• Le Caribou

     

    Il est appelé caribou en Amérique du Nord. Les plus grandes hardes de caribous sauvages se trouvent en Alaska et dans le nord du Québec et du Labrador .C'est un animal robuste, pouvant peser jusqu’à 200 kg. Son pelage peut être brun ou gris

    il existe quatre sous-espèces de caribou en Amérique du Nord: le caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi), le caribou de Grant (Rangifer tarandus granti), le caribou de la toundra (Rangifer tarandus groenlandicus) et le caribou des bois à comportement migratoire (Rangifer tarandus caribou).

    Environ un million de caribous des bois vivent dans deux grandes hardes dans le Nord du Québec et au Labrador et traversent environ 2 000 kilomètres chaque année pour se nourrir. Un peu plus d'une centaine de bêtes survivent sur les hauts plateaux du Parc National de la Gaspésie, constituant la population la plus méridionale de l'espèce. Leurs passages détériorent la disponibilité alimentaire rapidement et ils doivent se déplacer constamment. Le caribou des bois sédentaire vit dans la forêt boréale, de l'Alaska jusqu’à Terre-Neuve.

    Au cœur de l'été, près de 400 000 caribous broutent dans les plaines côtières gorgées d'eau qui bordent la mer de Beaufort, tout au nord de l'Amérique. Les femelles s'y rendent sans les mâles. Elles font ainsi leurs petits loin de la plupart des loups qui craignent les sols détrempés. Leur cycle est synchronisé par celui de la toundra.

     

     

    Photo du site Qbec hebdo qui propose un nouveau programme de recherche sur le Caribou ,sa population,et les effets du changement climatique sur cette espèce animale...a voir.

    Vers les années 1880, le caribou pouvait être observé partout au Nunavik. Les Inuits de la région le chassaient avec succès pour se nourrir. Entre 1890 et 1910 toutefois, on assista au déclin du caribou. Personne ne sait ce qui a causé la baisse des troupeaux, mais le caribou est demeuré extrêmement rare pendant de nombreuses années 

    A lire sur le site ► nuvavik-tourism 

    Ci dessous

    Costume d'été féminin, vers 1880; Athapascans kutchins, région du fleuve Yukon, Alaska/Territoire du Yukon; peau de caribou tannée, piquants de porc-épic teints, graines, perles de bois, tendon; 104,5 cm de long

    Costume d'été pour enfant, vers 1870; Athapascans koyukons, Tanana/région du fleuve Yukon, Alaska; peau de caribou tannée, étoffe de laine, fil de coton, tendon, pigment d'ocre rouge, perles de verre et de métal; 87,7 cm de long

    musée Canadien des civilisations.

    Un panneau très typique

      Cette photo  de Stéphanie Mausset est copyright le site   http://www.photos-voyages.com/

    Un site pour la protection du caribou forestier ► SNAPQC 

    Voila un document intéressant montrant a quoi servaient chaque parties du corps d'un Caribou chassé par les Autochtones,tout est utilisé  . La chasse était ainsi , " tuer " un animal, pas par plaisir ,mais par nécessité de nourrir et  de procurer toutes les matières premières dont ils avaient besoin pour la confection de leur moyen de survie .

    Cette documentation vient du site  Fur Trade Stories

     

     

     

    « Québec Amérindien ragondin »

  • Commentaires

    2
    Jadisomz
    Samedi 28 Décembre 2013 à 03:46
    J'aimerai avoir l'histoire sur sur les Caribou, est ce possible, merci. Madeleine M.
      • tepee17 Profil de tepee17
        Samedi 4 Janvier 2014 à 16:59
        je ne la connaissais pas mais après vérification sur internet ,il y en a une apparemment. c'est la légende du loup et du Caribou .je la noterais peut être sur mon blog.merci de votre visite.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :