•  

    Voici donc l'article concernant la venue de Natives en Charente Maritime . Pour faire suite a la fête animant depuis quelques semaines déjà la région un couple de Native  d'Acadie a été invité ,ne pouvant être la pour la précédente fête du mois de juin ,c'est donc ce week end que Todd et sa compagne sont venus a Marennes.Etant convié a cet événement je me devais de ne pas louper cette invitation.

    Todd et Lori

    Todd , fils de chef (première nation d'Acadie ) et petit fils de chefs ( première Nation des chats sauvages ( région de Port Royal )

    Une petite précision qui a toute son importance, trois des ancêtres de Todd ont participé à la première guerre mondiale.Deux sont morts aux combats et son grand père est revenu avec une jambe en moins.Il faut savoir que de nombreux natives ont participé en tant que volontaires aux conflits mondiaux 

    TODD est un artisant expert dans la confection de canoë (en écorce de bouleau ) et nous avons donc pu le voir a l'oeuvre.sur celui qu'il a commencé il y a trois semaines

     

    TODD a  Marennes

    Les photos ont été faites et publiées avec son autorisation (Toujours demander l'autorisation) Elles sont de petites tailles suite au remaniement de la plateforme du blog .Mes documents n'ont pas été sauvegardés .

     

    TODD a  Marennes

     

    TODD a  Marennes

    les racines qui servent d'attaches pour maintenir les différents éléments sont trempées dans l'eau pour être travaillées ,sinon ça casse

    TODD a  Marennes

     

    TODD a  Marennes

    Quelques objets fabriqués par Todd et sa compagne.Il y a un plat qui n'en est pas un ,c'est un ustensile de jeu  " le jeu de waltès " , avec les pions a coté ( une face neutre et une face avec un dessin).Le but est : une fois les pions posés dans le récipient ,on le prend a 2 mains on donne un coup sec,et suivant le nombre de faces communes retournées on gagne des points qui sont matérialisés par des bâtonnets (que vous pouvez voir aussi sur la photo)ce jeu est pratiqué en Acadie

     

    TODD a  Marennes

    superbe tambour ,le système de fixation a l'intérieur (que j'aurai dû prendre en photo) est faite avec de l'os, et ce système a été repris pour faire coulisser la partie que l'on fait monter ou descendre le long des mats pour les bateaux.Vous voyez aussi sur la table une boite décorée de piquants de porcs épics ( ceux ci sont récupérés de la manière suivante: l'animal n'est pas tué ,il s'agit de jeter un filet dessus et les quelques piquants qui sont pris dedans sont récupérées)

    A la suite de cette fête ,comme j'avais emmené une plume que j'avais décoré de perles ,je leur en ai fait cadeau  pour les remercier de tout ce qu'ils nous on fait voir .Ce geste a du leur faire plaisir car au moment de ranger les affaires dans la voiture avec mon fils, Todd est venu me remettre une tresse de Sweet grass ,élément de purification dans les cérémonies amérindiennes (photo du dessous ).Cela ma surpris et touché.

     

    TODD a  Marennes

    j'en profite pour rajouter l'utilisation de la Sweet Grass pour ceux qui ne connaissent pas ( traduction d'anglais a français )

    Traditions Amérindiennes

    L'herbe douce était et est très couramment employée par les peuples Nord Américain. Comme usine sacrée, elle est employée dans la paix et les rituels curatifs.Des feuilles sont séchées et transformées en des tresses et brûlées en tant qu'encens vanille parfumée ; de longues feuilles des pousses stériles sont employées par les Amérindiens pour faire des paniers.

     Les indigènes des grandes plaines croient que c'était la première usine pour couvrir la Terre. L'Anishinaabe, Cree, Mi'kmaq, et d'autres nations d'Algonquian premières du Canada croient que c'est un épurateur, et il faut brûler de la sweet grass avant toutes les cérémonies. C'est un rappel pour respecter la terre et toutes les choses qu'elle fournit. Il est également employé dans les articles cérémonieux par les peuples de Blackfoot et de Lakota. Encens employé par les peuples au moins de Blackfoot, de Cheyenne, du Dakota, de Kiowa, de Lakota, de Menominee, du Montana, d'Ojibwa, d'Omaha, de Pawnee, de Ponca, de Sioux, et de Winnebago. Utilisé pour la purification, comme oblations aux ancêtres, pour la protection des spiritueux, et de garder hors du mal et du mal. Utilisé dans une variété de cérémonies comprenant des cérémonies et des déclenchements de paix. Utilisé par les Blackfoot, Cheyenne, Kiowa, Lakota, le Montana, Okanagan-Colville, Omaha, et Thompson pour des buts cosmétiques et aromatiques. Feuilles d'utilisation de Blackfoot et de Gros Ventre imbibées dans l'eau et utilisées lui comme hairwash. Le thé et la fumée doux d'herbe ont été employés pour des toux et des gorges endolories (à tête plate, Blackfoot). Thés employés comme lavage pour traiter gercer et windburn, et comme eyewash. Utilisé comme décoration de corps et de cheveux/parfum par Blackfoot, à tête plate, et Thompson. Le Blackfoot a mâché l'herbe comme des moyens de la résistance prolongée dans les cérémonies impliquant le jeûne prolongé. Les personnes d'Iroquois, de Kiowa, de Malecite, de Menominee, et de Micmac (entre autres) emploient des sweetgrass dans la vannerie (nattes y compris) et les métiers. Feuilles parfumées d'utilisation des Kiowa comme bourrant pour des oreillers et des matelas. Utilisé pour coudre au moins par les Menominee. Utilisé comme un encens « pour maintenir les bogues partis » par à tête plate. Utilisé par  les Cheyennes pour peindre des pipes danser au soleil et les cérémonies sacrées de flèche.

     

    La Sweetgrass a un effet mûr et presque soporifique, et pour beaucoup est d'une aide utile à écrire un état méditatif. La coumarine ,bien que non connu pour posséder des effets psychotropes ,est commune à un certains nombre d'herbes utilisées rituellement qui ont l'évidence anecdotique forte pour au moins les propriétés psychotropes douces.

    Le foin d'odeur ,aussi connu sous le nom de Sweet grass,est très souvent appelé cheveux de la Terre Mère . Cela explique pourquoi elle est souvent vendue sous la forme d'une tresse. De plus , la forme de la tresse ,aiderait à préserver son odeur sucrée s'appartenant à la vanille.

    ( attention certains textes sont traduits par google )

     

     


    3 commentaires
  • Article paru la semaine derniere dans le sud ouest de chez nous.

    Ontario (Canada) hier ,lors d'une journée d'action,des indiens Mohawk ont bloqué l'autoroute 401, la plus fréquentée du pays , en signe de protestation contre les conditions de vie dans leurs réserves,qu'ils jugent dignes du tiers monde.Texte recopié.....................et puis cette vidéo à voir

     


    votre commentaire
  • Une chemise en jean's de ma femme

     

     


    votre commentaire
  • Voila  une petite idée d'artisanat pour les plumes ,vu sur un site qui est dans mes liens .


    1 commentaire
  •  

    En Charentes Maritime

    Le comité France Canada  Brouage-Marennes-Charente-Maritime est heureux de vous annoncer la venue d'un couple d'indiens du Canada : Todd et Lori

    Todd ,fils de chef (premiere nation d'Acadie)et petit-fils de chefs (première Nation d'Acadie et Nation des chats sauvages (régions de Port -Royal)accompagnés d'un traiteur et de sa compagne

    Ils vous présenteront:

    - le travail sur un canoe d'écorce en cours de réalisation

    - le jeu de waltès, jeu traditionnel mi'kmaw (entre le jeu de mikado et le jeu de dés )

    l'artisanat traditionnel  -->boite décoré, panier, utilisation des piquants de porc'épic, travail des mocassins

    - les plantes médicinales chez les indiens

    - la cuisine des topinambours (tubercule provenant d'Acadie

    - l'histoire de la famille de Todd

    - et peut etre aussi la cérémonie aux quatres directions (on  brule la sweet grass, l'herbe douce )

    Le vendredi  6 juillet a partir de 18H  aux jardins de l'Acadie  a Marennes (Charente Maritime )


    votre commentaire
  • De Françoise Perriot

     

    Au temps de la conquete Espagnol,quelques chevaux retournés a l'état sauvage se regroupent en immenses troupeaux sur les territoires indiens.En découvrant ces seigneurs des plaines qui ont gardé le tempérament fougueux de leurs ancetres arabes,les indiens,fascinés,croient à un don des dieux.Quelques siecles plus tard , grace a leur connaissance intime de la nature,ces peuples chasseurs et guerriers sont passés maitres dans l'art du dressage,de l'élevage et de la monte.La civilisation indienne est à jamais transformée,et les chevaux deviennent des objets de culte et une richesse convoitée.....Magnifique livre tres bien documenté ,de tres belles photos.

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Un site qui vous donne toutes les explications pas a pas dans les méthodes de perlage .

     cliquez sur--------->gourd stitch  


    votre commentaire
  •  

     

     
     

     

    Casse-tête (arme amérindienne en bois) Musée Canadien des civilisations 

    Pour ceux que cela intéresse ,voici un livre sur les armes employées par les Natives.

    ative American Weapons .
    by Colin F. Taylor
    University Of Oklahoma Press    2001  First ed.  

          

       


    Planche réalisée par Karl Bodmer.

    L'équipement offensif du guerrier autochtone se composait essentiellement d'un arc et de flèches ainsi que d'un gourdin.  Celui-ci était soit un casse-tête, pièce de bois sculptée d'un seul tenant, dont la tête, un peu courbée, comportait une boule, soit une hache de guerre faite d'une pierre solidement fixée au bout d'un manche de bois.  On se servait aussi de frondes et, plus rarement, de lances.  Le guerrier amérindien possédait également un attirail défensif, c'est-à-dire une armure, qui lui protégeait le devant et l'arrière du corps, de même que les jambes.  Elle était faite « de baguettes blanches, serrées l'une contre l'autre, tissées et entrelacées de cordelettes fort durement » 4.  La mobilité constituant l'atout majeur à la guerre, l'armure, à l'instar des canots d'écorce, se devait d'être légère.  Son usage était manifestement très répandu chez les Amérindiens partout en Amérique.  Un bouclier plus ou moins imposant, désigné souvent sous le terme de « rondache » , sans doute par affinité avec un petit bouclier rond, de ce nom, en usage en Europe au XVIe siècle, la complétait.

    Toutes ces pièces d'armement étaient surtout utiles pour les batailles en terrain découvert, mais elles servaient probablement aussi pendant les embuscades.  Les armures ainsi fabriquées étaient à l'épreuve des pointes de flèche en pierre, « mais non toutefois de [nos pointes en] fer »
    5, et certainement pas des balles.  L'usage croissant des armes à feu européennes entraînera leur disparition.  Cependant, les boucliers resteront en usage, durant le XVIIesiècle, parmi plusieurs nations amérindiennes, notamment les Hurons, les Iroquois, les Montagnais et les Algonquins.  Armures et boucliers pouvaient comporter des armoiries peintes.  Chez les Hurons, celles-ci indiquaient le village du porteur.  Par exemple, celles du village de Quieunonascaran représentaient un canot.

    Au dessus pipe tomahawk et en dessous bouclier  Sioux  sur  ► artindien.com

    Breastplate ( sur Buffalo2Buffalo )

    Lance de chef de guerre (Cheyenne du Nord, 1870)
     
     
    Couteau Blackfeet, avec étui (1870)

     

    Cliquez sur --> Site Weapons  d'ou proviennent quelque images ci dessous

    Arc et carquois  Lakota sur Art Work

     

    Le couteau vu sur   Stone Edge

    Cliquez sur  armes et armures Ou vous y verrez beaucoup d'armes différentes .

     Gunstock war club Pawnee ou Osage, (1860)

     


    3 commentaires
  •  
     
     
    coffret de 4 dvd en VO

     

    Le destin de deux familles de 1825 à 1890, l'une de race blanche et l'autre d'indiens d'Amérique, au temps de la grande conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or.

     

    Une série qui passe sur la TNT (sur série club).Sortie Aout 2007 en DVD (3 dvd)

     

    Dans le film -->la Danse des Esprits

    Aimé des Bisons pense avoir trouvé le prophète en la personne d'un mystérieux Indien nommé Wakova. Ce dernier réussit à redonner la foi à son peuple grâce au traditionnel rituel de la Danse des Esprits et à la vision de leur terre retrouvée. Mais ce rituel ne fait qu'accentuer les craintes de ceux qui veulent contenir les Indiens. Sitting Bull est assassiné “par accident”, provoquant ainsi la rébellion de la Danse des Esprits. La violence envers les Indiens devient alors encore plus accrue. Découragé, Aimé par les Bisons se résout à transmettre sa culture et ses traditions Lakota à la prochaine génération, en espérant qu'elles soient perpétrées.

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Voila un drapeau Américain que j'aime bien

     

     


    votre commentaire
  • Une revue que l'on trouve dans certaines grandes surfaces en ce moment.

    LES INDIENS D'AMERIQUE

    Une introduction au monde des indiens D'amérique

    Les Iroquois et les Cherokees-- les indiens des plaines et les Hopis-- Mythes et légendes--culture et tradition--les vetements et l'artisanat--les habitations, la nourriture etc.....


    votre commentaire
  •  

     

    Ka-Be-Mub-Be,Celui -qui- s'Assoit -Partout ,est Iroquois.Pour suivre ses études,  il quitte sa tribu et prend le nom de William Camus. Du Canada aux Etats Unis,il a recueilli auprès des vieux Sages la mémoire du peuple indien qu'il  nous transmet depuis,à travers ses nombreux ouvrages. Il consacre désormais sa vie à la cause de ses frères Peaux Rouges. 

     


    votre commentaire
  • Vie quotidienne ,arts et artisanat,techniques et architecture, coutumes , traditions et croyances..Civilisations d'hier, activités ,pour découvrir les plus anciennes civilisations du monde.....

    Un livre pour les enfants ,leur donner une idée de notre passion plusieurs confections d'objets sont proposées dans ce livre(une coiffe, des mocassins,une corbeille en corde...etc  ) collection personnelle ---


    votre commentaire
  •  

    Une revue ce mois ci a ne pas louper

    FIERS D’ÊTRE INDIENS ► en librairie

    Il y a encore cinquante ans, les peuples amérindiens étaient en plein dépérissement.On parlait même  comme d'une évidence de leur irrémédiable disparition par voie d'assimilation. Apres des siècles de massacres, d'exploitation économique et d'étouffement culturel, les premiers occupants du continent Américain semblaient avoir perdu tout avenir............Aux Etats Unis comme au Canada , on voit les tribus défendre leurs intérêts économiques  avec une redoutable pugnacité..........(Bernard Kapp)

    SVP lire le commentaire de SA' N de la Nation Mi'Kmaq ,qui est très intéressant et qui vous apporte quelques précisions supplémentaires......( Merci Sa'n de ton passage sur mon blog)

     

     


    2 commentaires
  •  

    sun dance

    Danse du soleil ou Sun dance

    La danse du soleil est une cérémonie pratiquée par un certain nombre de Nations Indiennes Nord Américaines ..Chaque tribu a ses propres rituels et méthodes distinctes pour exécuter la danse, mais plusieurs étapes des cérémonies ont des passages en commun, y compris la danse,  prier, chanter ,battre le tambour, l'expérience des visions , jeûner, et dans certains cas les perforation du thorax ou du dos. 

     Plus le notable pour de premiers observateurs occidentaux était la perforation que beaucoup de jeunes hommes supportent en tant qu'élément du rituel. Frederick Schwatka a écrit au cours d'une danse du soleil chez les Sioux dont il était témoin vers la fin de 1800s:

    Chacun des jeunes hommes s'est présenté à un homme médecine qui a pris entre son pouce et l'index un pli de la peau  mole du sein et  puis pris un couteau très étroit-à lames mais pointu pour perforer dans la partie plus grosse de la peau , puis l'os, de la taille du crayon d'un charpentier a été inséré. Ceci a été attaché à une longue corde de peau attachée, à son autre extrémité, au haut le soleil-poteau au centre de l'arène. Le but du passionné est de se libérer lâchement de ces chaînes. Pour se libérer il doit déchirer les broches par la peau, un horrible supplice qui même avec le plus "résolu" peut avoir besoin de beaucoup d'heures de torture.

    Une explication commune, dans le contexte avec l'intention du danseur, est qu'une chaire offerte, ou percée, est donnée en tant qu'élément de la prière et de l'offre pour l'amélioration de la famille et de la communauté à un. Les aînés dans la communauté qui mènent la danse du soleil sont les meilleurs pour expliquer ce que ces prière et moyens  offrent exactement, et un observateur extérieur ne voit seulement que la partie physique de la danse du soleil.

    Bien que seulement les danses du soleil de quelques nations incluent les perforations, le gouvernement canadien a proscrit certaines des pratiques de la danse du soleil en 1880, et le gouvernement des Etats-Unis a suivi le mouvement en 1904.

    Cette cérémonie sacrée est maintenant encore entièrement légale (depuis la présidence de Jimmy Carter aux Etats-Unis) et est toujours pratiquée aux USA et au Canada. On permet maintenant à  des femmes de danser mais de ne pas  percer leur peau pendant que les hommes sont, dans les danses où ils pratiquent la perforation (certains ne la font pas du tout, tel que les Shoshoni au Wyoming). Un Sundancer doit promettre de danser pendant quatre années, pour les quatre directions de boussole. C'est une prière de grand dévouement pour la communauté et le peuple.

    J'ai essayé de remettre les mots en place sur ce texte qui vient de Wilkipédia  traduit.

    au dessus un croquis de G .Cathlin

    Engraving, 1886, showing Cree Indians performing a Sun (or Thirst) Dance
     
    Cree group at a Sundance Lodge - circa 1890  
     
    Cree group at a Sundance Lodge - circa 1890

     

    Vidéo ci dessous ► Edward Curtis Sundance Opening

     mise en ligne par   MakepeaceProductions

     

     


    votre commentaire