• « 18 JANVIER 2017 : LE PRÉSIDENT OBAMA REJETTE LA DEMANDE DE GRÂCE DE LEONARD PELTIER »


    © rinf.com

    18 JANVIER 2017 : LE PRÉSIDENT OBAMA REJETTE LA DEMANDE DE GRÂCE DE LEONARD PELTIER1

     PAR CHRISTINE PRAT,  CSIA-NITASSINAN, GROUPE DE SOUTIEN À LEONARD PELTIER EN FRANCE

    Le 20 janvier 2017 - Mercredi 18 janvier 2017, nous avons été atterrés d’apprendre que Barak Obama avait rejeté la demande de grâce de Leonard Peltier. Compte-tenu de son état de santé, cela équivaut à une condamnation à mort, peine à laquelle Leonard Peltier n’a jamais été condamné. Lorsque l’interview ci-dessous a eu lieu (voir lien), l’avocat de Leonard ne savait pas encore que la demande était officiellement rejetée, seulement que le nom de Leonard Peltier ne figurait pas sur la liste des prisonniers graciés. La terrible confirmation est venue un peu plus tard.

    Au cours de ses deux mandats, Barak Obama a gracié 207 prisonniers, dont deux prisonniers « politiques » : Chelsea Manning et Oscar Lopez-Rivera. Selon certains commentateurs, Chelsea Manning a bénéficié du fait qu’elle avait plaidé « coupable » (aux États-Unis, les gens qui plaident coupable d’emblée obtiennent souvent une peine beaucoup plus légère que ceux qui clament leur innocence mais sont condamnés), et qu'elle avait « regretté » ses actes devant le tribunal. Oscar Lopez-Rivera, qui a 74 ans et a passé la plus grande partie de sa vie en prison, avait été arrêté et condamné en tant que membre d’un mouvement pour l’indépendance de Porto Rico, lequel avait commis des actions violentes au début de son existence et avait été considéré comme « terroriste ». Oscar Lopez-Rivera avait été condamné comme membre du mouvement, sans être accusé de crime personnel. C’est évidemment la même situation que celle de Leonard Peltier, qui a été condamné pour le meurtre de deux agents du FBI, mais dont il a été prouvé par la suite qu’il ne pouvait pas être le tireur. Cependant, les autorités ont refusé de réviser son procès sous le vague prétexte qu'il était « complice de l'un ou l'autre des siens ». Mais le procès de Leonard n’ayant jamais été révisé, il est toujours condamné pour deux meurtres d’agents du FBI, même si tout le monde sait qu’il n’était pas le tireur.

    Dans une vidéo, Martin Garbus a rappelé que grâce à son passage sur Democracy NOW !, un procureur et un ancien agent du FBI se sont décidés, après 40 ans, a écrire toute la vérité et à demander la grâce de Leonard Peltier, dans deux lettres transmises à M. Obama.

    Et mardi 17, une lettre du Vatican demandant la grâce de Leonard est parvenue à la Maison Blanche.

    M. Obama termine donc sa carrière « en brisant l’espoir d’un geste de réconciliation avec les peuples amérindiens en libérant Leonard Peltier », comme le souligne Lenny Foster (Diné/Navajo), conseiller spirituel de Leonard Peltier.

    Christine Pratmembre du Conseil d’Administration du CSIA-Nitassinan, Groupe de soutien à Leonard Peltier en France, affilié au International Leonard Peltier Defense Commitee aux États-Unis)

    Article et vidéo : http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=3909

    NOTE

    1. Leonard Peltier (1944-). Leader, artiste-peintre et prisonnier politique autochtone. Né à Grand Forks (Dakota du Nord, États-Unis), ce membre des Nations lakota-sioux, anishinabée et chippewa, d'ascendance métisse canadienne française, joua un rôle important dans les années 1970 au sein de l'American Indian Movement (AIM, Mouvement des Indiens américains), dans le réveil de la fierté autochtone et des revendications des siens. En 1975, il fut accusé du meurtre de deux policiers fédéraux qui avait eu lieu dans la réserve de Pine Ridge (Dakota du Sud), lors de la commémoration du massacre des Sioux de Wounded Knee (1890), puis condamné sans preuves en 1977 à deux peines d'emprisonnement à perpétuité. Malgré la pression internationale, il est toujours détenu au pénitencier de Coleman (Floride).

     

    © Christine Prat, CSIA-Nitassinan

     

    cette info a déjà été envoyé aux inscrits à la newsletter et republier ici pour informer tout ceux qui soutiennent Léonard Peltier

     

    « d'autres objets exposésLakota People's »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :