•  Is this Sitting Bull’s Headdress?

    Can his great-grandson tell us?

    Through inspection of form, materials and markings, curator Arnie Brownstone has identified this artifact as a Sioux headdress from the late 19th Century. That makes it rare and valuable. It may be rarer still. Arnie has reason to believe it once belonged to the great chief Sitting Bull. But he doesn’t know for sure.

    Museum artifacts that lack clear provenance are given ID numbers prefixed with the letter X. The headdress is such an "X File."

    Curator Brownstone has tried every scientific method at his disposal but cannot prove if it was owned by Sitting Bull or not.

    Where can one turn when rational avenues are exhausted?

    Museum Secrets decided to consult someone with a personal connection to Sitting Bull: his great-grandson Ernie La Pointe. Ernie believes he can discover the answer by consulting the realm of the spirits.

    Can he really tell us if the headdress belonged to Sitting Bull?

     

    Decide for yourself by watching Museum Secrets: Inside The Royal Ontario Museum.

     

    The Secret of Sitting Bull's Headdress (Or Not)

    When Sitting Bull’s great-grandson visited the ROM to view the headdress, he moved his hands over it to try to feel what he called its "energy."

    What he felt was... no... we won't provide a spoiler here. You'll have to watch the episode. But we will reveal some further secrets:

    The Secret History of the Battle of the Little Big Horn

    Want to know what happened before, during and after the Battle of Little Bighorn from Sitting Bull's point of view? His great-grandson tells us in this Web Exclusive Video: Battle Revisited.

    Web Exclusive: Why Sitting Bull Gave His Headdress Away

    It's no secret that Sitting Bull and his tribe were forced to flee north after the Battle of Little Big Horn - a battle that was portrayed by the US media as an Indian massacre. And most Canadians will know that once Sitting Bull reached Canada he enjoyed the sympathy of an RCMP officer named James Walsh.

    Though the native headdress in the ROM is without provenance, many historical accounts agree that before Sitting Bull returned to the USA, he gave his headdress to Walsh as a parting gift. Sitting Bull's great-grandson tells us why in this Web Exclusive Video: Gifted Headdress. 

     


    votre commentaire
  • semaine des médias
     
    SEMAINE DES MEDIAS AUTOCHTONES Du 19 mars au 23 mars 2012 Carrefour des Arts et des Sciences, 3150 rue Jean Brillant, Montréal
     

    Lundi 19 mars – Introduction générale à l 'auto- représentation autochtone à travers l'usage des multimédias

    11h : « Tcikitanaw » (la plus haute montagne) d'Anne Ardouin (salle C 3061). Ce documentaire prend la mesure du chemin parcouru par d’anciens adolescents et contemple l'horizon de leurs rêves. Présence de la réalisatrice et de Martine Awashish du Programme en prévention du suicide, Services de santé d’Opitciwan.

    15h : « L'éveil du pouvoir», documentaire de René Sioui Labelle. (salle C 3061)

    16h - 18h : table ronde (salle C 3061)

    Monika Ille , directrice de la programmation de la APTN, réalisatrice, membre de la Première Nation abénakise d'Odanak. Siège au conseil d'administra-tion du Musée des Abénakis .

    ✔ Jonathan Lamy, doctorant en sémiologie à l’UQAM. Comment les artistes autochtones, investissant la tension entre le stéréotype et la subjectivité, utilisent leur propre corps et leur propre image pour déjouer les clichés.

    Marie-Pierre Bousquet, professeur d'anthropologie à l’UdeM, spécialiste des questions autochtones. Reines, princesses et miss : construction de la féminité amérindienne au 20e et 21e siècles.

    SOCAM: Société de communication Montagnais. Atikamekw

     

    Mardi 20 mars – Conte et oralite

    11h45 - 13h : atelier conte avec Nicole O’Bomsawin , Germaine Mesténapéo et Sylvain Rivard. (Salle C1017-2)

    15h: Présentation de la Série Tshakapesh, présentée par la SOCAM (C-3061): Appropriation de nouveaux medias par l’actualisation du mythe fondateur des peuples algonquiens

    16h - 19h : table ronde (salle C 3061)

    ✔ NicoleO'bomsawin,Abénakis,anthropologueet,muséologue, consultante autochtone, conteuse ressuscitant les anciennes légendes.

    ✔ GermaineMesténapéo:conteuseinnue deN utashkuan.Tradition orale et mémoire collective de la nation innue : un enrichissement pour l’héritage culturel et la littérature orale au Québec .

    ✔ Dolores Contré Migwan, spécialiste des arts et cultures autochtones

    Sylvain Rivard, spécialiste en art et culture des Premières Nations. Réinterprétation de l'identité autochtone à travers le conte contemporain.

     

    Mercredi 21 mars – Musique et radio communautaire autochtones

    11h45 -13h : (à venir, salle C1017-2)

    16h - 19h : table ronde (salle C 3061)

    Donna Larivière, Algonquine, productrice, animatrice et chroniqueuse de l’émission radio « Voix Autochtones ». La voix des Premières Nations, un défi pour la radio communautaire.

    Véronique Audet, doctorante en anthropologie à l’UdeM. Les musiques populaires autochtones au Québec : moteurs de changement dans les milieux autochtones et allochtones.

     

    Jeudi 22 mars – Cinéma autochtone

    11h45 : « Last Call Indien » de Sonia Bonspille Boileau. Présence de la réalisatrice. (Salle C1017-2)

    15h : « Les Pow Wow du Québec et les champions de la danse » de Luc Vincent Savard. Présence du réalisateur. (Salle C 3061)

    16h - 19h : table ronde (salle C 3061)

    Sonia Boileau , Mohawk, réalisatrice et scénariste. L'attribution du rôle social lorsqu'on travaille dans les médias ou dans l'art.

    Jason Brennan, Algonquin, producteur et réalisateur, président de Nish Media. Est-ce que le contenu auto- chtone dans les médias (spécifiquement à la télévision) a une plus grande utilité sociale lorsqu'il s'adresse à un public autochtone ou à un public général ?

    ✔ Nicholas Barber, doctorant en anthropologie à McGill. Le cinéma transculturel au Native American Film + Video Fesival.

    ✔ Luc Vincent Savard

    ✔ Mendy Bossum-Launière, étudiante innue au Bac interdisciplinaire (concentration ciné-ma -vidéo) à l'UQAC. Participe au programme de recherche « Réalités autochtones » au Québec et au Brésil.

    ✔ Carl Morasse, chercheur en cinéma (programmes de recherche avec les partenaires autochtones), enseignant au Programme court en production audiovisuelle des Premières Nations (Conseil en éducation des Premières Nations du Québec et du Labrador, CEPN).

    5@11 bénéfice pour le RAV au Café d'anthropologie !

    Vendredi 23 mars – Collaboration entre organismes, chercheurs et autochtones

    10h - 18h : tables rondes (salle C 3061)

     

    10h Le processus de conception du projet «Tcikitanaw» en collaboration avec les Services de santé d’Opitciwan – un outil de valorisation culturelle de l’espace de vie. Par Anne Ardouin, directrice de Projetto (culture, paysage, milieu de vie), doctorante à la Faculté de l’Aménagement de l’UdeM.

    10h30 Presentaton du projet « Chants de deuil, chants de vie » produit par Engrenage Noir/Levier (organisme soutenant et collaborant à des projets d'art communautaire et d’art activiste humaniste) et Onishka, compagnie autochtone fondee par Emilie Monnet, oeuvrant dans le domaine des arts de la scene.

     

    12h: Pause dîner.

    13h: Robert Crepeau, professeur au Departement d’an- thropologie de l’UdeM et Annick Hernandez, doctorante. Constitution d’un patrimoine numérique en anthropologie : présentation d’un projet de restitution de données immatérielles chez les Kaingangs au Brésil.

     

    14h30 Presentaton du programme « Realites autoch-tones au Bresil » par Mendy Bossum-Launiere et Jean-Francois Vachon.

    15h Wapikoni Mobile (studio ambulant de formation et de creatons audiovisuelles et musicales dans les communautes autochtones du Quebec). Conference de Catherine Laurent Sedillot (maitrise sur le Wapikoni Mobile).

    16h30 Pause

    17h Presentaton du projet « Design et culture mate-rielle » avec Pierre de Coninck, professeur a la faculte de l'amenagement de l'UdeM et co-chercheur dans le programme de recherche « Design et culture materielle » de l'ARUC (Alliance-Recherche Universite- Communaute).

    17h30 Presentaton du programme ARUC, volet Musee de la civilisaton du Quebec et prochaine expositon sur les Premieres Natons et les Inuit, volet educaton et travail aupres des musees autochtones en collaboraton avec le Centre Nikanite des Premieres Natons de l'UQAC, par Carl Morasse et Denis Bellemare

    18h Presentaton du Programme court en production audiovisuelle des Premieres Natons de l'UQAC en collaboration avec le CEPN par Carl Morasse .

     

    19h : repas C3019 !

     

    APPEL À PARTICIPATION: SEMAINE DES MÉDIAS AUTOCHTONES

    Si vous souhaiter participer à notre prochain événement, la semaine des médias autochtones (voir section événement pour plus amples détails), faites nous parvenir votre proposition au plus tard le 15 février 2012.

    Nous sommes à la recherche de participants: conférenciers, chercheurs, spécialistes, artistes, réalisateurs, conteurs, musiciens, photographes, peintres, animateurs et danseurs. Nous sommes aussi ouverts à des partenariats et à la collaboration avec des organismes contribuant à la diffusion et la création de productions culturelles d’autochtones. 


    votre commentaire
  • Documentaire qui nous livre les étapes de la construction d'un canot à la manière atikamekw. Un art de plus en plus oublié, même chez les Amérindiens qui l'inventèrent 


    votre commentaire
  • Cette lettre écrite par Claudine Bull Bear notre amie qui habite à Kyle est un message .

    Les Natifs sur la reserve  L

    les Natifs sur la réserve

    Je me présente Claudine Bull Bear, je suis Francaise, je viens sur la reserve de Pine Ridge depuis 1996,plus exactement a Kyle a 45 minutes .

    j'y vis depuis 5 ans avec ma famille mon mari Morris et mes 3 filles 9,6 et 3ans et demi .

    La reserve est une immense plaine tres vaste et sauvage ou vivent les Natifs partageant leur terre avec les cerfs,les antilopes,les renards, les coyotes,les lapins, les faisans,les oies en hiver les autres migrateurs de l'été

    et bien sur les aigles !...

    la reserve de PIne Ridge comprend beaucoup de villages, autre que Pine Ridge.

    Bien sur les bureaux d'affaires se situent la bas ! et c'est le plus grand village aussi !

    Mon mari,Morris Bull Bear a vecu 7 ans en France avec moi et nos deux premieres filles y sont nées,la 3 eme à Pine Ridge.

    Il est descendant du chef Bull Bear du clan des Kyuska chez les Lakota.

    le chef en fait, avait un tres grand nombre de clans qui le suivaient comme les Oglala ...

    Le jeune Red Cloud l'a tué dans le dos sous l'ordre de son oncle, a cause d'un conflit entre le chef Bull Bear et cet oncle, Old Smoke qui etait chef d'un autre clan et aimait l'alcool.Le chef Bull Bear etait contre ....savait les consequences !

     

    Aujourd'hui on ne peut faire un tableau typique sur les Natifs qui serait nul et surtout croire a tout ce l'on peut y voir ou mettre tout le monde dans un meme panier !

    Ce qui s'avere vrai est faux pour son voisin !

    Tout est pardoxal

    vous verrez un trailer house, un mobile home tout delabre et l'interieur + qu'ok et penserez que cette famille est pauvre alors que non et inversement ...

    il est aussi des trailers qui reste a l'abandon aux 4 vents,il faut pas croire que des personnes vivent dedans !

    je precise cela car j'ai pu voir une video sur le net ou l'on parlait d'une tornade ici qui avait detruit cette maison la, en partie

    et ce n'etait pas un lieu habite mais abandonne, et il n'y avait pas eu de tornade mais de grands vents qui ont fini par le faire tomber !

    on demandait de l'aide etc... ???

    J"ai aussi entendu une dame Native me dire que ses cloisons etaient delabrees et a Noel parce qu'elle a un tres bon salaire avoir 1 pere noel et un bonhomme de neige gonflables avec des cerfs illumines et autres partout dans son jardin

    alors que c'est tres couteux ahahhahah

    la aussi peut etre un cote de leur personalite et leur cote chez eux ou ils preferent miser !

    Les Natifs sont en general ,rarement materialistes et pensez toujours au mot "Panier ".J'insiste sur ce point car rien n'est idem !

    Une famille tres riche ici peut vivre dans une maison qui paie pas de mine !

    certains prefereront miser sur leur vetement et leur voiture et cela nous ramene a ce passe ou la confection des vetements, des couleurs, des motifs, et leur monture etaient de prime !

    L'apparat des costumes des pow wow est toujours miroitantes d'eclats de strass de couleurs ,les motifs sont personnels jamais copie !

    on retrouve bien ce genre de choses comme la spiritualite qui ne c'est jamais perdue !

    le language revient,on l'apprend dans les ecoles.

     

    il est des ecoles gratuites dans tous les villages, l'education prime !

    l'etat les aide a ce niveau et autres dons de nouritures pour ceux qui ne depassent un certain taux un peu comme un rmiste ! leur panier est vraiment remplie chaque mois !

    La sante est aussi gratuite pour eux !

    Le chomage existe aussi avec un salaire tout comme en France selon la periode de travail....

    le taux de vie est evalue par rapport a celui de l'Amerique qui est tres haut !

    Des familles ont encore des soucis d'alcool et de suicide chez les jeunes.La drogue est trop chere pour qu'elle soit implantee ! Peu fument !

    Dans les ecoles beaucoup d'idees et d'aides sont mises en place pour remieder a ce genre de probleme,on cherche a entourer les jeunes et ceux qui sont en perte ne seront pas delaisses loin de la !des programmes sont actifs pour les remettre a niveau !

    Ceux qui veulent vraiment bouger et s'en sortir le peuvent !

    les mamans qui se retrouvent seule a la charge peuvent reprendre leur etude et etre remunerees, meme logees et leur enfants places dans des sortes de creches s'ils n'ont pas l'age pour etre scolarise !

    Il est du travail comme dans n'importe quelle ville ou village

    Police,clinique,dentiste ,ecoles, restaurants,casino,epiceries 2 a Kyle avec essence ,poste etc....

    La vie est peut etre jsute un peu moins stressante

    Les Natifs aiment rire, c'est tres bon pour la sante et la c une vraie majorité !

    meme d'un sujet plutot grave ! 

    La vie n'est pas tres differente ,il est des gens tres positifs et d'autres négatifs comme partout

    Tous les Natifs ne sont pas ok parce qu'ils sont Natifs

    Certains sont tres malins !!! Tous ne sont pas traditionel ,certains suivent l'église ,d'autres aucune voie !

    Dans notre village a Kyle il est 3 eglises differentes.

    Les Natifs ont su prendre le bon cote de la modernisation sans se faire prendre au piege de la possession et du materiel !

    personne ne vit sous tipi et il serait tres dur pour eux de reprendre ce style de vie a present,c 'est normal et logique !

    on en voit en été ,ils peuvent servir de tente pour la famille ou autre.

    Ils sont restés très fiers pour la plupart !

    Ils n'aiment pas l'idée qu'un blanc viendra les sauver !ahahhaha comme dans l'histoire de danse avec les loups !

    Ils savent que les blancs, a présent, leur volent leur spiritualite c'est un autre genocide !!

    Ils n'aiment pas que leur costume de danse soit copiés !

    Ils sont restes humble, genereux mais aussi tres mefiants!

    Ici on apprend a ne pas juger a aucun niveau, on n'observera pas son voisin car c'est tres mal vue

    on laisse les gens libres de se vêtir et autre mais c 'est aussi très vrai en Amerique car tous les styles se melent dans une liberte totale !

     

    Je souhaite a tous une excellente annee 12

    riche d'Amour, de Tolerance,de Respect et de Comprehension et de beaucoup de LIBERTE ! 

     

     

      

     

     

     


    2 commentaires
  • Mars 2012
     
    et oui c'est dans l'Ontario au Canada le 3 et 4 Mars 2012
     
    L'Ontario est la plus peuplée des provinces du Canada. Elle se trouve dans le centre-est du pays. Sa métropole est Toronto, qui est également la plus grande ville du Canada. Ottawa, la capitale du pays, se trouve aussi en Ontario. Sa population (2008) s'élève à 12 891 787 personnes (Ontariens)[2] et sa superficie à 1 076 395 km2. L'Ontario est la deuxième plus grande province canadienne, après le Québec. L'origine du mot Ontario vient de la langue huronne dans laquelle il signifie « belle eau scintillante ». vu V  sur Wikipédia.
    mars 2012 2
    le 31 Mars 2012
    avril 2012
    le 14 et 15 Avril 2012  à Regina
    Regina est la capitale provinciale de la Saskatchewan  

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires