•  

     

     


    votre commentaire
  • Les teintures

    LES TEINTURES NATURELLES

    C’est dans la forêt que les femmes autochtones récoltaient tout ce qui leur était nécessaire pour obtenir les teintures. Leur savoir-faire dans ce domaine était indéniable. Ces femmes avaient développé au fil du temps mille et un secrets au sujet des teintures naturelles qui offraient, d’une manière assez étonnante, une grande diversité de couleurs. Avec les couleurs obtenues, elles teignaient les peaux, les poils d’orignal, les piquants de porc-épic et l’écorce. Toutes ces teintures étaient extraites à partir de fleurs, de bourgeons, de feuilles, de racines, de graines de plante, d’écorces ou de petites feuilles. Ce travail était un art en soi, car la réaction chimique de chaque végétal pouvait varier et obliger les femmes à y ajouter d’autres substances, comme de la terre noire ou de la glaise, et à utiliser divers procédés comme le trempage ou la fumaison.

    vu sur Etudic ► quebec

     

     

     


    votre commentaire
  • Une boutique d'artisanat à but non lucratif appartenant et gérée par des Premières Nations. Elle est populaire auprès des Autochtones partout au Canada.

     

     


    1 commentaire
  •  

    réalisation de l'artiste Gary 'Redwing' Hunt

    tuto détaillé ici   beaded-baseballcap

     

     

     


    votre commentaire
  • Perlage amérindien.  Les perles amérindiennes sont organisées en coquillages pour se préparer au perlage photos stock

    Voici un tuto qui pourrait vous aider pour votre artisanat 

     paleoplanet beadwork-tutorial

     

     

    avec cette petite pub pour ce livre technique que l'on trouve sur Amazone 

    ► amazon.fr/Beadwork-Techniques-Native-Americans-Sutton

     

     

     


    votre commentaire
  • voilà en gros comment est fabriquer un War bonnets

    avec cette photo ▼  dont la coiffe est dans le même principe

    War bonnets

    Chief John Grass in Full Length Feather Headdress 1880

     

     


    votre commentaire
  • La Roue Médecine Autochtone

    Qu'est-ce qu'une roue de médecine autochtone?

    La roue médicinale est un symbole circulaire divisé en quatre zones ou quadrants. Ces quatre zones ont quatre couleurs différentes qui leur sont attribuées, qui sont le plus souvent le jaune, le rouge, le noir et le blanc. Il est également très important de noter que différentes nations ont des enseignements différents de la roue médicinale , selon leurs histoires, leurs valeurs et leurs croyances. Donc, il n'y a pas qu'une seule roue de médecine parfaite. 

    Les quatre zones de la roue médicinale ont des attributs qui leur sont attribués :

    • les quatre directions
    • les quatre états d'être
    • les quatre médecines sacrées
    • les quatre saisons
    • les quatre éléments
    • les quatre étapes de la vie.

    Certaines nations utilisent les quatre couleurs à différents endroits de la roue médicinale et utilisent les quatre zones de la roue médicinale pour représenter les quatre couleurs des personnes sur la terre mère. Chacune des quatre directions ou domaines a des enseignements et chacun des ensembles d'attributs a également ses propres enseignements, sur lesquels nous reviendrons plus en détail dans les deux prochains points importants concernant la roue de médecine.

    LE CERCLE REPRÉSENTE LE CERCLE DE LA VIE, LE CERCLE DE LA CONSCIENCE DE SOI ET LE CERCLE DE LA CONNAISSANCE.

    POURQUOI CE CERCLE EST-IL SI IMPORTANT?

    la suite ▼

     ► us.tribaltradeco.com/blogs/teachings/medicine-wheel

     

     

     


    votre commentaire
  • fichier PDF 

     


    votre commentaire
  • Le canot Anishinabeg traditionnel | Vidéos | La Fabrique culturelle

    Sur le site culturel Kinawit du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, l’artisan algonquin Karl Chevrier, de la communauté de Timiskaming First Nation, entreprend la construction d’un canot d’écorce traditionnel.

     
    lien de l'article lafabriqueculturelle.tv/capsules
     
    il y a d'autres articles intéressants sur leur page  
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Attention vidéo copyright 

    Ledger Art by Josh Atcheynum
    (Cris des plaines, Sweetgrass, SK)

    Création de livres 15 x16"

    A savoir aussi c'est que Josh est un danseur traditionnel

    et puis voici quelques explications de Josh Atcheynum ,qu'il m'a fait parvenir 

     

    (bien sur c'était en Anglais traduction Google)

    À partir du début des années 1860, les Indiens des Plaines ont adapté leur style de peinture figurative au papier sous la forme de livres comptables. Les peintures traditionnelles et les pinceaux à os et à bâtons utilisés pour peindre sur la peau ont fait place à de nouveaux outils tels que des crayons de couleur, des crayons et parfois des peintures à l'aquarelle. Les artistes des plaines ont acquis du papier et de nouveaux matériaux de dessin dans le commerce, ou comme butin après un engagement militaire, ou lors d'un raid. Initialement, le contenu des dessins du grand livre perpétuait la tradition de la représentation des exploits militaires et des actes importants d'héroïsme personnel déjà établis dans la peinture figurative sur les peaux de buffles et les peaux d'animaux. Alors que le gouvernement américain mettait en œuvre la réinstallation forcée des peuples des plaines dans des réserves, à toutes fins pratiques, achevée à la fin des années 1870, Les artistes des plaines ont ajouté des scènes de cérémonie et de la vie quotidienne d'avant la réservation au répertoire de leurs œuvres d'art, reflétant les changements sociaux et culturels apportés par la vie dans la réserve dans le contexte plus large de l'assimilation forcée. Atcheynum utilise des médiums mixtes dans les œuvres d'art en utilisant des marqueurs, des crayons de couleur, des feuilles d'or, de l'acrylique et plus encore pour produire ses magnifiques œuvres d'art.

     

     merci  Josh

     

    Josh Atcheynum

    "HONORER NOTRE MÈRE TERRE"
    15 X16" Ledger Art 

     

     


    votre commentaire
  • Présentation en direct avec Darrell Red Cloud

    c'est en anglais (dommage) mais cette vidéo est très intéressante 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •  vu sur Espaces Autochtones

    Le reportage de Priscilla Plamondon-Lalancette

    Plusieurs familles autochtones perpétuent encore aujourd'hui l'art de fabriquer la pâte de bleuets. Cette pratique ancestrale permet de conserver les petits fruits tout au long de l'hiver dans des contenants en écorce de bouleau

    suite de l'article ici ► ici.radio-canada.ca-espaces-autochtones

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • voilà la méthode  pour réaliser votre médaillon-rosette sur Pow wow.com

     powwows.com rosette-medallion

    Rosette médaillon perlée

    cette photo est un exemple  

     

     


    votre commentaire
  • de ► ici Radio-Canada Première 

    Au-delà des costumes d'Halloween controversés et des coiffes autochtones interdites dans les festivals de musique, l'appropriation culturelle, ce n'est pas juste des cas anecdotiques... Marie-Eve Tremblay de Corde sensible a découvert la facette sombre d'une véritable industrie et elle vous demande : devrait-on songer à interdire la vente d'objets autochtones non-fabriqués par des Autochtones?

    Pour moi  il faut interdire la vente si cela n'est pas fait par des Autochtones . Cela représente les traditions des Premières Nations et leur permet aussi de vivre de la vente de leurs artisanats aux touristes .

     

     


    2 commentaires
  •  

    artisanat personnel

    et voilà avec le décor 

    voici un message reçu sur Facebook (en anglais) au sujet de mes plumes utilisées ▼

    .( a word of warning...just be careful if you go to a pow wow...and try to sell that dreamcatcher......I see it's got some blue jay feathers...and ....legally,in the USA... you could get into trouble with the law, if they see that...Any wild bird feathers like that..........blue jay, crow, magpie, cardinal, etc.....are "illegal" to possess, and to sell.....especially the feathers of hawks, eagles, and all other birds of prey.. ( I see a kestrel feather there)..so be careful....that you have all the proper legal paperworks in hand when you display those artworks that have feathers at a pow wow...in case you get asked to show the permits needed.....It's a pretty big deal , they could fine you bigtime (500 dollars for each hawk feather.) and even arrest you on the spot.....

     

     

     


    2 commentaires
  • 18th-century-native-legging-construction
     
    et sur cette page  Nativetech 
     
    leggins  
     
    ou ici --► lebatondeparole   
     
     
     
     

    3 commentaires
  • dream 4
     
    un petit dreamcatcher fait maison pour une collègue.
     
    Dans la culture amérindienne, un capteur de rêves ou attrapeur de rêves est un objet artisanal Ojibwé appelé asubakatchin  composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves. Selon une croyance populaire, le capteur de rêve est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Agissant comme un filtre, il conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour.
     
     

    votre commentaire