' Kmaw.
    Mi ' kmaq (mee-gah-mah) est le pluriel. Il ne peut pas servir d'adjectif. Il s'agit de tout le groupe de personnes.
    Exemple :Les Mi ' kmaq vivent ici. Les Mi ' kmaq fréquentent cette école. Les Mi ' kmaq ont été invités.
    Micmac est la mauvaise déclaration des Mi ' kmaq.
     
    Jour 3 : Octobre est le mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Saviez-vous ?
    Le territoire traditionnel des Mi ' kmaq est connu sous le nom de Mi ' kma ' ki (mee-gah-mah-gee). Il englobe toutes les provinces atlantiques (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, PEI, Terre-Neuve), elle inclut également certaines parties du Maine et la Péninsule Gaspé au Québec.
    Le territoire était divisé en 7 districts. Chaque district avait son propre nom, ses familles, ses dirigeants et ses communautés. Un peu comme les comtés des temps modernes.
    Dans les années 1930, le gouvernement fédéral a appliqué une ′′ politique de centralisation ′′ tandis que les Mi ' kmaq se déplacer librement sur leur territoire étaient obligés de réserver des terres auxdits ′′ indiens Ils sont maintenant connus aujourd'hui sous le nom de bandes, réserves ; mais de préférence appelées Communautés.
    Aujourd'hui, il y a 29 communautés mixtes distinctes et 6 communautés de W əlast əkwewiyik (Malécites) dans les provinces de l'Atlantique.
     
    Peut être une image de texte 
     
    Jour 4 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq.
    Saviez-vous ?
    Les Mi ' kmaq étaient traditionnellement semi-nomades. D ' ici les mois plus chauds, vous trouverez beaucoup de gens qui vivent longtemps les rives en récoltant la vie marine et aquatique.
    Alors que les mois d'hiver les ont déplacés plus à l'intérieur des terres, protégeant les hivers difficiles, les mammifères de chasse et les créatures terrestres pour consommation
    En Nouvelle-Écosse, nous avons plus de 140 réseaux d'aqueduc différents dont 42 sont des réseaux d'aqueduc importants. Les Mi ' kmaq utiliseraient les rivières comme autoroutes modernes, naviguant à travers la terre.
    En fait, l'un des principaux réseaux d'eau de la Nouvelle-Écosse, par exemple, est la rivière Shubenacadie, qui va de la baie de Fundy à la région de Halifax.
    Regardez les photos ci-dessous.
     Peut être une image de 1 personne et étendue d’eau 
     
    Peut être une image de carte et texte
     
    Jour 5 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Devinez-nous ceci.... Qu 'est-ce que 13 x 28 ?
    Avez-vous eu 364 ? Nous l'avons fait. Alors, qu'est-ce que 364 a à voir avec les Mi' kmaq ?
    Eh bien, les calendriers des temps modernes dérivent du calendrier grégorien, qui est un calendrier solaire avec 12 mois de 28-31 jours chacun, selon le mois et l'année. Il se construit sur notre relation au soleil.
    Les Mi ' kmaq pensent cependant qu'il y a 364 jours par an, divisés en 13 mois, chacun ayant 28 jours. Ce calendrier a été développé sur la relation réciproque avec Tepkunset (nuits de nuit-grand-mère lune) car il est d'environ 28 jours entre chaque nouvelle lune.
    La lune a joué un rôle important dans la culture mi ' kmaq, non seulement comme un moyen de marquer le temps, mais en tant que fournisseur, protecteur et contrôleur des voies aquatiques (marées).
    Le calendrier annuel s'est déroulé à partir de l'équinoxe de printemps. Avec la 13 ème lune qui tombe entre juillet et août quand la grande lune était sur nous. Aujourd'hui, nous appelons ça la ′′ super-lune ′′ des mois d'été.
    Remarquez que le mois Apunknajit (février) n'a pas le même suffixe ( u' s) que les autres. C ' est parce qu'Apunknajit n'était pas seulement un temps, c'était un esprit - c'est pour un autre jour de
     
    Les 13 lunes / mois sont :
    Nom du Mi ' kmaq Traduction anglaise
    La grande lune de Kjiku
    Le sucre d'érable de Siwkewiku
    Les oiseaux de Penamuiku pondent des œufs
    Les grenouilles d'Etquljuiku en train de croquer
    Feuilles de Nipniku Pleine Fleur
    Les plumes d'oiseaux de Peskewiku
    Temps de mûrir de Kisikwekewiku
    Wikumkewiku. Temps d'appel de l'élan
    Les gros animaux apprivoisés par Wikewiku
    Les rivières de Keptekewiku sur le point de geler
    La lune en chef de Kiskewiku
    La progéniture de Tom-Cod de Punamujuiku
    ApuknajitSun est très fort
     
     
    Aucune description de photo disponible.
    Peut être une image de texte qui dit ’Mi'kmaq Months of the Year Smith/ /Francis Orthography Producedf Millbrook Eastern Woodland Truro, (902) Penamujuiku's Apuknajit Frost fish runs Siewkesiku's Snow blinding month Penatmuiku's Forerunner of Spring Etquljuiku's hatching time Nipniku's Frog croaking time Peskewiku's Leaves are budding time Kisikwekewiku's Animal fur thickens time Wikumkewiku's Ripening time Wikewiku's Mate calling time Keptekewiku's Animal fattening time Kesikewiku's Frost month fthis Winter month 00B’
    This are the 12 month names in accordance to the solar calendar.
    Peut être une image de texte
    13 lunes sur 28 jours avec leurs phases lunaires respectées. 
     
    Jour 6 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Saviez-vous ?
    Apuknajit (Ah-book-nah-jit) - le mois de février, porte son nom à l'esprit d'hiver. Quand Apuknajit arrive, il apporte le mois le plus dur de l'année.
    Pour demander la sécurité pendant ce mois, Mi ' kmaw fait des offrandes et prie Apuknajit.
     
    Peut être une illustration de texte qui dit ’Mikmawey Debert CULTURAL CENTRE twork by Gerald Gloade’
     
    Jour 7 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Saviez-vous ?
    Traditionnellement, les Mi ' kmaq n'avaient pas de noms de famille.
    Au contraire, les Mi ' kmaq ont utilisé un système de clan pour identifier la parenté.
    Mi ' kmaw utilise toujours le système clan aujourd'hui.
     
    Peut être une image de texte 
     
     
    Jour 8 : Mois de l'histoire des Mi' kmaq
    Dans Mi ' kmaw on dit :
    Sa ' qewe ' ki ' k kikmanaqi ' k wikultisni ' k tett - ce qui signifie que nos anciens membres de la famille vivaient ici.
    Saviez-vous ?
    L ' un des plus anciens sites archéologiques datés directement au Canada se trouve ici en Nouvelle-Écosse. C ' est aussi l'un des plus grands et les mieux conservés dans tout l'Amérique du Nord.
    Matériel trouvé à Debert, en Nouvelle-Écosse, place Mi ' kmaq à Mi ' kma ' ki il y a plus de 13,500 ans.
    Regardez cette vidéo ci-dessous.
     
     
    C ' est officiellement ici ! La sortie de notre long métrage de huit minutes ′′ Build the Vision ′′ qui capte la fierté, la passion et le dévouement que nous avons pour ce projet - et offre un aperçu du paysage et des histoires magnifiques qui maquillent Mi 'kma' ki et son peuple ...FPS (Filet Production Services Inc. )
    Pour en savoir plus, visitez  www.mikmaweydebert.ca
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    Cérémonie de la Journée des peuples autochtones

    L'Université du Wisconsin-Superior organisera une célébration pour la Journée des peuples autochtones le lundi 11 octobre à partir de 16h30 à la Maawanji'idiwin - « L'endroit où nous nous réunissons » Roue médicinale et zone de rassemblement communautaire située dans la cour près de l' Union Yellowjacket . En cas de mauvais temps, cette célébration se déroulera à l'intérieur du Yellowjacket Union - Shippar Family Atrium. Le groupe de tambours Chi Waagimin Bay se produira lors de cette cérémonie.

    info  indigenous-peoples-day-ceremony

     

     

     

     


    votre commentaire
  • vidéo de l'effet Papillon 

    Reportage 

    C'était la dernière grande bataille des sioux, retour sur un combat qui a secoué l'Amérique.
    Aux Etats Unis, dans le Dakota et l'indifférence quasi générale, les Sioux des plaines tentaient de bloquer la construction d'un pipeline sur leur réserve dans un combat bien inégal. Jusqu'à ce qu'Internet s'en mêle.

     

     

     


    votre commentaire
  • Fort Smith youth create new board game to preserve Cree language and culture
     
     
    CBC.CA
    Fort Smith youth create new board game to preserve Cree language and culture

    Des jeunes de Fort Smith créent un nouveau jeu de société pour préserver la langue et la culture cries

     cbc.ca/news/canada/north/trails-and-overflow-cree-game-fort-smith

     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    Visitez le logo Osage

    Course de relais Indiens

    L'Indian Relay Horse Racing aura le championnat international du 27 au 31 mai 2021 au champ de foire du comté d'Osage.

    Tout au long de cet événement, les  arts et l'artisanat amérindiens de nombreuses tribus Amérindiennes seront exposés. Admission générale 10,00 $ par personne Places réservées 20,00 $ personne Espace RV réservé 25.00 nuit Contacter pour réserver 405245 0730 ou 918-338-9440

    Il y aura des activités au centre de la piste tout au long de la journée sauf lorsque les chevaux sont en course

     Osage.indian-relay-horse-racing

     

     


    votre commentaire
  • Lettre aux allochtones - Lettres d'une génération
     
     
    LETTRESDUNEGENERATION.COM
    Lettre aux allochtones - Lettres d'une génération
    Vous n’aimez peut-être pas qu’on vous appelle comme ça. Vous avez trop l’habitude d’être la norme et nous, nous sommes les autochtones, c’est à dire les autres, les différents de vous.
     
     
     
     

    votre commentaire
  • C'était l'année dernière Avril 2020

    Arizona et Swire Coca-Cola s'associent pour fournir 30 000 litres d'eau à la nation Navajo

    ► arizona-swire-coca-cola-partner-provide-30k-liters-water-navajo-nation

     

     

     


    votre commentaire
  • Une mère sioux et sa fille racontent une vie de combat aux États-Unis
     
     
    cliquez ► REPORTERRE.NET
    Une mère sioux et sa fille racontent une vie de combat aux États-Unis
    Née dans une réserve sioux-lakota, en plein Midwest, Madonna Thunder Hawk a passé sa vie à défendre les droits des Amérindiens. Elle et sa fille, militante elle aussi, sont au centre d’un documentaire : « Warrior Women ». De passage en Europe, elles reviennent sur soixante ans de luttes, n...
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Vu sur Indian Country Today ( avec Karen Lincoln Michel President, Indian Country Today )

    Reprinted with permission by Indian Country Today.

     

    (Photo gracieuseté de Katie Dunham)

    Douglas Miles dit que ses peintures murales sont un rappel de voter et de réfléchir à ce que signifie être un électeur autochtone aux États-Unis

    L'artiste Apache  Douglas Miles sait ce qui est en jeu dans l'élection de 2020 et veut promouvoir les voix autochtones.

    «Je crois au vote. Je pense que le vote est un outil important que les autochtones ne devraient pas avoir peur d'utiliser », a déclaré Miles.

    Il a été chargé par Culture Surge, une coalition de membres et d'organisateurs voués à l'engagement civique, de créer la peinture murale «Vous votez sur la terre natale», qui est exposée sur ses terres natales à la réserve de San Carlos Apache en Arizona.

    Il a déclaré que le président de la tribu de San Carlos Apache, Terry Rambler, le vice-président Tao Etpison et d'autres membres du conseil tribal ont également aidé à soutenir le projet.

    Le projet est issu d'une campagne sociale qu'il a créée en septembre. Miles a déclaré qu'il voulait un message audacieux et que le public réfléchisse de manière critique aux raisons pour lesquelles nous votons, où nous votons et pour qui nous votons. 

     ► indiancountrytoday.com/news/apache-artist-expresses-power-of-the-indigenous-vote

     

     


    votre commentaire
  • Nakotah LaRance

    Nakotah LaRance photo copyright LF ©

     

    J'ai eu l'occasion de le rencontrer à l'occasion de sa venue à La Rochelle au Musée du Nouveau Monde avec son père et leurs élèves pour nous montrer ce qu'était la Hoop Dance

    Il est remarquable dans cette danse traditionnelle et il se produit un peu partout en Amérique et bien sur dans d'autres pays .Voici aussi une vidéo de la cérémonie d'ouverture des Jeux panaméricains qui date de 2015 à laquelle il a participé .Nakotah était le danseur principal de cette production et il était entourée de 300 danseurs du monde entier

    9 fois champion du monde c'est pas rien 

     

     


    2 commentaires
  • un bon article produit par France culture qui date de Février 2018 mais qui va certainement vous intéresser si vous ne connaissez pas ces expéditions du peuple Sioux pour commémorer le massacre à Wounded knee le 29 décembre 1890 

    Stéphanie Gillard : "Comment fait-on pour être citoyen d'un pays qui a massacré son peuple ?" 

    A écouter ▼

     "The Ride"

     Personnellement je n'ai pas eu l'occasion de voir ce film documentaire car pas diffusé sur La Rochelle. Mais les critiques que j'ai entendu sont très positives,donc à voir.Voici la bande annonce


     

    voir sur cette page  rouge-international

    et sur celle là  franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique