• Cette pétition qu'on ma transmis  est contre la remise d’une médaille d'honneur au 7e de cavalerie qui a Massacré des hommes,femmes et  enfants amérindiens à

    WOUNDED KNEE.<o:p></o:p>

    Ceci n’est pas une obligation, mais si tout comme moi ( ma signature -->No 1776 ),vous trouvez que cela est terriblement injuste et si vous ne l’avez pas déjà signé, faites-le maintenant…une simple signature peut faire rétablir cette injustice ! <o:p></o:p>

    Cliquez sur --> Pétitions

     Merci à vous de participer.

    Et puis cette liste ,bien triste celle des victimes identifiées


    1. Chief Big Foot 2. Mrs. Big Foot 3. Horned Cloud
    4. Mrs. Horned Cloud 5. William Horned Cloud, son 6. Sherman Horned Cloud, son
    7. Pretty Enemy, niece 8. Mrs. Beard, daughter-in-law 9. Thomas Beard, grandson
    10. Shedding Bear 11. Trouble In Front, son 12. Last Running
    13. Red White Cow, daughter 14. Mother-in-law of Shedding Bear 15. High Hawk
    16. Mrs. High Hawk 17. Little Boy, son 18. Little Girl, daughter
    19. Whirl Wind Hawk 20. Mrs. Whirl Wind Hawk 21. Young Lady,
    daughter
    22. Young Girl, daughter 23. Little Girl, daughter 24. Little Boy, son
    25. Little Boy, son 26. He Crow 27. Pretty Woman,
    daughter
    28. Buckskin Breech Clout 29. Running in Lodge, son 30. White Feather,
    son
    31. Little Boy, son 32. Bear Woman 33. Crazy Bear
    34. Elk Creek 35. Mrs. Elk Creek 36. Spotted Chief,
    son
    37. Red Fish 38. Mrs. Red Fish 39. Old Good Bear
    40. Young Good Bear 41. Mrs. Good Bear 42. Little Boy,
    son
    43. Pretty Hawk 44. Mrs. Pretty Hawk 45. Baby Pretty Hawk
    46. Mrs. Lap 47. Shoots the Right 48. Bad Wound,
    son
    49. Bear Parts Body 50. Little Boy, son 51. Brown Beaver
    52. White Beaver Woman 53. Black Coyote 1) 54. Red Water Woman
    55. Sun In The Pupil 56. Mrs. Sun In The Pupil 57. Henry Three, or Pretty Bold Eagle
    58. Iron Eyes (Big Foot's brother) 59. Mrs. Iron Eyes 60. Has a Dog
    61. Red Shirt Girl 62. Pretty Woman 63. Albert Iron Eyes
    64. White Day 65. Little Boy, son 66. Charge at Them
    67. Old Woman, mother 68. Mrs. Iron American 69. Mrs. Yellow Buffalo Calf
    70. Louis Close to Home 71. Cast Away and Run 72. Bad Braves
    73. Red Horn 74. Winter 75. Strong Fox
    76. Mrs. Strong Fox 77. Little Boy, son 78. One Feather
    79. Little Boy, son 80. Without Robe 81. Old Man Yellow Bull
    82. Mrs. Old Man Yellow Bull 83. Brown Woman 84. Shakes the Bird
    85. Red Ears Horse 86. Shoots with Hawk Feather 87. His mother
    88. Ghost Horse 89. Little Boy, son 90. Chief Woman
    91. Mrs. Trouble in Love 92. Hat 93. Baby boy
    94. Mrs. Stone Hammer 95. Little baby 96. Wolf Eagle
    97. Good Boy, son 98. Edward Wolf Ears 99.
    Little Girl
    100. Shoots the Bear 101. Kills Assiniboine 102. George Shoots the Bear
    103. Mrs. Shoots the Bear 104. Kills Crow Indian 105. Little Body Bear
    106. Mrs. Little Body Bear 107. Little Boy, son 108.
    Baby girl
    109. Red Eagle 110. Eagle Body, daughter 111.
    Little Girl
    112. Little Elk 113. Mrs. Little Elk 114. Black Shield's little girl
    115. White Wolf 116. Red Ears Horse, sister 117. Old Woman, her mother
    118. Wood Shade 119. Mrs. Wood Shade 120. Running Stand Hairs
    121. Mrs. Running Stand Hairs 122. Young lady, daughter 123. Scabbard Knife
    124. Mrs. Scabbard Knife 125. He Eagle 126. Mrs. He Eagle
    127. Edward He Eagle, son 128. Young girl, daughter 129. Young boy,
    son
    130. Log 131. Mrs. Log 132. Really Woman,
    son
    133. Brown Hoops 134. Little boy, son 135. Young girl,
    daughter
    136. Mule's daughter, young lady 137. Red Other Woman 138. Black Flutes, young boy
    139. Takes away the Bow 140. Gray in Eye 141. Mrs. Drops Blood
    142. Young boy, son 143. Little boy, son 144. Old Woman
    145. Mrs. Long Bull 146. Young girl, daughter 147. Spotted Thunder
    148. Swift Bird 149. Mrs. Swift Bird 150. Boy,
    son
    151. Boy, son 152. Strike Scatter 153. Boy,
    son
    154. Wolf Skin Necklace 155. Last Talking, old woman 156. Not go in Among
    157. Wounded Hand 158. Comes Out Rattling, wife 159. Big Voice Thunder
    160. Mercy to Others 161. Long Medicine 162. Broken Arrow
    163. Mrs. Broken Arrow 164. Young Man 165. Young Woman
    166. Brown Turtle 167. Old Woman, mother 168. Bird Wings
    169. Not Afraid of Lodge 170. Bear Comes and Lies 171. Wears Calf's Robe
    172. Yellow Robe 173. Wounded in Winter, son 174. Mrs. Black Hair
    175. Bad Spotted Eagle 176. Mrs. Bad Spotted Eagle 177. White American
    178. Long Bull 179. Courage Bear 180. Mrs. Courage Bear
    181. Fat Courage Bear 182. George Courage Bear 183. Black Hawk
    184. She Bear, wife 185. Weasel Bear, daughter

    Son ,veut dire fils et daughter veut dire fille + l'autre couleur pour les enfants en bas ages


    4 commentaires
  •  

    FONDATION RAYMOND YELLOW THUNDER 

     

    Pendant le pow-wow vous avez écouté la conférence faite par Dennis Yellow Thunder, homme médecine (Heyoka) de la médecine de l'Ours.

    Il pratique toujours les sept cérémonies ancestrales sacrées comme la danse du soleil dont il est un des leaders. Dennis Yellow Thunder est l'arrière petit-fils d'American Horse, guerrier Lakota qui combattit aux côtés de Sitting Bull.

    Nombreux d’entre vous ont été particulièrement touchés par son histoire et son projet de fondation. En 1973, dans la ville de Gordon, son oncle Raymond  Yellow Thunder a été assassiné. Ce crime raciste perpétré par quatre « blancs » est resté à ce jour impuni ! 

    Les habitants de la réserve de Pine-Ridge vivent le plus souvent dans la misère. Leur vie est pour la plupart faite de tristesse et de désespoir. Il n’y a pas de travail, et les journées se passent à tuer le temps sans aucune perspective d’avenir

    Au  nom de son oncle, Dennis veut créer une fondation, capable de réinstaller l'espoir aux jeunes et aux moins jeunes. Ce sera un centre multiculturel dédié à la conservation de l’art des Indiens des plaines. Un centre pour sauvegarder leur bien culturel et permettre aux générations présentes et à venir d'étudier et de participer à la préservation de leur précieux héritage. Un lieu de rencontre et de travail dédié à la promotion de l’unité et de l’harmonie entre les peuples de toutes les races. Dennis insiste sur le besoin de son peuple à œuvrer et à s’engager dans un processus capable d’engendre de l’amour, de la fierté, de la compréhension et de la compassion pour tous les peuples, de retrouver l’art et les valeurs de sa culture afin de combler les fossés créés par la haine.

          Ce rêve ne sera possible qu’avec la coopération de personnes qui se préoccupent de l'avenir des Premiers Américains. Four Winds entend participer à la mise en place de ce centre avec l’aide de tous ceux qui pensent comme nous à l’utilité de cette fondation, à sa capacité de créer une force et une raison de vivre à bien des jeunes de la réserve.

    En Automne Dennis reviendra en France pour une tournée qui devrait l’amener à parler de son projet dans plusieurs villes, et collecter ainsi des fonds nécessaires au démarrage de son centre.

    Nous vous tiendrons au courant des détails du programme.

    Toutes personnes ayant des idées susceptibles de nous aider est prié de s’adresser à 4 Winds par l’intermédiaire de la tortue. Toutes suggestions ou propositions seront les bienvenues.   


      association_4winds@yahoo.fr

     

     


    2 commentaires
  •  
     
     

    Comme la Bear Butte des promoteurs peu scrupuleux s'accaparent la terre mere à des fins commerciales,sans ce soucier des traités et de la population,a ce jour 1500 Navajo's  sont en voie d'expulsion.Il faut agir et vite   Merci de votre soutien

    pour signer la pétition --> Black Mesa <-- stop plus valide ,pétition terminée 

    Big Mountain

     
    L E S   L U M I È R E S   D E   P H Œ N I X   B R I L L E N T   P E N D A N T   Q U E   B L A C K   M E S A   S ' A S S È C H E .

            RETOUR AU BULLETIN

    Les guerres des ressources énergétiques, motivées par des intérêts politiques et économiques, se poursuivent depuis longtemps sur le sol de l'Etat d'Arizona, où politiciens et sociétés commerciales s'enrichissent sur le dos des populations indigènes.

       Dans les années 1940, le sénateur Carl Hayden devient le principal moteur du projet Central Arizona (CAP) qu'il réussit à financer en gagnant le droit d'utiliser I'eau du Colorado au cours d'un procès contre I'Etat de Californie. Un système de pipelines et de canaux s'étend alors sur 300 miles, du Colorado à Tucson. L'eau devant passer à travers les montagnes, il faut des quantités importantes d'électricité d'où l'idée initiale de construire une série de barrages sur le site du Grand Canyon. Finalement, ce projet est remplacé par le NGR, Navajo Generating Plant (NGP), situé à Page, Arizona, et propriété de I'Arizona Public Service Company et du US Bureau of Reclamation.

     

       NGP nécessite un apport en charbon. C'est là qu'entre en scène Peabody Coal Company. En 1966, Peabody, la plus grande entreprise minière de charbon, achète 380 millions de tonnes de charbon qu'elle compte extraire sous Black Mesa la terre ancestrale des Hopi et Navajo. L'énergie produite par NGP est tout entière destinée au projet Central Arizona.

       Les propriétaires d'une autre centrale électrique, Mohave Generating Station, sont également intéressés par le charbon de Black Mesa, qu'ils acquièrent pour une bouchée de pain, sous prétexte qu'il s'agit d'une zone isolée. Contrairement à NPG, qui reçoit le charbon par transport ferroviaire, MGP nécessite l'utilisation de pipelines qui dépensent 3.3 millions de gallons d'eau chaque année. De plus, les Navajo ont été contraints à renoncer, pour au moins 50 ans, à leur part de propriété du Colorado et aux bénéfices des taxes qui en découlent.

     

    Aujourd'hui...

       Aujourd'hui, les Hopi et les Navajo qui vivent sur ces terres remarquent que nombre de leurs sources d'eau naturelles sont asséchées.
       Aujourd'hui, des hydrologues prédisent que dans les 20 ans à venir, les sources de certains villages hopi n'auront plus d'eau.
       Le plan énergétique de Bush-Cheney n'arrangera pas les choses.
    Aujourd'hui, le bétail est vendu car les Navajo ne peuvent plus l'abreuver ; le 26 mars dernier, l'état d'urgence pour cause de sécheresse était déclaré en territoire navajo.
       La vérit�� c'est que les décisions politiques s'étendent bien au delà de Black Mesa, terre des Hopi et Navajo. Et Phœnix, qui possède le pouvoir décisionnel, a désespérément besoin de toute cette énergie. L'eau est nécessaire pour ses étendues de gazons et de terrains de golf, pour désaltérer la population et éclairer ses nuits alors qu'elle ne cesse de grandir en cet endroit qui n'a jamals été conçu pour la recevoir et la faire vivre. Le prix à payer pour ce développement tentaculaire est la disparition de cultures qui vivent pourtant de si peu. Surtout que I'utilisation de I'énergie produite par I'eau des nappes souterraines navajos s'étend bien au delà de Phœnix. Pensons quelques secondes aux besoins énormes d'un royaume de 1'argent et des lumières éternelles comme Las Vegas
    !

    Des promesses d'avenir inquiètantes...

     

       Aujourd'hui, après trente ans d'activité intense, Peabody continue d'extraire 5 millions de mètres cubes d'eau par an d'une ancienne nappe phréatique non?renouvelable qui est la seule source d'eau potable pour les Hopi et les Navajo. Il est prévu que l'activité minière dure encore 35 ans. Avant ce délai plus de 80 milliards de gallons d'eau auront disparu. Assez pour la population hopi tout entière - 8000 personnes - pendant 500 ans...

     

       Mais d'autres faits nous amènent à redoubler de prudence et à appeler à I'action. Un nouveau projet de centrale est en route. Reliant Energy, une entreprise basée au Texas et qui a participé au financement de la campagne présidentiel de Bush, a contacté les conseils tribaux navajo et hopi le mois dermer. Si les Hopi avaient tout d'abord accepté, il semblerait que le 8 juin dernier ils se soient ravisés. Restons sur nos gardes pour éviter un Peabody junior.

     

       D'autre part, Peabody a demandé une autorisation permanente pour intensifier son exploitation. Si le permis lui est accordé, son débit d'extraction hydraulique passera de 5 millions à 7 millions de mètres cubes d'eau pour le transport du charbon via les pipelines et sa production de charbon sera porté de 4.7 millions de tonnes à 5.7 millions par an. Les Navajo de Black Mesa se sont réunis le 9 mai dernier afin de protester contre l'octroi de ce permis. Diverses organisations et le peuple hopi se sont joints à cette manifestation. La communauté de Forest Lake a voté une résolution s'opposant à la demande de la compagnie minière. Selon Amos Johnson, président de cette communauté, Peabody ne gagnera pas car ils n'ont pas rempli les conditions de leur précédent contrat qui stipulait qu'ils devaient aider, par leurs bénéfices au développement local par des investissements dans l'infrastructure, les établissements scolaires et les hôpitaux. Ce qu'ils n'ont, bien évidemment, jamais fait. 90% des Navajo de Forest Lake n'ont ni l'électricité ni l'eau courante pendant que Peabody pompe des milliards de litres d'eau du sous?sol pour acheminer son charbon sur des centaines de kilomètres.

     

    D'après Leonard Selestewa, président de Black Mesa Trust, et la Communauté de Forest Lake.
    traduction: Sophie Gergaud

     


    1 commentaire
  •  

    [fichier]

     

     

    @@@400@@@350[/fichier]

    Et puis j'ai rajouté cette affiche ,vu le contexte cela me parait de circonstance


    votre commentaire
  •  

     

    vu sur le blog de Sandra et son autorisation  -->  Amérindiens libres

    La famille Tamez, résidant à El Calaboz au Texas, est victime de harcèlement de la part du gouvernement américain depuis juillet dernier. En effet, la patrouille des frontières, l'Agence Nationale pour la Sécurité, l'Army Corps of Engineers et autres organisations gouvernementales américaines veulent construire une clôture sur la propre terre de cette famille, les obligeant ainsi à faire un détour de plusieurs kilomètres pour se rendre sur les points de contrôles, visiter leur bétail, travailler la terre etc. L'Agence Nationale pour la Sécurité exige que la famille cède sa terre et pour cela, ces organisations n'hésitent pas à employer des méthodes efficaces : intimidation, harcèlement (appels téléphoniques jour et nuit, fréquentes "visites" inattendues sur leur terre mais aussi sur le lieu de travail de Madame Eloisa Garcia Tamez). Cette dernière a même proposé une rencontre publique avec les superviseurs de ce projet, mais sans succès.

    Eloisa Garcia Tamez résiste tant bien que mal à ces pressions, mais les agents du gouvernement lui ont fait savoir qu'ils prendraient sa terre qu'elle le veuille ou non. Nul ne sait ce qui va se passer dans les prochaines heures. Aussi Madame Eloisa Tamez, qui dirige le programme des soins infirmiers de l'Université du Texas à Brownsville et qui effectue des recherches sur le diabète chez les peuples indigènes dans cette zone du pays, lance un appel pour que cette injustice soit connue de tous (alerter la presse, amis, collègues, entourage). Il faut savoir que d'autres habitants de El Calaboz ont déjà du céder leur terre, suite à des intimidations du même genre.


    Ceci constitue une violation de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples indigènes et ne doit pas être toléré.

    Je ne sais pas encore ce que nous pouvons faire à notre niveau, mais dans tous les cas il faut que cela se sache.

    Source : Pura Fe et Margo Tamez, poète, activiste et fille de Eloisa Garcia Tamez   


    2 commentaires
  • En 1990, une loi fédérale américaine The Native American Graves Protection and Repatriation Act (NAGPRA), en français : loi fédérale sur "La protection et le rapatriement des tombes des natifs américains". Cette loi exige que les biens culturels amérindiens soit rendus aux peuples natifs quand ces biens on été déterrés. Cette loi autorise néanmoins aux équipes d'archéologues d'analyser les découvertes mais très rapidement en raison d'un délai de temps très court. Par biens culturels, la loi indique les restes humains, les objets funéraires et sacrés, et tout objet et artefact du patrimoine amérindien. Bien que cette loi fédérale fut rendue nécessaire pour mettre un terme aux pillages de sites historiques, les archéologues et chercheurs américains accusent, néanmoins, cette loi NAGPRA de restreintre gravement la recherche archéologique sur les origines des premiers habitants des États-Unis. Le cas de l'homme de Kennewick est symptomatique, les tribus amérindiennes demandaient le retour dans leur terre respective de ce squelette dont l'étude a révélé une origine caucasienne ou europoïde et non mongoloïde et amérindienne. Cette loi permettrait ainsi aux populations amérindiennes de freiner l'évolution actuelle de la recherche sur les découvertes de plus en plus nombreuses de squelettes paléoaméricains de types europoïde ou australoïde, en exigeant, comme la Loi NAGPRA le permet, le réenterrement rapide de tous ces ossements qui révolutionnent depuis une vingtaine d'années, l'histoire des premiers peuplements de l'Amérique.

    trouvé sur Wikipédia


    votre commentaire
  • L'état d'urgence a été décrété dimanche en Californie (ouest) où 11 incendies ont fait un mort, provoqué des dizaines de milliers d'évacuations et ravagé plus de 12.000 hectares de broussailles et des bâtiments, menaçant aussi des maisons de célébrités dans la ville de Malibu.

    Dimanche soir, le gouverneur Arnold Schwarzenegger "a décrété l'état d'urgence dans les comtés de Los Angeles, Orange, Riverside, San Bernardino, San Diego, Santa Barbara et Ventura, à cause de 11 incendies de grande ampleur", a indiqué son bureau.

    Il s'agit de la partie sud de la Californie, où "plus de 12.000 hectares ont déjà brûlé, et où d'autres zones sont menacées", selon la même source.

    Un civil est mort dimanche en tentant de protéger une maison des flammes à 50 km à l'est de San Diego, dans l'extrême sud de l'Etat. Quatre pompiers brûlés dans les mêmes circonstances ont été hospitalisés dans un état grave, tandis que 13 civils ont été blessés par ce feu, qui a parcouru 1.200 hectares.

    Deux mille hectares ont aussi brûlé dimanche
    près d'une réserve indienne dans la région de Witch Creek, où les 25.000 habitants de la ville de Ramona, à 60 km au nord-est de San Diego, ont reçu l'ordre d'évacuer.

    de source AFP


    votre commentaire
  •  

    Vidéo mise en ligne par Navajosneedhelp


    1 commentaire
  • "Enseignez à vos enfants ce que nous avons toujours enseigné aux nôtres : que la terre est notre mère.
    Et que tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre.
    Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.
    Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre...
    Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil.
    Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même."


    Paroles du chef indien Seattle au président des USA lui proposant d'acheter ses terres. 1854.

     

    Le Chef Seattle (ou Sealth ou encore Seathl) (vers 1786 - 1866) des tribus amérindiennes Suquamish et Duwamish , père de la princesse Angeline, est né vers 1786 sur l'île Blake dans l'état de Washington, et est mort le 7 juin 1866, dans la réserve Suquamish de Port Madison, Washington (au nord de l'île Bainbridge et au sud de Poulsbo). Son père, Schweabe, était un noble de la tribu des Suquamishs, et sa mère, Scholitza, une Duwamish. La ville de Seattle a été nommée d'après son nom.

    PPS du -->   discours du chef Seattle 


    2 commentaires
  • Article paru la semaine derniere dans le sud ouest de chez nous.

    Ontario (Canada) hier ,lors d'une journée d'action,des indiens Mohawk ont bloqué l'autoroute 401, la plus fréquentée du pays , en signe de protestation contre les conditions de vie dans leurs réserves,qu'ils jugent dignes du tiers monde.Texte recopié.....................et puis cette vidéo à voir

     


    votre commentaire
  • photo By Brendan McDermid, Reuters

    relever sur internet et diffuser dans les journeaux télévisés il y a quelques mois........C’est une première: une tribu indienne de Floride, les Seminoles, a acquis jeudi une société internationale. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de la mythique chaîne de café Hard Rock Cafés, revendu pour 965 millions de dollars par le groupe britannique Rank, qui avait mis en vente ses cafés en juillet pour se recentrer sur l'industrie du jeu.

    Seminole, qui possède déjà des hôtels, des casinos et des lieux de vacances en Floride, met ainsi la main sur plus de 120 établissements dans 40 pays qui ont réalisé un chiffre d'affaires d'environ 480 millions de dollars sur le dernier exercice.

    Outre les célèbres bars, la transaction, qui sera finalisée en mars, inclut quatre hôtels, deux casinos et deux salles de concert, tous griffés Hard Rock, plus des parts dans trois autres hôtels.

    Petit détail: le premier Hard Rock Café, ouvert à Londres en 1971, restera, lui, la propriété de Rank. Une condition pour conclure cet accord sans avoir eu à sortir la hache de guerre.

    en dessous juste une photo pour vous donnez un aperçu

    Hotel Features. Owned by the Seminole Native American tribe

     

     


    votre commentaire
  • LETHBRIDGE, Alb. (PC) - Les membres d'une communauté amérindienne de l'Alberta ont appelé au boycott de la chaîne Tim Hortons : un franchisé de Lethbridge avait affiché la semaine dernière à la fenêtre du service à l'auto «Les Indiens saouls ne sont pas admis».
     

     

    Maria Eagle Speaker, qui n'a pas vu l'affiche («No drunken Indians allowed») mais qui assiste une personne qui a porté plainte, a indiqué que le gérant de l'établissement lui a avoué qu'une employée du quart de nuit avait mis cette affiche à la blague.

    Mme Speaker a soutenu que le gérant ne lui avait pas offert d'excuses à ce moment, mais que des mesures disciplinaires avaient été prises contre l'employée.


    «Nous méritons d'être traités avec le même respect que n'importe qui », a déclaré Mme Speaker.

    Rachel Douglas, porte-parole de la compagnie, a prévenu que ces gestes ne seraient pas tolérés par Tim Hortons et que les Amérindiens sont les bienvenus dans les commerces de la chaîne de restauration. «Au nom de Tim Hortons et de son franchisé de Lethbridge, nous offrons nos plus sincères excuses», a-t-elle dit.

    Selon Mme Douglas, la jeune employée a été suspendue et le sujet a été discuté avec les autorités de la Tribu des Blood. «Ça n'a pas été fait de façon malveillante, a ajouté Mme Douglas. Elle est jeune et c'était irréfléchi. Quand nous en avons discuté avec elle, ses remords étaient sincères et elle était vraiment atterrée d'avoir offensé qui que ce soit.»


    Cet incident a été l'élément déclencheur d'un courriel appelant au boycott de la chaîne.

     


    votre commentaire
  • Texte traduit de l'américain par Garance PARKER

    "J’ai demandé à ce que tous les peuples non-Autochtones aient la bonté de
    comprendre notre besoin de potéger et maintenir notre “manière de vivre” et
    surtout de ne pas célébrer nos Cérémonies Sacrées. Cette requête n’empêche
    pas que des personnes non-autochtones puissent assister et prendre part à
    des ceremonies de guérison, d’offrir des prières pour leurs familles dans
    nos Inipis sacrés (cérémonies de sudation), d’aider ceux de nos premières
    Nations à faire hemblec'ia (vision quest) ou Win Wang wac'ipi (Sundance). 
    Cette participation aussi dependra de la personne organisant ces cérémonies,
    pas tous n’accèptent la présence de non-Autochtones.

    Nos cérémonies sacrées incluent des protocoles de lignage à notre hoc'oka,
    notre autel, et des énèrgies ancestrales sacrées pour communiquer avec Wakan
    Tankan, le Grand Mystère, le Grand Esprit et Créateur. Je me dis que tous
    les peuples autochtones de la planète devraient se soutenir afin de se
    remémorer ces protocoles sacrés légués par nos Grand-pères et Grand-mères.
    Nos cérémonies sacrées ont fait partie de notre “manière de vivre”
    spirituelle depuis la création du monde. Nos cérémonies déterminent
    l’indentité culturelle que nos ancêtres ont préservés pour nous.

    Je voudrais encourager l’union dans la promotion de nos langues sacrées
    envers nos enfants. Le monde à besoin de réaliser l’importance de cela dans
    la compréhension de qui nous sommes, en tant que Nation Autochtones.
    Préserver ainsi nos traditions est essentiel pour préserver l’indentité
    culturelle de nos enfants. Cette même union pourrait aussi renforcer nos
    difficultés à proteger nos Sites Sacrés dans le monde entier. Beaucoup
    d’entre nous ont encore besoin de ces sites pour rester vaillants.

    J’ai beaucoup travaillé pour promouvoir le 21 Juin comme la “Journée de
    Prière et de Paix Internationale” ("World Peace and Prayer Day")  , qui est
    maintenant devenue grâce aux Nations Unis la “Journèe des Sites Sacrés”
    ("Honoring Sacred Sites Day"). Nous avons l’obligation de reconnaître notre
    responsabilité sacrée envers la protection des terres sacrées pour lequelles
    nos Grand-Pères et Grand-Mères ont donnés leurs vies. Ces responsabilités
    envers notre envers notre Unci Maka  (Grandmother Earth), ainsi qu’envers
    nos traditions, ne devraient pas être ignorées ou echangées contre de
    l’argent.

    Je voudrais souligner l’importance de reconnaître nos cimetières actuels
    comme Sites Sacrés afin de les protégés de toute future exploitation. Nos
    ancêtres défunts avaient été entérés avec des prières cérémonielles qui
    incluaient leur protection même dans la mort. L’ignorance et le manque de
    respect entraine l’acceptation de la désacralisation.
    Je fais part de ses importants problèmes à mes Frères et Soeurs des
    Premières Nations à cause de la situation dans laquelle se retrouvent nos
    Nations Lakota, Dakota, Nakota (soit les Nations Sioux). Nous vous demandons
    votre aide et votre compréhension puisque nos cérémonies sont parodiées et
    enfreintes. Nous vous demandons assistance en demandant protection pour ces
    cérémonies sacrées. Nous vous donnons par la présente le pouvoir de le faire
    en tant que nos Frères et Soeurs des Nations Premières, ainsi qu‘aux Nations
    non-Autochtones qui veulent nous prêter main forte aussi.  Wopila (much
    thanks) pour avoir compris que ceci n’avait rien de raciste!


    Ce dénouement a été voté par le Congrés National des Indiens d’Amérique
    (National Congress of American Indians). Nous sommes en train de voir
    comment nous pourrions bénéficier de la protection à un niveau international
    avec les Nations Unies, puisque nos cérémonies sont enfreintes partout dans
    le monde.Nous sommes face à un feu de prairie qui s’est etendu partout dans
    le monde: les non-Autochtones et même nos propres membres tribals se sont
    perdus  face à l’appât du gain et pratiquent nos ceremonies sacrées sans
    aucun enseignemant ou sans même connaitrre notre langue, négligeant des
    procédures importante et faisant payer pour une participation.

    Comme vous le savez, cela prends toute une vie pour connaître et gagner le
    privilège de célébrer ces rites. La désacralisation de nos rituels a été
    vraiment un facteur endomageant sur la vision que nos enfants se sont fait
    de leur héritage traditionel. L’énergie qui leur etait destinée a été
    polluée et deformée. Voilà des problèmes important auquels toutes les
    Nations Autochtones doivent absolument faire face  de manière à ce que nos
    cérémonies puissent se renforcer afin de combattre tous les changements qui
    sont en train d’arriver sur Unci Maka (Grandmother Earth).  Toutes les
    Nations Autochtones savent bien que nos cérémonies sont liées avec le
    bien-être de notre Unci Maka ainsi que de la survie des générations futures.

    J’ai récemment fait un discour sur ces mêmes problèmes qui n’incluait pas
    seulement la protection pour les cérémonies des Peuples Lakota, Dakota,
    Nakota, mais aussi celles trés proches des tribus des Plaines. Je m’associe
    aux Nations Cheyenne  et Arapahoe avec la même inquiétude concernant les
    problèmes discutés dans une série de meetings mis en place par différentes
    Nations  tribales des Plaines. Cet effort a été initialisé par Bernard Red
    Cherries Jr., Prêtre Sundance-Arrow et Northern Cheyenne du Nord, et
    dirigeant de la Société guerrière Elkhorn Scraper Society.

    Nous devons respecter nos cultures et traditions.

    Nous comprenons que ces préoccupations doivent atteindre de plus en plus de
    monde afin que la compréhension du besoin de protéger les traditions à un
    niveau global, pour le bien de non seulement de l’Union,mais aussi pour tout
    Mitakuye Oyasin (all living beings upon Mother Earth).

    In a Sacred Hoop, where there is no ending and no beginning, Mitakuye
    Oyasin,

    Chief Arvol Looking Horse,
    19th Generation Keeper of the Sacred White Buffalo Pipe


    1 commentaire
  • Trouvé sur un site Canadien et tres interressant


    ____Bonjour, aujourd’hui un renard voudrait vous communiquer une nouvelle qui va probablement passer inaperçue dans la plupart des médias nationaux du Canada et du monde.

    ____Il s’agit poutant d’une nouvelle dont l’importance, ne serait-ce que symbolique, est vraiment majeure.

    ____Hier, 21 juin 2006, jour du solstice d’été, c’était le dixième anniversaire de la "Journée nationale des Autochtones du Canada", et Son Honneur Bob Chiarelli, maire de la ville d’Ottawa, capitale du Canada, a remis à William Commanda, de son nom algonquin "Ojigkwanong", ancien chef de bande de la communauté algonquine Anishinabeg de Kitigan Zibi et sage maintenant reconnu internationnakement, la clef symbolique de sa ville.

    ____C’était une reconnaissance officielle très importante qui était accordée à un homme qui, depuis de nombreuses années, s’est évertué corps et âme à promouvoir le rapprochement entre les peuples, les cultures et les convictions spirituelles, ainsi qu’au respect de la Terre Mère et de son écologie. Un aîné déjà reconnu pour son dévouement à promouvoir la paix comme à l’essor de la culture Algonquine avec ses valeurs d’ouverture à "l'autre" et de respect de la nature; un homme dont la sagesse est maintenant reconnue par l’ensemble des peuples autochtones d’Amérique et du monde.

    _____Après l’allumage rituel d’un feu sacré algonquin sur l’Île Victoria, en face du Parlement du Canada, un lieu dedié à l’initiation aux richesses culturelles des peuples autochtones du Canada qui ont influencé directement le développement du pays, ainsi qu'à leur célébration, de nombreux chefs autochtones du pays et d’Amérique ont procédé à l’échange de calumets de paix et ont rendu hommage à William Commanda, aîné de 93 ans dont le travail pour promouvoir la paix , la tolérance et le respect mutuel a déjà été salué par des hommes aussi illustres que Nelson Mandela, le Dalaï Lama ou l'empereur su Japon qui il a enfin accepté l'invitation l'an dernier, à venir le rencontrer, tous frais payés, ainsi que quelques "monuments vivants" de la culture japonaise.


    _____C’est donc après ces cérémonies conformes aux traditions autochtones que Son Honneur, Bob Chiarelli, maire de la ville d’Ottawa, capitale du Canada, a dirigé une cérémonie officielle pour rendre hommage à son tour à " Grand-père William " comme la plupart des autochtones l’appellent.. Un repas a ensuite été servi à plus de 800 convives et il fut suivi un spectacle donné par divers artistes autochtones.

    ____Le reste de la journée a été marquée par diverses démonstrations d’artisans autochtones de plusieurs techniques de fabrication d’objets traditionnels, ainsi que par de nombreux spectacles d’artistes autochtones ou métis de diverses origines. Ces deux dernières activités, hautes en couleurs, liées à la célébration du 10e anniversaire de la Journée nationale des Autochtones du Canada, se sont déroulées dans l’enceinte du village commémoratif dédié à la mémoire, à l’interprétation et à la promotion des cultures autochtones du Canada.

    _________1 renard coi__


    votre commentaire
  •  
    Dixième lune :
    La Bernache
     Du 17 Septembre au 14 Octobre .
     
    La Bernache symbolise le regroupement, l'esprit d'équipe,l'approche organisée,l'automne .
     
     
    Votre plante : ail des bois
    Votre pierre : le  jaspe
    Votre couleur : le brun
    Vos chiffres chanceux : 6-17-29-31-40-41
     
    Vos caractéristiques :
     
    Les Bernaches sont habitées par tant de qualités et tant de dons qu'il ne faudra  s'étonner de rien de leur part ,même si ,parfois ,elles pourront nous paraitre indécises parce qu'elles semblent se tracasser pour des riens . Malgré cela, admettons le ,elles possèdent une personnalité séduisante et attachante .
     
    C'est que les  Bernaches sont des êtres très humains ,très sensibles , très tendres ; c'est d'ailleurs l'un des aspect qui est  grandement  apprécié par leur conjoint ou leur partenaire  amoureux .Ce romantisme se traduit d'ailleurs en gestes et en paroles . Si les partenaires amoureux des Bernaches les apprécient à leur juste valeur, il en est de même de leurs relations sociales .C'est que les Bernaches aiment profiter pleinement des bonnes choses de la vie . Elles ont parfois tendance à être  patientes lorsque la situation l'exige . Bref , leur  personnalité alliant sérieux et plaisir  s'avère  finalement  irrésistible .
     
    Toutes ces qualités ( et même leurs  défauts ) en font naturellement des hôtes attentionnés chez qui il fait plaisir de se retrouver pour quelques heures , tout autant que pour quelques jours ,avec elles , il n'y a aucun risque que l'on s'ennuie .
     
    Les Bernaches sont des personnes de bon gouts ,elles  aiment la propreté et sont  ordonnées et méthodiques . Ce sont des personnes dont on dit qu'elles ont " une forte  personnalité "  et  qui font d'excellents  leaders . Néanmoins ,soulignons que leur  sympathie à l'égard  des autres peut parfois les rendre influençables ; les Bernaches doivent donc s'assurer  d'avoir  des amis  fidèles  et des  partenaires fiables .
     
    Sur le plan professionnel, les Bernaches se distingueront en dessin , en graphisme et en décoration .Elles pourraient  également se démarquer dans  le  domaine  de l'immobilier .
     
    Cet  horoscope  vient du site de Louve Louise ,avec son aimable autorisation .Merci a toi  Louve .
     

     


    2 commentaires
  •  

    colère 
     
    INFO pour tous les passionnés.... il faut savoir que l'argent fait bien faire des choses pas très honnêtes envers des gens pas avertis ou incrédules (un peu comme moi ) qui poussé par leurs passions et leur attirance pour les nations Autochtones , ni verraient pas l'arnaque......
     "Refusez de vous faire plumer"
     
    COMMENT RECONNAITRE UNE FRAUDE
     
     
    1. Les propriétaires de l'emplacement payent pour construire un site Web. Ils n'emploient pas un des fournisseurs libres tels que Geocities, mais utilisent un emplacement légitime possédé par une nation indigène légitime, ou un emplacement fourni par une université. Moins de 1% d'Américains indigènes ont accès à des ressources informatiques.

    2. L'utilisation de mots Européens pour décrire des cérémonies comme "danse du Soleil", "loge de sudation" afin de les vendre via l'Internet. Les références aux prédictions hopis, des accusations décrivant les Aînés Amérindiens traditionnels comme égoïstes, avides, ou idiots, alors que le propriétaire du site se dépeint en comparaison comme généreux, partageant sa spiritualité avec tous ceux qui le souhaitent.

    3. L'utilisation d'images indiennes stéréotypées et/ou occidentales indique la fraude. Les Loups, les demoiselles indiennes à moitié nues sont des signes de sites irrespectueux. Les femmes amérindiennes sont modestes et la plupart des autochtones désapprouvent la pornographie et les pratiques sadomasochistes. Les sites qui préconisent le sexe tantrique comme une pratique spirituelle amérindienne, sont dangereux aussi bien qu' humiliant aux yeux des Natifs. Soyez vigilant lorsque vous voyiez des utilisations de phrases du type : « Sauvez Mere Terre » ou « Frere Soleil - Frere Loup ou encore Sœur Lune ».Ce sont des appellations vides de sens qui ne font référence qu'à une sorte d'activisme. Un autre signe sûr de fraude est la référence à d'autres sites Internet en tant que "loges", "clans", ou "repaires" de même que l'utilisation trés cliché du fameux, "nous sommes tous reliés - Mitakuye Oyasin".

    4. Des chefs qui exigent des honoraires exorbitants et se portent volontaire pour faire des conférences afin de voyager partout dans le monde afin de partager leur 'connaissance 'spirituelle doivent être évités à tout prix. Les pratiques spirituelles amérindiennes sont spécifiquement liées à leur géographie. Ceux désignés comme hommes-médecine légitimes NE QUITTENT PAS LEURS COMMUNAUTÉS. Nos pratiques spirituelles varient considérablement de région en région aussi un chef spirituel reconnu reste dans une communauté vivante et prospère. Les Shamans de plastique qui voyagent partout dans le monde sont habituellement des leaders de cultes. Ils ne peuvent que nuire religieusement, émotionnellement et financièrement.

    5. L'utilisation du terme "Shaman" à lui seul est une bonne indication de fraude. En fait c'est la contraction des deux mots «Shame (honte) et « Man » (homme). Un Shaman est donc un « homme de la honte ». Les chefs spirituels n'emploient pas ce terme. Les vrais chefs spirituels ne fument pas de cigarettes, ne boivent pas d'alcool, et également ne touchent pas à la drogue. N'IMPORTE QUI s'engageant dans ce genre de pratiques tout en prétendant être un 'Shaman 'est une fraude, POINT ! ! ! ! Les Chefs Spirituels ne le deviennent pas en passant des diplômes Universitaires. De plus, ceux d'entre nous qui ont reçu une éducation Universitaire savent trés bien qu'il aurait fallu renoncer à nos études pour pouvoir atteindre un tel niveau de spiritualité. Donc si votre « Shaman » est diplômé, c'est un fraude. Garanti.

    6. Les livres d'or remplis de témoignages élogieux laissés par des personnes avec des noms aux allures Indiennes et trés clichés du style Loup Gris, Aigle Bleu et Coyote ou n'importe quel nom commençant par « femme » comme Femme-Oiseau est par définition TRÉS SUSPICIEUX. Un commentaire élogieux laissé par des Européens, particulièrement des Allemands, indique presque toujours un site frauduleux.

    7. Le mélange des traditions spirituelles Amérindiennes aux cartes de tarot, aux runes, au reiki, aux totems Australiens, à l'astrologie, à la numérologie, à la réflexologie ou à tout autre "- ologies". N'importe quelle tentative d'assimiler des pratiques indigènes avec de nouvelles philosophies New Age n'est rien d'autre que de la censure ! Si vous nous respectez vraiment, ne contribuez pas à l'assimilation des pratiques spirituelles américaines indigènes avec le New Age!

    8. Le clické gauche de votre souris est-il neutralisé pour vous empêcher de 'voler 'les graphismes d'un site? Y a-t-il des programmes Java pour les faire onduler comme de l'eau? C'est un autre bon indicateur que vous pourriez avoir à faire à des fraudes. La plupart des Amérindiens sont toujours trés pauvres et habituellement n'ont pas accès aux graphismes ou aux logiciels chers (il y a quelques exceptions avec les universités tribales LÉGITIMES). Si le site est vraiment trés beau, s'il accepte les cartes de crédit via PayPal, c'est probablement une escroquerie. Ne jugez jamais un site Web par ses graphismes. En outre, une combine pour protéger les intérêts des concepteurs ne fais pas partie des valeurs amérindiennes traditionnelles.

    9. Comme tous les escrocs, les Shamans de plastique ou les faux Amerindiens font preuve de beaucoup de paranoïa. Ils exprimeront fréquemment des craintes qu'ils ont des "ennemis" partout qui sont "prêt à tout pour les avoir". (les ennemis sont habituellement les gens comme nous, les véritables Amérindiens ou les Indiannistes ou Wanabees qui pourraient leur chiper de la clientèle) les craintes de conspirations les amènent à menacer parfois violemment . Nous-même avons été menacés de mort. L'utilisation de technologie ou programme d'espionnage cachés dans des Cookies sur les sites, est pratique courante. C'est une attitude très européenne. Les Aînés légitimes n'ont pas accès aux technologies de sécurité sophistiquées.

    10. Souvent les Shamans de Plastique font références à Chief Seattle, Archie Lame-Deer, Grace Spotted Eagle, Rolling Thunder, Wallace Black Elk, Ed Eagleman McGaa, Black Elk. Ces personnes ont été discréditées par leurs tribus respectives. Beaucoup de sites Amerindiens ont publie des avertissements contre eux.

    11. Les faux Danseurs ou Amerindiens trouveront toujours une raison pour expliquer pourquoi ils ne sont pas de peau « rouge » ou ne parle pas l'Americain. Ils ont grandi en Europe, ils sont en fait métissés.

    12. Les fraudes Américaines vivant en France doivent porter une carte de séjour, leur véritable nom est inscrit dessus. Nous parions tout ce que vous voulez que cela n'est pas « LittleBear» ou « Blackbear ». De même, s'ils peuvent se procurer un compte en banque avec un de ces noms, puisqu'ils s'en servent comme nom de scène, cela ne veut pas dire que ce nom soit authentique. Attention tout n'est pas a prendre a la lettre par exemple l'utilisation d'internet.Les amérindiens y ont acces heureusement et il y a de tres bons sites et tres bien construits par eux memes d'ailleurs.Depuis une dizaine d'années en France le phénomène Amérindien prends de plus en plus d'ampleur. Village Indianistes, week-ends Ouest Américains, Festivals Country et Rodéo Shows permettent à un certain nombre d'individus de se faire connaître en tant que Véritables et Authentiques Indiens d'Amérique. Capables de pouvoir vous faire participer à des cérémonies ancestrales ou de danser pour vous et cela moyennant un certain prix.

    Ce que beaucoup ignorent ou/et veulent continuer à ignorer, c'est que malheureusement étant en Europe, ces personnages sont souvent des Blancs qui ne cherchent qu'à profiter de l'admiration des gens pour une culture et des traditions méconnues en France. Ceci dans le but de se faire un revenu mensuel très substantiel et/ou de satisfaire un égo démesuré qu'une vie normale ne pourrait pas.

    Or, souvent ils sont amérincains et non amérindiens, voir allemands et même belge si ce n'est tout simplement français et intéressés.

     


    9 commentaires
  •  

    On ma signalé une pétition ( merci Didier de cette info , on n'est pas au courant de tout la preuve)Faire du social n'est pas un mal et aider ceux que l'on admire ou que l'on aime est encore mieux pour soi.Voici le probleme de nos amis.car j'ai été sur internet pour en savoir plus.
    Un traité,(un de plus)de fort Laramie en1851 laissait les Black Hills aux indiens a leur libre jouissance.Dans cette région une merveille géologique apparait indistintement vers le haut...BEAR BUTTE (l'ours butte) formé quand le magma s'est solidifié. Les Sioux et les Cheyennes viennent toujours a cet emplacement y faire des pelerinages.Meme George Custer qui campait pres de Bear Butte pendant ses explorations des Black Hills a été frappé par la puissance de l'endroit.Aujourd'hui il y a un camping a proximité, avec équipements de natation ,peche, canotage tout est en parfaite harmonie et les touristes respectent l'endroit car c'est un endroit sacré pour les Premières Nations....seulement un terrain doit etre récupéré a proximité pour y faire un champ de tir., qui va engendrer un nombre incalculable de coup de feu par jour, un bruit infernal donc qui va faire fuir les animaux et déranger les natifs et les touristes.Vous aurez plus de renseignements sur le site de Bear Butte.ce n'est pas grand chose qu'il vous est demandé.juste signer la pétition.
    Il faut 50000 signatures et pour l'instant 5934 sont atteintes , a vous de jouer ...
    cliquez ici ->. Signature pour BEAR BUTTE 
     
    Il faut réagir.C'est une goutte d'eau dans l'océan vu les problemes que nos amis rencontrent encore de nos jour mais au moins on l'aura fait ...merci d'avance cliquez sur les lignes jaunes la barre de recherche goggle petition s'affiche écrire save Bear Butte et le site de la pétition est dans le 2eme site (sacred bear butte). tout en bas de la page il y a click here to signe pétition donc cliquez puis juste votre email a inscrire, petit commentaire ou non pas obligé mais vous pouvez écrire ""sauvez Bear Butte"" y a pas plus simple. .merci pour eux...
     
    6190 au 10 Avril 2006
     6302 au 2 MAI
      6410 au 6 juin
     6739 au 3 juillet
    7480 au 8 novembre 2006
    7654 au 16 Janvier 2007
    8178 au 30 juillet 2007
    8339 au 9.12.2007
    8493 au 24.02.2008
     9309 au 20.08.2009
    9911 le 24.01.2011
     
     
     
     il en faut encore, faites signer vos amis....
    un petit diaporama qui va certainement vous faire réfléchir en le lisant entierement et en vous mettant dans la peau des personnages mais cela a été vécu malheureusement  
    Cliquez ici ->Diaporama de Guy Loup  interdiction de modifier le diaporama merci
     
      
    ]
    [fichier
    @@@450@@@350[/fichier]
     

    MATO PAHA: Rally To Protect Bear Butte ~ "Eagle's Flight" Trailer


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique