•  
     
    Russell Means, un Sioux Oglala, est né dans la réserve de Pine Ridge en 1939.[1] Ses deux parents ont été éduqués à l'école Carlisle Indian Industrial. En 1942, la famille de Means déménage dans la région de la baie de San Francisco. Means entre à la San Leandro High School, et reçoit son diplôme en 1958
     

    Russell Means est un représentant des Lakota, amérindiens couramment et improprement dénommés Sioux. Il s'est également illustré en tant qu'acteur dans divers films ou séries : Le Dernier des Mohicans, Into the West...

    S'appuyant sur tous les traités signés avec les USA que ces derniers n'ont jamais respectés, il revendique au nom de son peuple la propriété du Lakota, territoire situé dans le nord-ouest des États-Unis qui comprend notamment des régions du Nébraska, du Dakota du Sud, du Dakota du Nord, du Montana et du Wyoming. Les Lakotas, dont firent partie, entre autres, les grands chefs Sitting Bull et Crazy Horse, ont été l'une des nations à infliger une défaite à l'armée états-unienne lors de la bataille de Little Big Horn en 1876 dans le Montana.( voir suite sur Wikipédia )

    Les Indiens Lakota, véritable nom des Sioux, ont rompu les traités signés par leurs ancêtres avec les Etats-Unis, ont annoncé mercredi 19 décembre des représentants de la tribu."Nous ne sommes plus citoyens des Etats-Unis d'Amérique et tous ceux qui vivent dans les régions des cinq Etats que comprend notre territoire sont libres de nous rejoindre", a déclaré leur représentant Russell Means, lors d'une conférence de presse à Washington. Il a précisé que des passeports et des permis de conduire seraient délivrés à tous les habitants du territoire s'ils renonçaient à leur nationalité américaine.

    Les traités signés il y a plus de 150 ans représentent "des mots sans valeur sur du papier sans valeur" et ont été "violés maintes fois afin de voler notre culture, notre terre et nos coutumes", ont indiqué des responsables de la communauté. Des leaders Lakotas se sont rendus en délégation dans les ambassades de Bolivie, du Chili, d'Afrique du Sud et du Venezuela et comptent entreprendre une mission diplomatique dans plusieurs pays au cours des prochains mois.

    Le territoire Lakota se situe dans le nord-ouest des Etats-Unis et comprend notamment les régions du Nebraska, du Dakota du Sud, du Dakota du Nord, du Montana et du Wyoming. Les Lakotas, auxquels appartenaient notamment les grands chefs Sitting Bull et Crazy Horse, ont été la seule tribu à infliger une défaite à l'armée américaine lors de la bataille de Little Big Horn en 1876 dans le Montana.

    d’après une dépêche  " le monde "

    Photo by Carol Berry

    Vu sur Indian Country -> il a fait valoir que depuis 1855, date à laquelle les nations Lakota ont accordé un droit de passage à l'administration américaine pour les routes à travers champs aurifères du Montana, les territoires  Lakota  ont été occupés illégalement et les traités rompus

    Nouvelles des Nations Indiennes sur ->INDIAN COUNTRY 

    le site de ->Russel Means

     

     

     


    votre commentaire
  •  
     

    Voila j'ai repris le perlage ,et rajouté les plumes ,

    Voila ,une serre de chouette pour terminer.


    3 commentaires
  • Pour les célébrations des 400 ans de la ville de Québec  cette année , la ville de Marennes en Charente Maritime ,a publié sur le bulletin des manifestations prévues ,la photo de mon fils qui avait participé,l'an dernier aux premières festivités .Merci  pour lui.

     

     


    1 commentaire
  •  
     

    Avec la permission de YOLANDA

    Depuis 1991 , de très jolies filles Navajo posent pour des calendriers ( très correct ) qui sont vendus dans les festivals ,marchés etc.....pour aider la communauté Navajo .

    le logo


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Noel 2007


    1 commentaire
  • Une nouvelle tres triste pour tout ceux qui connaissaient Red Crow Westerman

    LOS ANGELES - Floyd Red Crow Westerman, Dakota musicien, acteur et militant, est décédé à 5 heures PST au Cedars Sinai Medical Center de Los Angeles après une longue maladie. Il avait 71 ans Le 13 Dec. (source Indian Country )

    Floyd Red Crow Westerman (17 août 1936 - 13 décembre 2007) était un musicien Dakota, militant et acteur.Tard dans sa vie, il est devenu un acteur principal représentant des Amérindiens dans les films américains et de la télévision.   Il est parfois crédité comme Floyd Crow Westerman.

     

    il était acteur dans Danse avec les loups , Red Crow , Hidalgo ( qui est passé aujourd'hui a la TV ) , Dreamkepper , Grey Owl , the brave , légendes de l'ouest et dans bien d'autres films.....

    site officiel --> Red Crow

    Red Crow Westerman
     
     

    votre commentaire

  • 1 commentaire
  • photo du haut provient du site ->Manataka

    Une affiche  de comémoration 2008

    Superbe affiche pour 2009

     Cet article en hommage aux Natives Américans venus combattre en France et partout dans le monde .C'est presque inconcevable et pourtant ces Nations qui ont presque été exterminé par les blancs,se sont enrolés dans l'armée Américaine depuis la 1ere guerre mondiale. pour défendre leur pays ou la dignité de leur Nation 

    Dans la tradition culturelle amérindienne,le chemin de la virilité et la manière  d'acquérir une position honorable dans la société passe par l'exercice de la fonction guerrière,avec ce qu'elle comporte de ritualisme .Aujourd'hui  encore ,dans les pow wow et autres cérémonies indiennes ,on honore les vétérans et ceux qui sont a l'armée pour le service qu'ils rendent.

    Les Navajos ont joué un role important dans la guerre du Pacifique avec leurs codes que les Japonais n'ont jamais réussi a percer.C'est ainsi que 29 Navajos rejoignent un camp militaire de San Diégo et dans le secret le plus absolu ,mettent au point un code basé sur environ 200 mots ou expressions militaires et traduits en Navajo.Il leur fallait seulement  20 secondes pour encoder ,transmettre et décoder un message de 3 lignes au lieu de 30 minutes avec les machines.C'est ainsi que  400 Navajos ont été entrainées a utiliser le code . Il n'y a pas si longtemp le président Georges W. Bush a décoré les survivants ainsi que leurs camarades disparus (a titre posthume ) a la médaille du congrés . Une reconnaissance tardive qui sonne comme une revanche pour la Nation Navajo ,humiliée et décimée par le passé. Il existe un monument en leur honneur a  Window Rock, Arizona.

    cliquez ici -> Code Talkers

    et ici ->Navajo

    et encore celui ci avec de bonnes photos ->turtle island 

    L'écusson du  code représente un appareil de communication employé par deux jeunes garçons de Navajo appelés les jumeaux de héros. Le dispositif leur a permis de communiquer secrètement les uns avec les autres.

    Quand les monstres infestaient le Dine (personnes de Navajo), les jumeaux légendaires de héros ont été envoyés au Sun pour chercher une arme qui tuerait tous les monstres. The Sun leur a donné le coup de foudre comme arme à l'utilisation.

     et ce site sur les femmes vétérans qu'il ne faut pas oublier aussi ->Womens vétérans

    . Les « mères de guerre, » est de la série de « vétérans du Natif américain » de Jackson. Cette photographie documente une danse de 1995 honneurs exécutée pour Howard que la corneille pilote la haute et la corneille de Leroy pilote de hauts, militaires vétérans de la réservation indienne de Berthold de fort. Les mères de guerre sont des femmes qui ont perdu un parent dans une guerre.

    corneille = Crow

    Il y a pleins d'autres sites Natives Américans qui mériteraient d'etre en lien ,(tous en anglais bien sur )mais je peux les mettre tous.

    tres belles images d'une superposition des temps anciens et modernes 

    Soldats Code Talkers Comanches 

     

    Untold Stories Of The Second World War: The Navajo

    The Navajo Code Talkers, Our Heroes


    1 commentaire
  • A vous tous qui visitez mon blog.

    1 commentaire
  • Pendentif fait a partir d'une corne de bison réalisé par Sunny

    découpage du morceau qui servira a la réalisation

    voila le résultat .Superbe non ?

    son blog -->SunnyLakota


    2 commentaires
  •  

    Big Bear

    Voila la revue Big Bear pour ceux qui ne connaissent pas et pour ceux qui connaissent ,la revue des camps et reconstitutions Allez dans ma rubrique livres ,films, je vais afficher le calendrier 2008 et le super dessin accompagnant cette revue


    votre commentaire
  •  

    BIG BEAR

    16700 Saint Gourson France

    L'abonnement 24€ pour l'année

    Je ferais juste ce petit rajout en disant qu'il y a un article sympa sur mes Amis de la Piste Rouge d'Istres .


    votre commentaire
  •  

    il existe différentes manières d'honorer les morts chez les Amérindiens.Pour les indiens des plaines, les  corps étaient installés sur des plates formes  ou meme dans les arbres  pour les protéger des animaux . Pour les autres comunautées ,les morts étaient mis en tombe ,dans des grottes ou des crevasses.

    Les Amérindiens montraient leurs sentiments de façon spectaculaire , allant même jusqu'a ce mutiler.Quand une personne de la famille décédait ,ils pouvaient rester sur place toute une journée prostrés ,les membres transpercés exibant leur douleur. Les indiens des plaines n'avaient pas peur principalement de la mort, pour eux  ils la voient comme une continuité de la vie.Ils se préparent au voyage qui les mènera dans l'au delà.

    Représentation d'une plate forme Sioux par Karl Bodmer

    vu dans -Ainsi vivaient mes ancêtres les indiens

    KA- BE -MUB- BE

    Chez les Lakotas, les esprits dits wanagi « choses de l'ombre » gardaient les échafaudages funéraires et s'en prenaient aux vivants si les morts venaient à être dérangés. 

    Le corps d'un Sioux décédé a été placé dans les arbres ou sur une plate-forme en bois (d'échafaudage) assez haut pour protéger le corps contre des animaux et enveloppé dans des peaux.Mais des chefs bien connus ont été enterrés dans des endroits secrets, endroits inconnus,la famille ou les amis pouvaient faire cela pour l'individu. Aujourd'hui, ils sont enterrés dans des cimetières comme dans d'autres cultures. Beaucoup de cimetières d'amérindiens sont dur à trouver, ils sont dans des endroits isolés.

     

    Quand une personne était atteinte de maladie ,ou agée ,sentant la mort proche,les enfants montaient une tente usagée ,y plaçaient la personne avec un petit feu ,des vivres et un peu de tabac ,puis le clan s'éloignait .C'était "l'exposition des vieux " un rite sacré .L'ancetre ainsi laissé seul dans le village abandonné ,était exposé au regard du Grand Esprit auquel il remettait son ame .Après le passage des loups,des coyotes et des rapaces ,quand le clan revenait, les enfants recherchaient ,les ossements, puis  les rassemblaient et les rangeaient dans un sac de peau dans l'attente de batir un échaffaud funéraire ou aussi dans la montagne sacrée ou ils pourraient enfouir les restes au pied d'un rocher....ce qui consituait pour un Sioux nomade la plus belle des sépultures.

    Lakota sioux
     
    - Le corps est installé sur l'échaffaudage -
     
    Les croyances relatives au passage de ce monde dans l'autre variaient selon les tribus, mais la plupart des Indiens croyaient qu'un homme avait au moins deux âmes : l'une était libre de toute attache et pouvait quitter le corps durant le sommeil et la maladie, l'autre était chevillé au corps.
    La première gagnait immédiatement le monde des esprits après la mort. La seconde subissait le même sort que le corps périssable ou, du moins, restait attachée à lui pendant un certain temps.
    « La mort chez les indiens Navajos et autres clans »
     
    Piegan Men with Burial Scaffold
     
    Piegan Men with Burial Scaffold
     
    hommage
     
    deuil
     
    Vers 1500
    chez les hurons-wendats
    La Fête de la Mort était un événement important pour les Hurons-Wendats, et coïncidait généralement avec le déplacement du groupe sédentaire vers un nouvel emplacement. Par conséquent, environ tous les 10 ans, une énorme fosse commune était creusée dans les villages. On déterrait alors tous les ossements des personnes décédées dans les dernières années afin de les déposer dans le cimetière commun. Les Hurons-Wendats pensaient de cette façon faciliter leur passage dans l’au-delà. La cérémonie permettait aussi aux personnes présentes de se commémorer des souvenirs du passé
     
    chez les Iroquois 
    Malgré la famille linguistique commune des Iroquoiens, les Iroquois ne partageaient pas l'habitude des Hurons d'ensevelir tous les os dans une fosse commune. Toutefois, ils avaient eux aussi une Fête de la Mort. Cette dernière leur permettait d'envoyer l'âme des morts dans l'au-delà et de créer des liens entre les familles concernées par le deuil .
     
    chez les Innus
    Le rite funéraire des Innus se comparait aux Inuits. Ils croyaient eux aussi que l’esprit de la personne décédée flottait pendant un certain temps aux alentours de la dépouille et que le défunt devait être enterré avec ses objets personnels. Toutefois, il existait une variante qui les amènait à enterrer les corps en position accroupie, c’est-à-dire fœtale, pour faciliter leur voyage dans l’au-delà, comme s’il s’agissait d’une renaissance

    votre commentaire