• Children's book shares Billy Mills' journey to Olympic gold

     

    La couverture du livre pour enfants « Wings of an Eagle » sur le médaillé d’or olympique et citoyen Oglala Lakota Billy Mills. (Photo reproduite avec l’aimable autorisation de Little, Brown Books for Young Readers)

    Cela fait 60 ans que le médaillé d’or olympique Billy Mills, Oglala Lakota, a remporté la course de 10 000 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964....

    cliquez ici pour la suite de l'article  ictnews.org/news/childrens book shares billy mills journey to olympic gold

     

     

     


    votre commentaire
  • ►

    Manawan, 1977. Un véhicule tombe dans une rivière près d'une communauté autochtone. Deux Québécois blancs s’en tirent, mais cinq Atikamekw perdent la vie. Si la police conclut à un accident, pour les familles des victimes, des questions demeurent sans réponse.

    Film choral, récit historique et poétique - Soleils Atikamekw est librement inspiré des rêves, impressions et souvenirs des proches des victimes. Réalité et fiction se rejoignent alors dans un film bouleversant sur le deuil, l’injustice et la mémoire.

    Deuxième réalisation de Chloé Leriche, Soleils Atikamekw prendra l’affiche le 5 avril 2024 à : Cinémathèque québécoise Cinéma Beaubien / Cinémas Le Clap / Cinéma Le Tapis Rouge Cinema RGFM Joliette / Cinéma Biermans / et au Cinéma du Musée et Cinéma Public en version anglaise.

     

     

     


    votre commentaire
  • Comme promis et en avant-première, je vous présente, avec beaucoup d'émotions, la magnifique couverture de mon premier livre, « 20 ans auprès des Navajos, Hozho, mon chemin sur la voie de la Beauté », qui paraîtra chez Mama Editions, le 17 janvier 2024. J’y ai mis tout mon dévouement, mes rêves et mon cœur afin qu' émerge le monde nouveau pour les nouvelles générations. Celui de Hozho, tel que la beauté, la créativité, l'amour, la joie, la compassion, la paix, la prospérité et sans oublier l’humour! Comme le titre l'évoque, ce livre est intimement lié à l'histoire de mes années passées auprès du peuple Diné, Navajo, qui, après une rencontre en 1996 à Paris, est devenue bien plus que je ne l’avais imaginé au départ. Une histoire magique qui m’est belle et bien arrivée et que j'aurai plaisir à vous la partager lors des conférences, dédicaces prochaines. Si ce message vous parle, n’hésitez pas à le partager ou à le mentionner à vos proches, des amis, des amis d'amis ! « 20 ans auprès des Navajos, Hozho, mon chemin sur la voie de la Beauté » a besoin de vivre avec le monde à présent. Un grand merci à Tigrane Hadengue, Michka Seeliger-Chatelain, fondateurs Mama Editions. Agnès Szynkier pour son soutien https://www.mamaeditions.com/.../20-ans-aupres-des-navajos

     

     

     


    votre commentaire
  • ►  Atikuss

    note de la photographe 

    Je suis tellement fébrile!!!! Atikuss va faire son lancement de son tout premier numéro de magazine dans lequel j’ai contribué en tant que photographe!!!! *Soit dit en passant ce n’est pas moi qui ai fait la page couverture*

    J’avais tellement hâte de vous partager cette nouvelle!!! 

    « Atikuss lance son tout premier magazine qui met de l’avant la richesse culturelle des Premières Nations et souhaite qu’il devienne un trait d’union entre les peuples pour contribuer à la réconciliation. »

    La conférence de presse du lancement du magazine aura lieu vendredi le 3 novembre à 11h00 à l'Espace Ashukan, situé au 130 Rue Saint-Pierre, à Montréal.  

     

     

     


    votre commentaire
  • ►

    j'ai vu le film cette semaine . C'est vrai que c'est long ,3h30 pour ainsi dire , mais on est pris par cette histoire . On en ressort écoeuré ,en sachant que cela s'est vraiment passé . Leonardo DiCaprio et Robert De Niro ont le sale rôle dans ce film . Excellente interprétation des acteurs des Premières Nations .

     

     


    votre commentaire
  • Peut être une image de 4 personnes, affiche, costume et texte qui dit ’INDIAN HORSE Η RSE’

    https://www.facebook.com/aptnlumi

    Une adaptation du roman primé de Richard Wagamese, Indian Horse, est un drame émouvant et important qui jette la lumière sur la sombre histoire des pensionnats du Canada et sur l'esprit indomptable des peuples autochtones. Maintenant disponible en streaming dans le cadre de la collection Journée nationale de la vérité et de la réconciliation sur APTN lumi Visitez https://brnw.ch/21wD22U pour streamer maintenant.

     

     

     


    votre commentaire
  • Killers of the Flower Moon a été lancé en première au Festival du film de Cannes avec une standing ovation de neuf minutes !

     

    Basé sur le best-seller largement salué de David Grann, « Killers of the Flower Moon » se déroule dans l’Oklahoma des années 1920 et dépeint le meurtre en série de membres de la riche nation Osage, une série de crimes brutaux connus sous le nom de règne de la terreur.

    ►  Killers of the Flower Moon

     Incroyable matinée à regarder la famille marcher sur le tapis rouge au Festival du film de Cannes alors que Killers of the Flower Moon est en première. Nous avons vu  Julie StandingBear et ensuite sont arrivés nos stars Yancey Red Corn et le chef Geoffrey StandingBear avait l'air super ! Et il y en avait d'autres aussi - mais pas sur le tapis rouge. Tellement heureux pour notre famille et les gens d'Osage de faire partie de notre histoire.

    « Dans les années 1920, les membres de la nation Osage en Oklahoma étaient les personnes les plus riches par habitant du pays, parce que du pétrole avait été découvert sous leurs terres. Puis, un par un, ils ont commencé à mourir dans des circonstances mystérieuses. Killers of the Flower Moon raconte l'histoire d'une des conspirations les plus sinistres de l'histoire américaine et de terribles injustices raciales. Tout comme le massacre de la course de Tulsa, qui s'est produit à seulement trente miles au cours de la même période, ce chapitre critique a longtemps été effacé des livres d'histoire de notre nation. Un siècle après ces crimes, nous avons essayé de faire la lumière sur la vraie histoire. Killers a été filmé en Oklahoma aux endroits mêmes où ces événements ont eu lieu, et plusieurs Osages dont les proches ont péri sont apparus dans le film. C'est une histoire de crime américaine qui parle moins de qui l'a fait que de qui ne l'a pas fait. Il s'agit de complicité généralisée. Et en fin de compte, il s'agit d'un compte de notre passé qui est attendu depuis longtemps. " - David Grann 

    ►  Killers of the Flower Moon

    Tantoo Cardinal au festival de Cannes 

    ( magnifique ) 

    ►  Killers of the Flower Moon

     

    ►  Killers of the Flower Moon

     Cara Jade Myers, Janae Collins, Jillian Dion and Tantoo Cardinal. Cannes film festival 2023

     A lire  le monde le mag les indiens Osage au festival de Cannes

     

     

     


    votre commentaire
  • ►

    un nouveau venu à la maison (cadeau d'un ami ) Je pense que beaucoup d'entres vous on déjà vu le film .

    Etats Unis ,territoire Cheyenne1852 

    Un petit convoi d'immigrants est stoppé par des Cheyennes . Après plusieurs heures de palabres et beaucoup de whisky ,la rencontre dégénère en bagarre . Un enfant de 10 ans Jack Crabb et sa soeur Caroline sont kidnappés par les Indiens....

     

     

     


    2 commentaires
  • ►  Bones of crow

    Bones of Crows est un film dramatique canadien de 2022, écrit, produit et réalisé par Marie Clements. Le film met en vedette Grace Dove dans le rôle d’Aline Spears, une femme crie qui survit au système des pensionnats indiens pour devenir une transmetteuse de code pour l’Aviation canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale.

    La distribution du film comprend également Phillip Lewitski, Rémy Girard, Karine Vanasse, Michelle Thrush, Glen Gould, Gail Maurice, Cara Gee, Joshua Odjick et Jonathan Whitesell, ainsi qu’Alanis Obomsawin dans un petit rôle de soutien.

    Le film a été présenté en première au Festival international du film de Toronto 2022 le 10 septembre 2022. 

    cliquez sur les liens en bleus  

     

     

     


    votre commentaire
  • ►

     

    Les grandes civilisations de l'histoire

    revue de 116 pages en ce moment dans les kiosques 

    Économie et société

    ---- Le commerce

    ---- Le Middle Groud

    ---- Un monde en mutation : l'agriculture 

    ---- L'esclavage 

    Le pouvoir 

    ---- L'organisation politique des Sioux 

    ---- Les grandes confédérations

    ---- Le monde spirituel des Indiens 

    ---- L'élite : Les fraternités guerrières 

    ---- Les Indiens chez les tuniques bleues 

    La place des femmes

    ---- Les sociétés matrilinéaires 

    ---- Qui était Pocahontas ? 

    ---- Les femmes Comanches

    ---- Le mythe Sacagawea 

     

     

     


    votre commentaire
  • de TV5 Monde

    scénarisé par Tiburce Oger

     Quatre siècles de colonisation et un génocide qui ne dit pas son nom. De 1540 à 1889, l’album Indians, scénarisé par Tiburce Oger, retrace les épisodes sombres de l’histoire de l’Amérique, cette conquête de l’Ouest qui a décimé les Amérindiens.- Avec Culture Prime

     

     

     


    2 commentaires
  • ►  Prey

    Il y a 300 ans dans la nation Comanche, une guerrière élevée par les plus grands guerriers de sa tribu doit les protéger d'un danger. Elle traque une proie qui s'avère être un prédateur extraterrestre muni d'un arsenal hautement sophistiqué. Elle l'affrontera dans une bataille terrifiante.

    ►  Prey

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Maurice Rebeix

    Sortie chez Albin Michel de mon tout nouveau livre…L’ESPRIT ENSAUVAGÉ « À l’écoute des Peuples Premiers pour une autre façon d’être au monde »450 pages ~ 22,90 €urosÀ se procurer dès aujourd’hui dans toutes les bonnes librairies ou en ligne à... www.librairiesindependantes.com/product/9782226471789/

    ►  L'ESPRIT ENSAUVAGÉ

      Peut être une image de plein air et texte qui dit ’Maurice Rebeix ENU À AL'ÉCOUTEDES DES PEUPLES PREMIERS, POUR UNE AUTRE FAÇON 'ÊTRE AU MONDE Albin Michel’

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    de Stéphane Bacon et Claudine Feuillas

    Un petit avant-goût de'' Nikan et le 4e feu'', notre roman nouvellement publié aux éditions GID.
    ...Dans quelques mois, il allait connaître son quinzième hiver. Plus grand que la plupart des jeunes de son âge, Nikan avait une silhouette fine et toute en muscles, résultat de sa vive propension à bouger continuellement. Aucun risque de voir la graisse s’accumuler sur son corps, il la brûlait aussitôt. Tous les signes de bonne santé et de vitalité émanaient de sa personne. Son visage, halé par le soleil et le vent, était couvert de traces d’égratignures. Ses escapades dans les bois, au travers des ronces et autres aspérités du relief, avaient laissé leurs marques. Son nez, encadré de joues hautes aux pommettes peu saillantes, était plutôt proéminent. Peut-être était-ce là l’origine de son penchant à vouloir aller fouiner un peu partout. Ses yeux en amande, d’un noir intense, sans cesse en mouvement, reflétaient la vivacité de son tempérament". Lorsqu’il s’adressait à quelqu’un, il plongeait son regard pétillant d’intelligence au plus profond de celui de son interlocuteur et le fixait ainsi tout le temps de leur échange. Ses cheveux, sombres et brillants qu’il laissait flotter librement sur ses épaules, lui arrivaient au milieu du dos. Il se refusait à les nouer comme le faisaient tous les membres du clan. Il se plaisait à dire que les cheveux doivent pousser à leur rythme, que les garder au vent lui permettait de capter l’énergie émanant de la Terre-Mère et lui procurait toute sa force... Rien ne le distinguait vraiment, et pourtant tout le différenciait des autres adolescents. Contrairement aux autres jeunes, plus enclins à rester dans le cocon familial et à ne jamais s’éloigner seul du camp, Nikan aimait courir l’aventure. Toujours flanqué de son chien Taki, il pouvait parcourir plusieurs lieues en une seule journée. Au fil des haltes successives dans ce camp depuis sa naissance, Nikan y avait délimité ses repères. Un promontoire sur la falaise, au-dessus du camp, avait sa préférence. Il y grimpait souvent pour admirer la vue plongeante sur la rivière qui bouillonnait tout en bas. L’écho en renvoyait le chant qui se répercutait dans tout le fjord. Il appréciait tout particulièrement, la vue panoramique sur les contreforts nantis des plus beaux arbres. Pins, mélèzes, sapins et feuillus aux couleurs chatoyantes en automne, poussaient à profusion. Bordé de conifères penchés au-dessus des flots faisant torrent, le cours d’eau attirait tous les animaux des bois. De son perchoir, il pouvait les observer à loisir sans les effrayer. Combien de fois Nikan avait-il admiré ce paysage et les créatures qui l’occupaient ? Combien de plongées, au plus profond de lui-même, avait-il effectuées avant d’en apprécier l’immensité et d’enpercevoir à sa juste valeur la force vitale qu’il recelait? Il avait maintenant la conviction que tout ce qui existait autour de lui était habité par un esprit l’animant. Les Anciens lui avaient enseigné que tout ce qui demeurait sur notre Terre-Mère était issu d’une même filiation et gravitait autour de la même Création. À l’image des anneaux striant le tronc de l’arbre, le cercle du monde animal, du végétal, du minéral, des forces de la nature et des rêves, celui des hommes aussi et tant d’autres mondes encore, tous avaient le même centre et faisaient partie du Tout. Assis là, il contemplait la vaste étendue devant lui et réalisait l’existence de la multiplicité de ces mondes cohabitant autour de lui. Quelquefois, un écureuil venait claqueter dans son dos, ou bien un gros bec des pins voletait autour de lui en sifflant .L’âme de Mère Nature l’accueillait et lui parlait comme à une partie intégrante d’elle-même. Nikan considérait le campement comme un fragment de cette grande demeure qu’est la Nature. Pour lui, les êtres chers qui avaient quitté notre monde l’habitaient encore; ils continuaient leur voyage sous une forme immatérielle et l’air vibrait toujours de leur présence. Il songeait à ses grands-parents...

     

     

     


    votre commentaire
  • Une revue en vente actuellement Les grandes civilisations de l'histoire 

     

    ►  Les guerres Indiennes

     

     

     

     


    2 commentaires
  • voilà 2 nouveaux livres récupérés dans des cartons que des gens jetaient . De la lecture en perspective ...

     

     


    votre commentaire
  • Livre de Daniel N. Paul et Jean-François Cyr

    " Son auteur des Premières Nations a utilisé les archives des Européens pour prouver leurs actes ignobles et montrer que, en comparaison des Mi'kmaq, les Européens étaient des sauvages sans dignité."

    ► www.danielnpaul.com.

     

     


    votre commentaire
  • 25th Red Nation International Film Festival

    VOUS pouvez vous impliquer dans la création d'un changement systémique à travers les arts avec la plus ancienne organisation autochtone des arts et de la culture à Los Angeles et le plus grand festival international du film Indigneous au monde. Soutenez le récit autochtone en créant un changement systémique par les arts

    le lien de la page rednationff.com 

    Le premier et le plus grand festival de films et cérémonie de remise de prix dirigés par des autochtones. Fondé en 1995 dans la capitale mondiale du divertissement à Los Angeles en Californie. Le Festival international du film RNCI Red Nation se déroule du 1er au 30 novembre 2020. Présenté par Red Nation Celebration Institute, l'organisation à but non lucratif 501 (c) (3) la plus ancienne des Amérindiens et des Autochtones, reconnue par le gouvernement fédéral, basée à Los Angeles, en Californie. .

    ► filmfreeway.com/RedNationFilmFestivalNativeCinema

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Paru en Mars 2020 au prix de 12€90

    si vous voulez le commandez voici le lien ► journaux.fr/les-grandes-civilisations-de-lhistoire

     

     


    2 commentaires
  • De Lorenza Garcia ,

    ... basés sur la place de l'homme en lien avec la nature, les visions et chants Diné, les Indiens Navajo, sont une seule et même chose et chaque chant raconte leurs histoires...
    Bien heureuse de contribuer à la revue Natives, des peuples, des racines. Bravo et merci à toute l'équipe pour la sortie de cette revue importante en ces jours de grands questionnements. Soutenez à votre tour la naissance de Natives, des peuples, des racines afin que nous puissions continuer à grandir ensemble.

    Natives, des peuples, des racines

    Natives, des peuples, des racines

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique