• sirop d'érable

    Gluskabe change le sirop d'érable (Mkwakbaga)
    Il y a longtemps, le Créateur a fait et offert de nombreux cadeaux à l'homme pour l'aider durant sa vie. Le Créateur a rendu la vie du peuple Abénaki très bonne, avec beaucoup de nourriture pour ramasser, grandir et chasser. L ' érable à cette époque était l'un de ces cadeaux très merveilleux et spéciaux du Créateur. La sève était aussi épaisse et douce que le miel. Tout ce que vous aviez à faire était de briser la fin d'une branche et le sirop allait couler.
    De nos jours, Gluskabe irait d'un village natal à l'autre pour garder un œil sur le peuple pour le Créateur. Un jour, Gluskabe est venu dans un village abandonné. Le village était en délabrement, les champs étaient sur-cultivés, et les feux étaient restés froids. Il se demandait ce qui était arrivé au peuple.
    Il regarda autour et autour de lui, jusqu'à entendre un son étrange. En allant vers le son, il pouvait dire que c'était le son de beaucoup de gens qui gémissent. Les gémissements ne ressemblaient pas à des personnes souffrant mais plutôt au son du contentement. En s'approchant, il a vu un grand stand de beaux érables. En se rapprochant, il a vu que tous les gens étaient allongés sur le dos sous les arbres avec la fin d'une branche cassée et dégoulinant du sirop d'érable dans leurs bouches.
    Le sirop d'érable les avait tellement engraissés et les avait rendus si paresseux qu'ils pouvaient à peine bouger. Gluskabe leur a dit de se lever et de retourner dans leur village pour re-kindle les incendies et pour réparer le village. Mais le peuple n'a pas écouté. Ils lui ont dit qu'ils se contentaient de s'allonger là et de savourer le sirop d'é
    Quand Gluskabe a rapporté cela au Créateur, il a été décidé qu'il était encore temps que l'homme ait besoin d'une autre leçon pour comprendre les voies du Créateur. Le Créateur a demandé à Gluskabe de remplir les érables avec de l'eau. Donc Glukabe a fait un grand seau à partir d'écorces de bouleau et est allé à la rivière pour chercher de l'eau. Il a ajouté de l'eau, et a ajouté plus d'eau jusqu'à ce que la sève soit Certains disent qu'il a ajouté une mesure d'eau pour chaque jour entre les lunes, ou presque 30 fois ce que c'était du sirop épais. Au bout d'un certain temps, le peuple a commencé à se lever parce que la sève n'était plus si épaisse et douce.
    Ils ont demandé à Gluskabe ′′ où est passé notre boisson sucrée ?" Il leur a dit que c'était comme ça qu'on se passera à partir de maintenant Gluskabe leur a dit que s'ils voulaient encore le sirop, ils devraient travailler dur pour l'obtenir. La sève coule douce seulement une fois par an avant la nouvelle année du printemps.
    On a montré au peuple que faire du sirop nécessiterait beaucoup de travail. Des seaux d'écorce de bouleau devraient être fabriqués pour récolter la sève. Il faudrait rassembler du bois pour faire des incendies pour chauffer des roches, et les rochers devraient être mis dans la sève pour faire bouillir l'eau pour faire le sirop sucré épais qu'ils avaient un jour si fan. Il leur a également dit qu'ils pouvaient obtenir la sève pendant seulement un court laps de temps chaque année afin qu'ils se souviennent de l'erreur de leurs voies.Et c'est donc encore aujourd'hui, chaque printemps, les Abénakis se souviennent de la leçon de Gluskabe en honorant les cadeaux du créateur et travaillent dur pour rassembler le sirop d'érable qu'ils aiment tant. Nialach !
    Illustration by Diane Therrien (Odanak)
    Brian Chenevert Wliwni

     

     

    « Red Fawn JanisAre not mascots »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :