• La Nation autochtone Secwepemc (ou Shuswap) se trouve dans la province de la Colombie-Britannique, dans la région nord et est de la ville de Kamloops.

    CANADA, 14-7-2018: KANAHUS MANUEL PLUSIEURS HEURES EN GARDE A VUE. LA LUTTE CONTRE OLÉODUC DE KINDER MORGAN ET SES ‘CAMPS MASCULINS’ CONTINUE

    On July 17, 2018, in Droits sur l'eauPétrole polluant/Oléoduc Keystone XL, DAPL, etc.Premières Nations du Canada,

    by Chris P

    Femmes guérrières SECWEPEMC

     Kanahus Manuel, activiste Secwepemc, a été arrêtée samedi 14 juillet et détenue jusqu’à ce qu’elle signe sous la contrainte, des conditions inadmissibles. Avec d’autres femmes, elle tentait de réoccuper le site de leur ancien village menacé par l’extension de l’oléoduc ‘Trans Mountain’ de Kinder Morgan. Kanahus était venue à Paris en octobre 2017, à l’invitation du CSIA-nitassinan. Vous trouverez ici le texte de son intervention à la Journée Annuelle de Solidarité du CSIA. Elle avait alors également protesté devant les sièges de banques qui financent les oléoducs et devant l’Assemblée Nationale.

    suite de l'article ► chrisp.lautre.net

     

     


    votre commentaire
  • Innu Nikamu est un festival autochtone qui a lieu à chaque année à Mani-Utenam sur la Côte-Nord au Québec au mois d'août depuis 1985

    cliquez pour les infos  innunikamu

    sur facebook  innunikamu

     

     


    votre commentaire
  • pourquoi tant d'injustice ? pourquoi que les gouvernements ne bougent pas ?

     

     


    votre commentaire
  • Les Métis avaient trois différents types de vestes ou manteaux : une « capote», une veste de daim, et un manteau de la rivière Rouge. 

    -Le manteau de la rivière Rouge était confectionné avec des peaux d'animaux, et avait été adopté à partir d'une conception crie. (Cree) 
    Sa conception provenait d’une influence européenne, notamment pour sa coupe. On retrouvait ensuite le perlage, les motifs floraux, les piquants de porc-épic, et la broderie. 

    -La Capote ou «Capot Craint-rien» était une veste de laine descendant au genou avec une capuche. Elle était faite d’une seule couverture HBC (voir plus bas), et était le plus souvent ceinturée autour de la taille avec une ceinture métisse tissée aux doigts. (Sash = ceinture) 
    (NOTA : Depuis largement plus de deux siècles, la couverture à points (à rayures multicolores) de la Compagnie de la Baie d'Hudson est un produit emblématique, au Canada et ailleurs dans le monde). (HBC = Hudson Bay Company).

    -La veste « Buckskin » était une veste de daim, fabriquée à partir de peau de daim ou de peau d'orignal, et elle avait souvent élaborée avec des franges et des perles. 
    Par exemple c’était la veste manteau que les Métis portaient à cheval. C’étaient également les principaux articles Métis de commerce au Canada et en Europe. 
    Elles étaient souvent faites de peau d'orignal, et étaient décorées de piquants de porc-épic, des plumes d'oiseaux, de perles de verre, du fil et de la peinture de couleur. (On retrouve ce type de veste parfois encore en Europe, peut être dans certains Musées.

    - Les gilets métis étaient fabriqués à partir de peau de wapitis ou avec un tissu de velours (acquis par le commerce) et décorés avec des perles de verre, des boutons en plastique( ?) (Plus vraisemblablement en ivoire), ou autres matières et des « perles » à motifs floraux. 

    -Les guêtres (Leggins), Les leggings ou «mitasses» étaient portés sur un pantalon. Ils étaient fabriqués à partir de cuir ou de velours, et décorés avec des perlages et de la broderie. 

    – Les chapeaux métis, plats, étaient fabriqués à partir de peaux d’animaux ou de tissus (feutre ?), et étaient décorés avec le perlage et la broderie. (NOTA = Pendant très longtemps la pelleterie a été un commerce important existant entre le Canada et l’Europe, notamment très friande de la peau de loutre, de castor et d’ours (pour cette région de provenance.)

    -Les mocassins métis étaient adaptés à partir des mocassins des peuples des plaines. Les mocassins étaient faits de peaux d'animaux et décorés avec des perlage, franges et fourrure (telle une fourrure de lapin). Il était également fréquent de décorer les mocassins avec des broderies et des perlage de conceptions essentiellement florales. 
    Les femmes métisses étaient responsables du bronzage (brunissage) de toutes les peaux pour fabriquer des vêtements. Les mocassins étaient généralement fabriqués à partir de peu de caribous ou d’orignal tannées à la cervelle. 

    -Les Métis fabriquaient des sacs pour transporter des fournitures, telles que de la poudre à canon et du tabac. Ils formaient un type spécial de sac qui est devenu connu sous le nom de « Octopus ». La pochette ou le sac Octopus était ainsi nommé parce qu’il apparaissait comme si ii avait plusieurs jambes (ou doigts) pendants. 
    Ce type de sac était réalisé pour un port sur l'épaule avec bandoulière et était utilisé utilisés pour transporter des tuyaux (de pipe),du tabac, un silex (pour l’allumage(du feu ou du tabac) et de l’acier. Ces sacs étaient décorés avec des perlage fantaisie qui représentaient souvent des modèles spécifiques de la famille ou de l’appartenance à un groupe.

    -Les gants (également appelés gantelets) étaient souvent décorés de broderies, avec des piquants et du perlage. Ils étaient généralement fabriqués à partir de peau de cerf. Le style de broderie (avec les motifs floraux) a été grandement influencé par les missionnaires européens. 

    -Les châles, en coton ou en laine, faisaient partie de la robe ou de la tenue traditionnelle des Métis. Les femmes portaient généralement des châles lors d'occasions spéciales. Les châles Métis étaient décorés avec les motifs floraux traditionnels. 

    - Les robes des Métisses étaient façonnées d'après les dessins européens. La plupart étaient faites de coton, de laine, ou de velours.

    vêtements des Métis

    - Les Métis étaient célèbres pour leur perlage floral, et on les appelle souvent les «Flower Beadwork People ». Le perlage floral symétrique, souvent sur un fond noir ou bleu foncé, qui a été inspiré par des motifs floraux européens. Ils ont également souvent utilisés des perles de rocaille. 
    - Les éléments matériels étaient négociés en Amérique du Nord et en Europe. 
    - Il était courant pour les Métis de décorer leurs selles de cheval et les autres accessoires équins.

    - Les vêtements du peuple métis, comme la plupart des aspects de leur culture, étaient une combinaison des deux styles, autochtones et européens.
    - Leurs vêtements étaient grandement inspirés de ceux des commerçants de fourrures canadiens-français (les coureurs des bois), ainsi que des vêtements autochtones de la région.

    - Les femmes métisses étaient en charge de faire tous les vêtements de leur famille. 
    - Soit, elles utilisaient des peaux d'animaux tannées, tels que des peaux de daim ou peau d'orignal, ou elles ont utilisaient une étoffe qu'elles avaient acquis par le commerce fait avec les Européens.

    - Les ceintures de L'Assomption (Assomption-Sash), tissées à la main (Finger Weaving) sont devenues la partie la plus reconnaissable de l’habillement des Métis et un symbole de leur peuple. 
    A l'origine, les ceintures ainsi tissées étaient confectionnées dans un petit village du QUÉBÉCOIS appelé L'Assomption, d'où leur nom. Au fil du temps, leur nom générique est devenu «ceinture fléchée». 
    - Les tissages ont été utilisés par les voyageurs de la traite des fourrures, mais ils sont devenus un élément commercial populaire pour la CBH, NWC, et les Métis de l'Ouest. Finalement, les Métis ont commencés à produire leurs propres tissages dans la région de la rivière Rouge. 
    - Les premiers tissages (ces tissages sont toujours faits en longueur) ont été utilisés comme aide de soutien à la manutention pour les voyageurs dans leurs canots. (Pour le portage des ballots de fourrures notamment).
    - Les ceintures tissées à la main étaient faites de laine aux couleurs vives, principalement rouge et bleu. Certaines couleurs et les motifs représentaient différentes familles ou communautés. 
    -Les extrémités frangées des ceintures étaient décoratives, mais elles ont également été utilisées comme kit de couture d'urgence. 
    En effet les franges pouvaient être utilisées comme « fil supplémentaire » pour la couture, si les ceintures avaient besoin de réparation ou quoi qu’en soit un besoin pendant le voyage.

    Ces longues ceintures de 3 mètres étaient généralement enroulées autour de la partie centrale du corps, que ce soit pour garder le manteau ou un vêtement fermé, ou de permettre de maintenir des objets sur soi, comme un couteau de chasse par exemple ou un sac de feu etc… 
    La ceinture (Sash) colorée avait de nombreuses utilisations, y compris: comme aide de transports de divers articles (couteau, sac à feu), manteau cravate (attaché autour de la taille pour garder manteau fermé), kit de couture d'urgence (extrémités frangées), tumpline Makeshift, marqueurs laissés sur le buffle (le bison) (pour marquer leur propriété personnelle sur un bison tué par exemple), tourniquet (garrot) pour les blessures, comme corde, comme sangle de selle, ou comme une serviette ou encore un gant de toilette…

    cliquez  virtual museum.expositions-exhibitions/chaussure-footwear 

    Vêtements typiques d’un homme Métis

    -Pantalon en tissu ou daim tanné ou en peau d’orignal bretelles perlées (parfois)

    -Shirt (chemise) (de laine ou de coton de couleur vive) OU - Shirt (chemise) tannée en peau de daim ou en peau d'orignal)

    -Veste (avec perlage)

    -Sur les pieds et sur les jambes des bas de laine et des mocassins perlés. Egalement des leggings (en peau de daim ou en peau d'orignal)

    -un Chapeau (ou bonnet de laine, ou le plus souvent de grands chapeaux à larges bords.

    -En hiver, une capote (comme un parka) fabriqués le plus souvent à partir de blanchet HBC (voir publication précédente).

    -Sash (ceinture de l’assomption tissée au doigts, en laine autour de la taille et ceinturant la capote pour sa fermeture.

    Les vêtements typiques d'une femme Métis

    - diverses robes (longues, droites, de couleurs foncée, avec encolure haute) OU une jupe (fabriquée et décorée avec un ruban)

    - Les leggins portés avec une robe sont décorés.

    -Le chemisier est en tissu de laine ou de velours.

    - Des mocassins (perlés)

    -Une écharpe autour du cou ou un châle (sur la tête)

    -En hiver elle s’enveloppe dans une couverture (généralement des couvertures HBC) ou un manteau façonné avec cette couverture HBC (voir plus haut)

    - A l’origine, les femmes métisses portaient des robes qui étaient inspirées par les styles autochtones. Au fil du temps, leur style et devenu d’apparence plus européen.
    Les femmes Métisses portaient également des chapeaux perlés, des turbans, des sacs ou des pochettes perlées (sacs octopus), des gants. Tous ces vêtements ou accessoires toujours brodés de vives couleurs.

    Signification des couleurs utilisées :
    -Les vêtements Métis était souvent richement décoré avec des couleurs vives. Différentes couleurs ont des significations différentes :
    Le rouge: représentait le sang versé à se battre pour leurs droits 
    Le bleu représentait la profondeur de l'esprit Métis 
    Le vert représentait la fécondité de la nation métisse 
    Le blanc représentait la connexion à la terre et le créateur 
    Le jaune représentait les perspectives de prospérité future 
    Le noir: représentait la période sombre de la suppression

    vêtements des Métis

     

    source M.S

    collection à voir ► exhibits.ca staffpicks tremain

    Et  first metis people.clothes-vetements

     

     


    votre commentaire
  • No mountain pipeline

     

     


    votre commentaire
  • Sylvain Guay Blacksmith ,un très bon danseur

    Grass dance

    Sylvain installe son roach

     

     


    votre commentaire
  • Artisanat

     stand de Laura Sarai Torres

     

     


    votre commentaire
  • Mohawk

    et voilà une photo avec Eillen Rourke qui est Mohawk 

     

     

     


    votre commentaire
  • Drums

    Drums

    petite improvisation pour l'anniversaire de Raymond (à droite ) 

    qui s'est terminée par une round dance autour des tables

    une soirée mémorable 

     

     


    votre commentaire
  • Shannon,Gerald et moi

    encore un bon souvenir partagé

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    coup de chaud pour les danseuses

     


    votre commentaire
  • Pine Ridge enfance solidarité

    toujours présent à Ornans 

    Association Humanitaire créée pour aider les Enfants Sioux Lakȟóta de la Réserve de Pine Ridge, Dakota du Sud - USA.

    le site  preslakhota

    Pine Ridge enfance solidarité

    un tee shirt  

     


    votre commentaire
  • Raymond Launière

    personnage très sympathique .Raymond est Innu

     

     


    votre commentaire
  • Odanak

    petit message des organisateurs, concernant l'organisation du Pow wow de 2019 .

     

     

     


    votre commentaire
  • Ed E.Bryant

    Ed E.Bryant

    petit concert de Ed au château ....super

    Ed est Tsimshians 

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires